Pages

mercredi 30 mai 2007

L'entreprise selon Loic Le Meur : morceaux choisis

Ce matin j'ai vu et écouté ce podcast réalisé par Loïc Le Meur, qui parle de l'entrepreneuriat et des entrepreneurs. Très, très intéressant. Où j'ai appris également qu'il est en passe de déménager pour aller vivre à San Francisco, au cœur de la Silicon Valley et que, selon lui, Google est le premier média dans le monde. Ce qui peut sembler une évidence, quoique...

Donc, s'il y a des internautes qui, comme moi, préfèrent le silence de l'écrit - propice à la réflexion - à l'oralité du podcast, je vous rapporte ici les passages qui m'ont marqué, en vrac, juste avec 2-3 retouches pour adapter ça au medium blog et quelques mises en évidence [entre crochets, quelques renvois perso] :
Sauter le pas et ne pas penser aux freins...

Y’a que l’exécution qui compte, l’idée, elle, ne compte pas vraiment !

Aujourd’hui c’est plus facile qu’avant, les ressources sont sur Internet. Tous les pays sont en concurrence les uns et les autres...

Tout est à un clic, notamment avec les blogs, y’a plus de filtre, vous pouvez être directement à la source de l’info.
[cf. mon précédent billet]

L’ère du bêta, càd lancer des produits et les créer avec ses clients. Maintenant on lance, c’est pas fini, c’est pas grave, on lance et on expérimente avec les gens, on construit avec les gens, on regarde en face les critiques… en public, sur un blog ou ailleurs, et on améliore le produit.
[cf. Reportlinker...]

Si on se plante, c’est pas grave, il faut absolument changer, en France, cette culture de l’échec, moi j’arrête pas de me planter, le tout c’est de recommencer et de continuer…
[d'autres parlent d'archaïsme...]

C’est vraiment une idée pour l’instant, et je le partagerai avec tout le monde dès que ça sera un peu plus qu’une idée…

Une équipe ? J’en ai pas, y’a que moi en ce moment…et c’est super agréable, ça vous oblige à vous concentrer sur l’essentiel.

Finalement la règle a changé : plus on partage l’information et plus il y a de personnes qui risquent d’être intéressées, plus elles sont intéressées plus vous avez d’opportunités pour vos produits, pour vos services...

C’est le bouche à oreille qui fait le travail. Sans aucune pub sans aucun marketing. Oui les règles du jeu ont changé, le plus important, la différence la plus importante, c’est la transition incroyable du marketing vers le bouche à oreille
[le buzz]. Et ceux qui vont rester dans les méthodes traditionnelles pour communiquer vont continuer, mais vont aller moins vite que ceux qui utiliseront ces nouveaux moyens…

La sous-traitance est une grande tendance… Au-delà de la sous-traitance « pays pauvres, pays riches », ça va être surtout une tendance d’assembler des gens (ensemble) pour un projet, qui vont se désassembler par la suite quand le projet sera terminé, y compris au niveau des indépendants (free-lances).

Je suis pas pour une entreprise sans salariés, mais je crois que la grande grande tendance c’est 1 entreprise = 1 personne. L’entreprise, c’est vous, et votre blog comme direction de la communication.

La notion de « contrat de travail » et d’exploitation, comme on en entend encore parler, est complètement ringarde à mon avis. eBay, c’est 1 million d’emplois, les gens créent leur emploi.

Finalement une entreprise c’est un projet et rien de plus, et les gens s’assemblent à nouveau et vont se désassembler en fonction des besoins, c’est la flexibilité totale… il faut de la flexibilité dans le travail.

Il y a bien sûr des limites à tout ce que je dis, je veux pas rentrer dans les détails ici, bien sûr ça concerne pas tout le monde, tout le monde peut pas être un entrepreneur, bien sûr beaucoup de gens ont besoin de protection(s)…

Je veux simplement insister sur les tendances de l’évolution en ce moment. À nouveau, pour moi, une société c’est plus la conception de mon père et de mon grand-père, qui avait transmis la société à son fils, et c’était l’entreprise pour la vie et ainsi de suite, moi je pense que c’est une autre ère qui démarre à nouveau, ce sont des projets, finalement… même si ça s’applique surtout à Internet (où tout est dématérialisé…) et pas à toute l’industrie…

Je me fous complètement de la hiérarchie… une notion assez dépassée. Je me vois plus comme animateur d’un groupe que comme un dirigeant.

Probablement un conseil, c’est que si vous créez une entreprise en ayant à l’esprit le fait de vouloir absolument gagner de l’argent, c’est une énorme erreur. Je crois qu’il faut d’abord faire quelque chose qui vous plaît, qui vous passionne, qui vous empêche de dormir la nuit, et le reste c’est un résultat et ça peut pas être une fin. Si ça marche, les résultats financiers seront probablement là, mais pas l’inverse.
Voilà. Je concluerai en insistant sur les deux citations qui me touchent le plus, respectivement en début et en fin de message :
  1. Y’a que l’exécution qui compte, l’idée, elle, ne compte pas vraiment...
  2. Je crois qu’il faut d’abord faire quelque chose qui vous plaît, qui vous passionne, qui vous empêche de dormir la nuit,...
L'idée, car comme je le montre dans ma lettre ouverte à Michel-Édouard Leclerc, si l'on n'a pas les moyens de ses ambitions, les idées restent mort-nées.

Quant à ma réponse à la question : « Qu'est-ce qui m'empêche de dormir la nuit ? », hic et nunc : Internet...

Et pour finir, si les extraits qui précèdent vous donnent envie d'en savoir plus, voici l'intégralité de la vidéo (suffit juste de passer la pub :-).




, , , ,

4 commentaires:

Joseph a dit…

C'est dommage cette affaire de Leclerc, mais il a un plein d'autres idées qui lui tiennent plus à coeur alors c'est normal.

Mieux vaut en effet avoir des idées que l'on peut réaliser soi ou avec un tas d'autre gens. Parce que l'on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif.
:)

Otto a dit…

Je ne sais pas JM ou tu trouves le temps pour publier de tels billets ... et je ne comprends pas comment un journal/magazine n'a pas encore essayé de te récupérer pour une chronique analyse du web ..! PS: Merci pour le lien ;)

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Otto : « e ne sais pas JM ou tu trouves le temps pour publier de tels billets ... »

Réponse en fin de billet : qu'est-ce qui vous empêche de dormir la nuit : Internet :-)

J-M

P.S. Joseph, "on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif", je l'aime bien celle-là :-)

Anonyme a dit…

Les sociétés Internet comme les autres sociétés qui se mondialisent sont obligées de se regrouper et de fusionner. J'ai des doutes pour l'entreprenariat individuel.
Avoir une idée c'est bien. Quoique il faut qu'elle soit réellement bien. Tout le monde n'est pas un génie. Mais il faut des moyens pour la réaliser, la vendre.

Par exemple Loic le Meur ne pourra faire que du vent, car il ne fera jamais le poids face aux googles, facebook et autres.

Son idée de société de podcast.
Un développeur fonctionnel peut reprendre facilement l'idé,e si ça marche, et développer facilement un add-ons avec les API ouvertes de Facebook et de Google.