Pages

mardi 16 décembre 2008

Noms de domaine : nouvelles extensions en 2009

I. Coûts des nouvelles extensions
II. Combien de candidatures ?

En juin dernier à Paris, l'ICANN annonçait le lancement de nouvelles extensions, en prenant par surprise les internautes du monde entier. Car si les observateurs s'attendaient grosso modo à un millier d'extensions, l'ouverture potentielle à un nombre "infini" de suffixes avait de quoi surprendre. Sans oublier que les IDN étaient inclus.

L'ICANN précisait le jour même qu'elle prévoyait de recevoir les premiers dépôts de candidature au second trimestre 2009.

Des lignes directrices étaient publiées en octobre, accompagnées de "notes explicatives" sur les différentes étapes et les coûts probables. Ces notes ont ensuite été soumises aux commentaires du public, jusqu'à hier.

Commence donc maintenant la phase de rédaction de la version définitive du guide d'application des candidatures, censé tenir compte des différents commentaires.

Concernant les coûts prévisibles des nouvelles extensions, dans un premier temps, l'ICANN a arbitrairement fixé à 185 000$ le seul coût d'évaluation de chaque candidature, ainsi réparti :
Le processus d’évaluation a ainsi été divisé en 6 phases, 24 étapes principales et 75 tâches distinctes. Vingt-sept résultats possibles différents ont été identifiés dans le processus de candidature ; ont également été évalués les probabilités d’atteindre chacun de ces résultats, ainsi que leurs coûts associés. Il est vraisemblable que ce type d’estimations détaillées fournisse un degré d’exactitude supérieur aux estimations générales résumées.

L'ICANN s'attend à recevoir 500 candidatures dans un premier temps :
Cette hypothèse de volume se base sur plusieurs sources, notamment le rapport d’un économiste consultant, des estimations publiques disponibles sur le Web, des commentaires oraux formulés lors de réunions publiques ainsi que des commentaires confidentiels émanant d’acteurs du secteur.
Tout en précisant :
Si le nombre réel de candidatures s’avère nettement inférieur à 500, il existe un risque financier pour l’ICANN de ne pas recouvrer les coûts de développement du programme ou les dépenses prévues pour la première session. Une prévision de dépenses plus élevées pourrait entraîner par ailleurs un coût par candidature supérieur au coût estimé.
Donc, approximativement 185 000 $...

Décomposés de la manière suivante : 25 000 $ au titre des frais déjà supportés par l'ICANN dans cette affaire, 100 000 $ pour les frais fixes d'évaluation, et 60 000 $ pour les frais variables.

Si tout va bien. Pour 80% des dossiers selon l'ICANN, qui prévoit aussi que 20% des candidatures devront faire l'objet de vérifications approfondies, auquel cas la note s'alourdira.


Parmi ces 20%, 40% pourraient être soumises à des litiges :


ou des objections techniques :


Différents coûts seraient donc à prendre en considération : 50 000 $ pour la revue des services de registre, 5 000 $ par résolution de litige, entre 40 000 et $130 000 $ en cas de mise aux enchères, etc.

Et enfin, cerise sur le gâteau, il y aura les coûts annuels de registre : 75 000 $ au bas mot, et plus si 5% du volume des enregistrements générés avec la nouvelle extension dépasse ce chiffre. Coûts renouvelables chaque année...
Donc si tout va bien, sans objections ni problèmes d'aucune sorte, un candidat aux nouvelles extensions paiera 260 000 $ sur la première année.
Mais comme il est difficile qu'un candidat réunisse en son sein toutes les compétences nécessaires, il pourrait être obligé de faire appel à des consultants externes qualifiés : par exemple, TLD Managers propose ses services pour 10% du montant du dossier. Calculez vous-mêmes...

Ainsi, en incluant les petits à-côtés, nous pouvons vraisemblablement avancer une fourchette basse comprise entre 300 et 350 000 $ pour la mise en place d'une nouvelle extension et son exploitation durant la première année. Si tout se passe bien, répétons-le !

Combien de candidatures ?

Nous l'avons vu, l'ICANN table sur 500 candidatures, j'y reviendrai dans un deuxième billet...



Partager sur Facebook

, , , , , ,

Aucun commentaire: