Pages

mercredi 17 février 2010

La stratégie mobile de Facebook


Nous avons vu dans mon précédent billet quelle est la croissance exponentielle de Facebook. Or s'il y a un secteur dans lequel Facebook a encore une énorme marge de manœuvre, c'est bien celui de la téléphonie mobile.

Techcrunch vient de publier une vidéo présentant la stratégie de Facebook pour faire face à l'explosion des mobiles : j'ai entendu hier à la télé italienne qu'il y en avait actuellement 5 milliards dans le monde (voir ici), ce qui en fait probablement le dispositif le plus utilisé par la population humaine, loin devant les ordinateurs.



On comprend donc pourquoi Facebook, Google et les autres s'intéressent de plus en plus au mobile, mais notamment pour le fait que les utilisateurs de mobiles (mobinautes, ou téléphonautes, pourquoi pas ?) sont deux fois plus impliqués et actifs sur Facebook que ceux qui consultent le site depuis leurs ordis.

Et s'il y a un an, selon Facebook, 30 millions de membres consultaient le site depuis leur mobile, ce chiffre a été multiplié par 3 depuis, et ils sont plus de 100 millions aujourd'hui ! Soit 1 fréquentateur du site sur 4...

C'est probablement une des raisons pour lesquelles ils pensent que l'année 2010 marque un tournant pour le marché de la téléphonie mobile, chose qu'annonçaient déjà certaines "vieilles" prévisions.

Autre chose intéressante, la présence mobile de Facebook ne se décline pas sur un portail pour mobiles, mais sur 2 !

Un site pour les téléphones traditionnels, et un site pour les dispositifs avec écran tactile. Le tout adapté dans plus de 70 langues, ce qui devrait permettre à Facebook, selon leurs prévisions, de toucher plus de 90% de la population !!!

Autres axes de développement, soutenus par de gros investissements dans les 5 à 10 ans :
  • Collaboration avec plus de 200 opérateurs télécoms, que Facebook se fait fort de convaincre à intégrer davantage leurs services au réseau social (ce qui leur permettrait également de vendre plus de téléphones mobiles et plus de forfaits data...)
  • Développement de l'interaction entre Facebook et les opérateurs pour les SMS
  • Intégration plus poussée du code Facebook dans les systèmes d'exploitation dédiés à la téléphonie mobile
Ainsi les opérateurs pourront proposer gratuitement une version texte dépouillée du site, dénommée Facebook Zéro, qui devrait servir de rampe de lancement pour que les utilisateurs passent ensuite à une version "premium".

Chamath Palihapitiya, qui présentait la session "Mobile Communications 2.0" au Mobile World Congress de Barcelone, a d'ailleurs expliqué qu'ils avaient fourni gratuitement le service complet pendant une semaine, en enregistrant un pic élevé de fréquentation. Et en ajoutant qu'une fois que le service est redevenu payant, ils ont constaté un taux d'abonnement de 20% en plus par rapport à la normale.

Comme quoi allécher le client ça ne marche pas qu'avec les vitrines. Restera ensuite à voir la question des contenus spécifiques pour les mobiles, mais avec Facebook, je me fais pas de souci pour ça...


Partager sur Facebook

P.S. Pour gérer tout ça, voilà le projet de nouveau Data Center signé Facebook...



, , , , , ,

Aucun commentaire: