Pages

mardi 29 juin 2010

Procès d'appel de Marcello Dell'Utri : coupable !!!


LE SÉNATEUR MARCELLO DELL'UTRI EST CONDAMNÉ EN APPEL À 7 ANS DE PRISON POUR CONCOURS EXTERNE EN ASSOCIATION MAFIEUSE !!!


Le Parquet avait demandé 11 ans. Selon les juges, les faits reprochés à Dell'Utri successifs à 1992 sont nuls et non avenus !!! Il est donc condamné aujourd'hui pour les faits antérieurs à 1992...

Une demie victoire pour la démocratie (pour ne pas dire une franche défaite), mais j'aurai l'occasion d'approfondir ultérieurement !

La décision de la Cour d'Appel de Palerme intervient 5 ans et demi après la condamnation en première instance à 9 ans de prison pour concours externe en association mafieuse, prononcée le 11 décembre 2004 au terme de 7 ans de procès, après quelques centaines de milliers de pages d'actes déposés et l'audition de 270 témoins, dont près d'une quarantaine de repentis accusant Dell'Utri d'une série impressionnante de "collaborations" avec la mafia, dans un échange de faveurs réciproques.

Dell'Utri fut alors défini par le Parquet comme « le garant des intérêts mafieux au sein de Fininvest » (centre de l'empire berlusconien), un personnage « à la disposition des chefs mafieux depuis plus de 30 ans, à partir des années 70 et jusqu'à ce jour, dont la contribution avait aidé de façon significative Cosa nostra à se renforcer ».

Dans son intervention hebdomadaire de lundi dernier, Marco Travaglio nous rappelle en effet que toutes les accusations portées contre Dell'Utri ne viennent pas que des repentis, loin de là, et que le procès aurait également pu se dérouler sans leurs témoignages puisque ses fréquentations mafieuses sont largement documentées :
  • par Dell'Utri lui-même, puisqu'il a avoué plusieurs fois son "amitié" pour des chefs mafieux notoires tels que Vittorio Mangano, que lui et Berlusconi qualifièrent de "héros" (!), ou Gaetano Cinà, condamné avec lui en première instance, décédé depuis...
  • etc.
Je n'ai pas le temps d'approfondir aujourd'hui, mais si la chose vous intéresse, voici la version anglaise de l'intervention de Travaglio...

Ainsi Marcello Dell'Utri, éminence noire de Silvio Berlusconi et (co-)fondateur du parti-entreprise Forza Italia, voit sa condamnation réduite, mais, surtout, les déclarations du repenti Spatuzza sur les commanditaires externes des bombes de la saison 1992-1993, et notamment sur le dernier attentat (qui n'a pas eu lieu mais qui aurait été le plus meurtrier...), apparaissent anéanties par ce jugement !

Le procès Andreotti revient immédiatement en mémoire, j'y reviendrai : la partie n'est pas finie...



Partager sur Facebook



, , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire: