Pages

lundi 5 juin 2006

Adscriptor, c'est qui ?

Après avoir tenté de répondre à la question « Adscriptor, c'est quoi ? », peut-être l'heure est-elle venue d'en poser une autre : « Adscriptor, c'est qui ? »

Dans le genre capétien, Adscriptor, c'est moi !

Voilà, fin du billet :-)
* * *

Trêve de plaisanterie, je m'appelle Jean-Marie Le Ray, vous l'aurez déjà noté puisque je signe tous mes billets. Ça peut paraître ennuyeux à la longue, mais j'essaie toujours de penser à celles et ceux qui arrivent sur mon blog pour la première fois, et il y en a ... chaque jour !

Je suis né à Bordeaux, c'était le dimanche 24 mars 1957 à 1h du matin. Bélier ascendant Sagittaire pour qui s'y intéresse, ce n'est pas mon cas (bien que le portrait soit assez ressemblant, il faut reconnaître). J'ai déjà prévu de faire un beau méchoui pour fêter mes 50 ans (dans moins de 10 mois à dater d'aujourd'hui), espérons juste que je ne tiendrai pas le rôle de la bête.

Ma belle s'appelle Geni (prononcer Genny, diminutif de Geneviève, Genoveffa en italien), elle est « campane », c'est-à-dire originaire de la Campanie, d'une incroyable petite ville aussi dynamique que charmante et plaisante, située à 45 km au Sud de Naples : Cava de' Tirreni, province de Salerno, tout en bas de la côte amalfitaine, reconnue patrimoine mondial de l'humanité.


Notre enfant s'appelle Paolo Bernard, ou Paul Bernard en français, il a 4 ans et demi, j'ai déjà eu l'occasion de publier sa photo ici. Son nom de baptême est dû à une tradition fort pratiquée surtout dans le Sud de l'Italie, qui veut que l'on nomme son enfant avec le prénom de son grand-père pour un garçon, ou de sa grand-mère pour une fille. Or mon père s'appelait Bernard Paul...

[MàJ - 14 juin 2006] J'ai eu hier la photo de fin d'année de Paul et je peux pas résister, il est trop beau :


Nous voici tous les trois devant la fontaine de Trevi, dans le centre historique de Rome, comme disent les italiens, celle où l'usage veut que l'on jette une pièce de monnaie par dessus l'épaule en faisant le vœu d'y revenir un jour.


Je n'ai jamais sacrifié à la coutume, ce qui n'empêche que je suis romain de cœur depuis 20 ans cette année ! J'aime l'Italie, son hospitalité. J'aime la langue, française, et la poésie. Grand malaxeur de mots, de concepts et de contenus.

Côté boulot, j'ai créé ma société de traduction il y a 17 ans, et j'exerce le métier depuis 1986, ça ne nous rajeunit pas :-)

Constamment en quête de sens et à la recherche d'horizons nouveaux, cent et mille sujets me passionnent, dont l'Internet, le Marketing et Google, un éclectisme qui m'a valu l'honneur de postfacer « Le monde selon Google », ouvrage à paraître incessamment sous peu aux éditions Distriforce.

Si vous souhaitez en savoir plus sur mon compte :



Très cordialement,



P.S. Celles et ceux qui fréquentent mon blog auront peut-être noté la présence d'un nouveau logo dans la colonne de droite : en fait, j'ai décidé de participer à cette initiative originale, intitulée « Le Blog Emploi Challenge, 4 mois pour se faire repérer sur Internet », dont l'objectif, dans l'intention des promoteurs, est notamment de permettre aux candidats en recherche active passive (mon cas) d’exprimer leurs expertises, de mettre en valeur leur employabilité et de développer leur savoir-faire et leur savoir-être. J'aime bien ce challenge, je trouve ça stimulant et pas du tout incompatible avec mon approche à la profession du traducteur qui a d'autres cordes à son arc : l'optimisation et l'audit linguistiques, la conception-rédaction, etc.

Car si vous pensez que j'ai quelque compétence dans votre domaine, confiez-moi vos idées, je les traduirai en mots. C'est mon métier !

Tags : , , , , , ,

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Comme vous êtes artisan-traducteur, je me permet de souligner qu'il convient de dire Internet et non l'Internet, car il s'agit d'un nom propre (issu d'Internetting) et non d'un nom commun.

Références :
Internet est issu du projet Internetting de l'agence américaine Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), qui visait à interconnecter différents réseaux d'ordinateurs avec un même protocole. Ce système de réseaux a été baptisé Internet, du nom du projet Internetting. Cette recherche a donné lieu à un système de protocoles communément appelé TCP/IP d'après les deux protocoles développés initialement : Transmission Control Protocol (TCP) et Internet Protocol (IP). Internet fonctionne comme un réseau virtuel unique et coopératif : tout ordinateur disposant d'un logiciel conforme adéquat sait communiquer avec une autre machine, grâce à divers types de liaisons. Par ailleurs, Internet utilise un système international d'adresses qui permet d'envoyer un message ou un fichier à un correspondant en tout point du monde. Le World Wide Web et ses outils s'appuient sur le réseau Internet et permettent de développer des applications type EFI et surtout Services Web. Internet permet donc une communication généralisée qui en fait l’outil de base de la société de l’information.

Source : http://www.actimum.com/acvendrediGlossB2Bfr.htm#I

Bien cordialement

Jean-Marie Le Ray a dit…

Bonjour Anonyme,

Commentaire intéressant, mais en êtes-vous si sûr ?

Google nous donne près de 12 millions d'occurrences, je veux bien que la multitude n'ait pas toujours raison, mais quand même ! Surtout quand on a de son côté les très gouvernementaux Vocabulaire de l'informatique et de l'internet, paru au Journal officiel le 16 mars 1999, portail de l'Internet scientifique, Délégation aux usages de l'internet, Développement technique de l'Internet, etc. etc., et tout ça rien que sur la première page...

Cordialement,
JML