Pages

mercredi 4 octobre 2006

Booster son blog : mots cles et optimisation

Booster son blog : mots clés et optimisation

Que nous apprennent les requêtes des internautes qui arrivent sur notre blog (site) ?, et en quoi l’analyse des mots clés associés est une ressource extrêmement précieuse et largement sous-exploitée pour optimiser notre positionnement

Identification des mots clés
Exemple par la pratique
Donner du sens à son positionnement

* * *

Après neuf mois de blogging intense sur Adscriptor, et un peu en écho au premier billet qui a marqué ma reprise d’activité sur ce blog, platement intitulé Top 1000 (ce qui veut à la fois tout dire et rien dire, mais enfin plutôt rien...), j'ai décidé de répéter l'expérience, aujourd'hui non plus sous l'angle quantitatif, mais qualitatif.

Le seul postulat nécessaire est d'avoir un outil d'analyse statistique sur son blog, pour vous permettre de remonter les mots clés saisis par les internautes qui atterrissent chez vous. J'utilise Google Analytics, c'est gratuit, mais il y en a d'autres. Ici, le parcours est le suivant :


J'ai donc analysé 550 requêtes pour en extraire une sorte de Top 500, qui se répartit de la façon suivante :


Trois observations préliminaires :
  • La moyenne générale est de 4 mots par requête, ce qui confirme l'allongement du nombre de termes saisis par les internautes dans leurs recherches
  • Les requêtes de 4 mots représentent ¼ du total
  • Plus de ¾ des requêtes totales (78 %) ont entre 2 et 5 mots
Des chiffres qui suivent la tendance à la hausse signalée par Yahoo en début d'année (graphique clicable pour télécharger le PDF, attention 12 Mo), puisqu'on est passé de 1,2 mots en 1998 à 3,3 mots début 2006. Ce n'est pas étonnant : vu la croissance exponentielle du nombre de pages Web et documents indexés, la recherche se complexifie et il devient de moins en moins évident de trouver son bonheur sur des requêtes à un mot.


Par ailleurs, même les requêtes comportant 6 mots et plus ne sont pas vraiment significatives, puisqu'elles sont truffées de mots vides, dont voici un exemple probant : « comment ecrire une synthese en histoire » compte statistiquement 6 mots, mais deux vides ("une" et "en"), dont l'ajout ou la suppression ne modifie en rien les résultats de Google :


Donc, en quoi ce qui précède peut-il s'avérer utile pour le positionnement de notre blog. D'abord en tirant une conclusion essentielle :
Pour les mots uniques, mis à part les termes sur lesquels vous êtes déjà positionnés, il est pratiquement inutile de tenter l'aventure. Comme on dit en italien, l'impresa non vale la spesa, l'effort et les résultats à la clé ne valent pas l'investissement.
Par conséquent les cooccurrences intéressantes sont celles entre 2 et 5 mots clés.
[Début]
* * *

Voyons un exemple par la pratique. Sur l'ensemble de mon échantillon, entre autres, je compte :
  1. 61 fois google (3% du nombre total de mots)
  2. 59 fois la racine "tradu" [traduire, traduction(s), traducteur(s)]
  3. 45 fois la racine "blog" [blog(s), bloguer, blogeur(s), blogger, etc.]
  4. 42 fois "comment", [suivi par (écrire), (rédiger), (booster), etc.]
  5. et ainsi de suite...
Maintenant, si l’on examine les cooccurrences significatives des deux derniers blocs ci-dessus ("blog" et "comment"), elles sont riches d’enseignements :

Verbes : améliorer, rédiger, optimiser, pinguer, personnaliser, publier, booster, soumettre, mettre (tags, liens, flux rss, sur Google…), poster, faire (trackback), passer (de blogger à beta blogger), et, ajouterais-je, « comment » (associé à "blog", soit la requête est en français, auquel cas on peut penser que « comment faire » est sous-entendu, soit elle est en anglais, alors il s’agit du verbe « commenter ») ;

Substantifs : traduction automatique, code html, privé, version, mots clés, trafic, trafic de visiteurs, graphiques chiffres, moteur de recherche, liens, blog marketing, flux rss...

D'emblée, on remarque qu’il y a plus de verbes que de substantifs, ce qui témoigne d’une recherche proactive de la part des internautes (le verbe indique l’action). Or c'est normal, tout compte fait, puisque la recherche est action, et nous pouvons légitimement supposer que chaque requête est question en elle-même, parfois posée de façon explicite.

C'est probablement pour cela que « c'est quoi » revient 15 fois, « qu'est ce que » 7 fois, et « comment » 42 fois, soit 2% de mon échantillon (« comment écrire » 10 fois et « comment rédiger » 13 fois, il est clair que ce double focus correspond à mon billet : « comment écrire » vs. « comment rédiger »). Avec l'association des deux blocs "comment" + "blog", j'ai :
  • comment booster un blog?
  • comment mettre tags blog
  • c’est quoi un blogger
  • comment mettre blog google
  • blogspot comment ameliorer son blog
  • blog c'est quoi graphiques chiffres
  • comment mettre son blog sur google
  • qu'est-ce que le blog marketing
En fait, l'idéal serait de déterminer le « monde lexical » de son blog à l'aide d'un excellent outil mis au point par Jean Véronis, le nébuloscope. Je suis sûr que chacun(e) y trouverait plein d'idées pour exploiter, organiquement pourrions-nous dire, le pouvoir d’attraction de son blog (ou site). Et chaque groupe de mots clés identifié devrait correspondre au titre et au développement d'un billet optimisé (un peu à l'image du présent).

Autre exemple, sur Adscriptor, le binôme « comment écrire/comment rédiger » pourrait naturellement consister à faire un billet dédié où fournir des ressources pertinentes pour les requêtes plus communément saisies : comment écrire un roman, comment écrire sa propre autobiographie, comment écrire sur l'internet, comment écrire un contrat, comment rédiger un cahier des charges, comment rédiger un rapport de visite d'une entreprise, comment rédiger une demande de référencement, etc., car si je ne suis pas particulièrement compétent pour expliquer « comment écrire une synthèse en histoire », je ne doute pas un instant que le Web regorge de ressources intéressantes sur l’argument.

C’est là une « voie naturelle » toute tracée pour donner plus de pertinence et de convivialité à la navigation de l’internaute, qui se fout de mes élucubrations sur pourquoi on utilisera « comment écrire » plutôt que « comment rédiger », mais qui me remerciera sûrement si je lui indique d’excellentes références sur ce qu'il souhaite trouver sans l’obliger à retourner dans la joongle des liens, pleine de SERP(ent)s. ;-) [Début]

* * *

Ainsi, comme vous le voyez, toutes ces extrapolations nous permettent de donner du sens tant sur le positionnement actuel de notre blog, que sur les orientations possibles : soit à prendre, soit à renforcer, soit à éviter, en fonction des goûts de chacun(e) et des objectifs de son blog.

Le tout est de trier. Je vous fais grâce du détail des 500 requêtes et plus, mais voici une liste des grandes orientations qui se dégagent (et recoupent en fait les principales catégories que je vous signalais dans mon dernier billet), autant de pistes pour le développement d’Adscriptor, à la fois en fonction de mes goûts et de ceux des internautes qui me rendent visite : Et ainsi de suite. Pour terminer sur une note d'humour, voici quelques recherches insolites qui ont abouti à mon blog :
  • vivement sex.com
  • autorisation d'installation d un sex shop
  • compôrtement des internautes femmes en ligne
  • fonction et contrainte du moteur de recherche google
  • qui se cachent derrière google
  • photos de jean marie le peine
  • quelle est a votre avis,d'importance de l'histoire dans la vie d'un peuple
En voilà, d'excellentes questions ! Donc, en attendant, si vous croyez que le conseil est bon à suivre, à vos stats, quant à moi je trouve mon programme de rédaction des prochains billets plutôt chargé, qu'en pensez-vous ?

Récapitulatif :
Identifier l'univers lexical de son blog en analysant les cooccurrences de mots clés significatives, puis définir une thématique précise par billet, en optimiser sémantiquement le contenu et intégrer la phrase clé centrale (entre 2 et 5 termes pondérés) dans l'URL.
Je ne dis pas de faire ça pour chaque billet, sinon, bonjour la spontanéité, mais une fois de temps en temps. :-) [Début]

Liens connexes :

Partager sur Facebook

, , , , , , ,

Aucun commentaire: