Pages

dimanche 7 février 2010

Quelques mots / chiffres sur Facebook


À ce jour, +12% de mes billets sont tagués Facebook (84 sur 680, sans compter celui-ci), dont un premier remonte à août 2007, même si c'est vraiment à partir d'octobre 2007 que j'ai commencé à m'intéresser au sujet de manière plus approfondie, avec plus de dix billets tagués Facebook dans le mois, dont ceux-ci :
  1. Facebook : le décalogue
  2. Facebook
  3. Facebook - Graphing Social Patterns
  4. La valeur de Facebook
  5. Google - Facebook vs. Microsoft - Yahoo : bloc contre bloc
  6. Facebook Demographics
  7. Facebook et ciblage publicitaire - comportemental
  8. Microsoft gagne la bataille Facebook sur Google
  9. Facebook : conditions d'utilisation
  10. Facebook : statistiques fin octobre 2007
Mais c'est dans Facebook Demographics que, pour la première fois, j'ai commencé à analyser le taux d'adhésion au site, qui comptait alors officiellement, le 20 octobre 2007, +42 millions d'utilisateurs, dont à peine plus de 400 000 pour la France (vs. 15,8 millions aujourd'hui, 1 français sur 4 !!!) :


Or 27 mois plus tard, Mark Zuckerberg annonce que la société a franchi la barre des 400 millions d'utilisateurs, soit presque 10 fois plus (en réalité 8 fois plus puisque fin octobre 2007 les utilisateurs étaient déjà 50 millions...).

Bien qu'il y ait toujours un décalage entre les annonces de Zuckerberg et les membres comptabilisés, puisqu'ils ne sont pour l'instant que 380 millions, répartis sur 98 pays (vs. 31 en octobre 2007) :


Exactement 378 992 120 calculés ce dimanche vers 23h...

Façon comme une autre de fêter le 6e anniversaire de l'histoire de Facebook, plutôt travaillée...

Soit pratiquement une moyenne constante de 500 000 nouveaux utilisateurs ... tous les jours (!!!) au cours de cette période, avec en apparence un seul léger fléchissement début 2008.

Voir la page actuelle de stats de Facebook (même si elle n'est pas à jour) pour les autres chiffres. Mais si vous voulez comparer l'évolution au fil des mois, voici les quelques billets où j'ai essayé de détailler les nouvelles adhésions au service, à partir de décembre 2007, où la progression était de 12 millions de nouveaux utilisateurs en deux mois (vs. presque 15 millions par mois aujourd'hui !) : Aujourd'hui, nous en sommes au 6e anniversaire et +15 millions de français, soit plus en un an que durant les 5 années qui ont précédé ! Que dire d'autre ?

Pour terminer, je concluais ainsi ma véritable première analyse sur Facebook par ces mots :
...je suis présent sur Facebook « juste pour savoir de quoi je cause quand j'en cause, et j'avoue ne pas encore y avoir trouvé "mon" intérêt ».
Or même si chacun/e peut être d'accord ou pas avec les principes énoncés par Facebook, personnellement, après avoir vécu cette EXPÉRIENCE, je ne me pose plus la question : j'y suis, et je suis content d'y être !


Partager sur Facebook

P.S. À voir ces chiffres, on comprend mieux les 400 milliards de pages consultées par mois et pourquoi leur 40 000 serveurs pourraient vite être dépassés avec un tel taux de croissance. Comme l'observe Didier, MONSTRUEUX !

D'autant plus que si ça continue comme ça, Facebook atteindra 500 millions d'utilisateurs d'ici la fin de l'année !!!

, , , ,

5 commentaires:

skunked a dit…

Ou trouvez vous les stats par pays svp?

Jean-Marie Le Ray a dit…

Skunked, il suffit d'aller en bas de page sur le lien "publicité" et de suivre le parcours "créer une pub". Ensuite, lorsqu'on choisit son pays, il faut sélectionner "tous" (hommes + femmes) et Facebook affiche le nombre de membres correspondant au pays voulu. Je crois qu'il y a actuellement 98 pays pris en compte.

Jean-Marie

HollyDays a dit…

Pour ma part, j'ai toujours du mal à croire que ces statistiques comptabilisent des utilisateurs réels.

Si un ratio d'1 utilisateur pour 3 habitants me semble énorme mais pourrait encore être réaliste (Australie, Etats-Unis), il y a des valeurs qui me semblent vraiment grosses pour être tout à fait honnêtes. Ainsi, par exemple, le Canada affiche 14,2 millions d'utilisateurs pour moins de 34 millions d'habitants (soit un taux de pénétration de presque 42%). Encore plus fort : l'Islande affiche 173 000 utilisateurs, alors que ce pays compte un peu plus de 300 000 habitants, soit un taux de pénétration supérieur à 56% ! Sachant que dans ces plus de 300 000 habitants, on compte aussi les enfants en bas âge et les nouveaux-nés (vous croyez vraiment qu'ils ont un compte Facebook, eux ?) autant que les personnes âgées, les très pauvres (qui n'ont pas forcément les moyens d'avoir accès à Internet) autant que les gens aisés ou riches, ...

Bref, est-on vraiment sûr qu'il s'agit d'un nombre d'utilisateurs différents ? Ne s'agit-il pas plutôt du nombre de comptes utilisateur créés depuis le démarrage de Facebook ? (sachant qu'un utilisateur peut créer plusieurs comptes : en même temps bien sûr, mais aussi dans le temps, en abandonnant un compte et en en créant un nouveau ; y a-t-il une limite au nombre de comptes pour un même individu physique ? Il ne me semble pas.)

Enfin, ces statistiques ne comptabilisent-elles que des comptes actifs ? Ou incluent-elles aussi les comptes devenus inactifs ? Cela a-t-il un sens de comptabiliser de manière indifférenciée des comptes actifs tous les jours, des comptes visités une fois par semaine, et des comptes que leur créateur n'a pas ouvert depuis plusieurs mois ?

Qu'une telle confusion entre comptes actifs et comptes qui vivotent ou sont devenus inutilisés soit utile à Facebook, je n'en doute pas : Facebook a besoin de vivre, donc il a besoin de financements. Dans un monde où les recettes publicitaires dépendent directement de l'audience, Facebook a clairement intérêt à présenter les statistiques d'audience les plus flatteuses.

Mais il me semble qu'une analyse critique devrait essayer de faire la part des choses en dépassant le sentiment d'ébahissement et d'enthousiasme initial (même si faire vraiment la part des choses est difficile, puisque, à moins que je ne me trompe, toutes les statistiques sont produites par Facebook et aucune ne l'est par une entité indépendante.)

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ HollyDays,

Voir une partie des réponses ici :

- 50% of our active users log on to Facebook in any given day
- More than 35 million users update their status each day
- More than 60 million status updates posted each day
- More than 3 billion photos uploaded to the site each month
- More than 5 billion pieces of content (web links, news stories, blog posts, notes, photo albums, etc.) shared each week
- More than 3.5 million events created each month
- More than 3 million active Pages on Facebook
- More than 1.5 million local businesses have active Pages on Facebook
- More than 20 million people become fans of Pages each day
Pages have created more than 5.3 billion fans...

Ce qui explique pour Facebook enregistre plus de 150 millions de visiteurs uniques chaque jour !

Michel a dit…

J’ai juste du mal avec le « on a franchi le cap des 400 millions d’utilisateurs » avant l’heure, mais c’est clair que la progression de Facebook reste impressionnante. Le grand avantage de cette progression, c’est l’augmentation de sa visibilité à l’aide du réseau, ce qui est très bénéfique pour les entreprises. C’est un outil marketing à ne pas négliger aujourd’hui. J’irais bientôt à une conférence pour en apprendre plus sur les stratégies à utiliser pour profiter du plein potentiel de Facebook en tant que professionnel. La conférence, animée par Activis et Facebook, aura lieu en juin à Paris, plus d’infos sur le site d’Activis : http://www.activis.net/fr/actualites-activis/conference-facebook.html