Pages

samedi 3 mars 2007

Deux mots sur Google ... et quelques liens

Deux mots sur Google ... et quelques liens

En mars dernier je publiais un billet sur Google qui allait faire date dans ma vie de blogueur. C'était le cinquième que j'écrivais sur la firme de Mountain View, mais j'ignorais qu'il préludait à une longue série, riche d'une cinquantaine d'articles qui m'ont amené à décortiquer le mystère Google, toujours aussi fascinant, je l'avoue, même si j'en parle moins. Zorgloob et d'autres le font déjà très bien (impossible de tous les citer), et puis je n'aime pas me focaliser trop longtemps sur les mêmes sujets, étant curieux de tout par nature. Je crois d'ailleurs que l'éclectisme est l'une des qualités du blogueur.

Mais bon, lundi aura lieu la présentation d'Eric Schmidt aux analystes financiers, accessible ensuite ici, et même si je doute qu'il répète la formidable erreur de l'année dernière, il y a toujours beaucoup à apprendre dans les présentations de Google (je me suis peut-être avancé un peu vite, cette année le rapport signal-bruit n'est certainement pas en faveur de Schmidt !).

Qui vient juste de soumettre son bilan 2006 aux instances américaines compétentes (via Search Engine Land), je vous le laisse disséquer à loisir (quelques précisions chez Didier Durand). Je me contenterai de vous signaler une section très intéressante sur le pôle business, qui décrit tous les produits et services grâce auxquels la société fournit de la valeur à ses utilisateurs (How We Provide Value to Our Users). La liste est longue et c'est en anglais, aussi permettez-moi de vous signaler le superbe travail d'Olivier Duffez, qui vous fournit pratiquement la même en français. Donc, tant qu'à choisir, restons gaulois ;-)

Autre must read, ces deux ressources exceptionnelles sur le blog de Gord Hotchkiss, à propos de la personnalisation des résultats de recherche : une interview avec Marissa Meyer, l'autre avec Matt Cutts, qui aborde également l'avenir du référencement...

Et puisqu'il faut aussi citer les zones d'ombre, je vous conseille cet excellent billet de Philipp Lenssen sur la censure exercée par Google dans certains pays / certaines circonstances.

Côté hypercompétition, la bataille de titans se poursuit, et au milieu Yahoo compte les points. Google, dont la suite bureautique en ligne écrase ses concurrents (en leur laissant les miettes), attaque de front Microsoft sur son propre terrain, qui essaie de s'adapter, notamment en reversant une partie croissante de son budget pub sur Internet.

J'emprunterai d'ailleurs à Ray Ozzie le mot de la fin, qui définit ainsi la recherche sur la toile : the command line of the Internet. Une définition qui pourrait fort bien s'appliquer à Google...


3 commentaires:

TOMHTML a dit…

Finalement, était-ce vraiment une erreur ? Un an après, on attends encore ce fameux GDrive. Quant à Lighthouse, ce n'était finalement que la version online de Picasa.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Salut Tom,

Perso je suis convaincu que c'était bien une erreur. Qu'est-ce qu'il te fait dire que Lighthouse = Picasa, j'ai dû louper un épisode :-)
J-M

TOMHTML a dit…

LightHouse = LH.
Et comme la première version était offline, la seconde est online, d'où le 2 de LH2 :
google.com/accounts/ServiceLogin?service=lh2