Pages

jeudi 10 septembre 2009

Google vend des vieux journaux !


En écrivant Google cherche dans les vieux journaux ! il y a une semaine, je n'imaginais pas que cette info allait sortir dans la foulée : Google va faire l'infomédiaire, ou le courtier d'infos, si vous préférez :


En clair :
  1. le courtier (Google) indexe le contenu du vendeur (le journal) ;
  2. l'acheteur (l'internaute) fait sa recherche et obtient dans les résultats un article payant ;
  3. l'internaute achète l'article payant ;
  4. le courtier (Google) met l'article payant à disposition de l'acheteur (vous et moi) ;
  5. Google enregistre sa commission et encaisse l'argent, via Checkout, puis crédite le compte du vendeur.
Dans la soumission présentée en réponse à l'appel d'offres de la Newspaper Association of America, Google souligne quelques passages clés :
Au-delà des dispositifs de micro-paiement, l'utilisateur doit savoir que le produit existe. Donc dans le cas du contenu payant, la découverte et la distribution de ce contenu sont des aspects encore plus importants que pour le contenu libre, vu l'audience de niche que représentent les abonnés potentiels d'un journal.

Beyond the mechanics of any payment system, users must know the product exists. Discovery and distribution are just as, if not more, important to premium content as they are to free content given the smaller audience of potential subscribers.
Sur la présentation des articles à l'internaute, Google prévoit :
  • Les journaux pourront fournir un aperçu ou une page de destination indexable, disponible à l'internaute via la recherche de Google ou via Google News. (Publishers can provide a preview or landing page for Google to crawl, consistent with what end-users see. This is available to users of Google Search and News.)
  • Les journaux pourront permettre à Google d'indexer leurs archives, y compris le contenu payant, accessible à l'internaute soit en prévisualisation soit après paiement. Un bouton "abonnement" signalera ce contenu dans Google News. (Publishers can allow Google's crawlers full access to their premium content, but maintain a paywall or preview mode for users. This content is marked as "subscription" in Google News.)
  • Les journaux pourront permettre un premier accès libre à l'intégralité de l'article, une sorte de produit d'appel pour inciter le lecteur à passer ensuite au contenu payant. (Publishers can provide free access to the first full article via our "First Click Free" program, which treats premium content as "free" in Google News and Search, but requires payment once users navigate away from the first article.)
L'autre modalité d'accès prévue est via flux RSS, à partir des quelque 25 000 sources auxquelles s'abreuve Google News partout dans le monde. L'habillage personnalisé des flux sera également possible :
News publishers can decide to package their content (or a rich preview thereof) with appropriate branding and advertising units and encourage third parties (e.g., other newspapers) to host the syndicated content package, exposing it to a broader audience. Publishers would derive revenue from advertisements embedded in the syndicated package, as well as traffic from the embedded links back to the publisher.
Des widgets permettront enfin de proposer les flux sur les sites et les blogs, y compris pour le contenu payant achetable directement depuis le widget :
In the case of premium content, the syndicated content would only contain a free preview, and would embed monetization units for micropayment and subscription. In addition to providing e-commerce and advertising platforms to support publishers' content, Google can provide the technology for convenient syndication and embedded hosting of the content-monetization components on third party sites.
Donc lorsque l'on voit les capacités de Google, non seulement d'indexer, mais surtout, de présenter les résultats, on comprend bien comment tout cela s'intègre parfaitement dans la stratégie, pardon : la mission de Google.

Comme ils le précisent dans le document, si besoin était :
Google's mission is to organize the world's information and make it universally accessible and useful. This applies to all information -- paid and free.
Pour rappel :
La mission de Google consiste à organiser l’information mondiale – toute l’information, et pas seulement une partie – et faire en sorte qu’elle soit universellement accessible et utilisable, dans toutes les langues, tous les pays, et sur tous les supports, en ligne et hors ligne : Internet, téléphonie mobile, presse, édition, vidéo, photo, cinéma, télévision, radio, affichage, annuaires papier, etc.
Toute l'information : gratuite ET payante...


Partager sur Facebook

, , , , , ,

Aucun commentaire: