Pages

jeudi 27 avril 2006

Google et Mozilla, même combat : sus à Microsoft !

Google et Mozilla, même combat : sus à Microsoft !

(de Gozilla à Goozilla ?...)


Source du logo : Google fait la promotion de Firefox

Deux mois et demi après la sortie en version Bêta 2 Preview d'Internet Explorer 7, Microsoft annonce la deuxième mouture d'IE7 disponible au téléchargement, toujours en Bêta 2 :


La firme de Bill Gates, probablement fatiguée de se placer deuxième aussi avec les navigateurs, a pompé sur le navigateur de Mozilla les meilleures fonctionnalités (la navigation par onglets, pour en citer une) de celui-ci, tout en annonçant candidement avoir développé IE 7 en réaction au succès de Firefox :

The rise of Firefox was a wake-up call for Microsoft. The result? IE7.
Or la riposte n'a pas tardé, même si elle arrive de là où on ne l'attendait pas vraiment, à savoir de Google, qui a décidé de prendre le mal à la racine et de proposer à tous les fréquentateurs de Google U.S. naviguant avec Internet Explorer de télécharger la Google Bar + Firefox ! Et comme le souligne le président de l'association Mozilla Europe depuis 2003, Christian Nitot :
C'est la première fois que Google mentionne un produit tiers sur sa page d'accueil, laquelle doit être affichée un nombre incalculable de fois par jour.
De son côté, Paul Kim, Director Marketing Produit de Mozilla, a qualifié le 25 avril de « bonne journée », on le comprend !


Cet événement restera-t-il unique ou crééra-t-il un précédent ? L'avenir nous le dira...

Il faut dire aussi que Google s'est peut-être énervé de découvrir certaines extensions pas très catholiques d'IE 7 (source : Nikozen Référencement) :


Je cite : « Doorway Page Wizard guides you through a step by step process to create highly optimized doorway pages for your website. » Donc, pour la somme modique de 49,95 $, le guide à la construction de pages satellites vous accompagne étape par étape pour doter votre site Web de pages satellites hyper optimisées...

À comparer avec les Informations Google destinées aux administrateurs de sites Web, section « Conseils concernant la qualité - Recommandations précises : »

* Évitez les pages satellites (« doorway ») créées exclusivement pour les robots de moteur de recherche ou d'autres solutions telles que les programmes d'affiliation sans véritable contenu informatif. !

Certes, il est vrai que Microsoft ne développe pas directement ces extensions, mais quand même, ça fait désordre ; et si c'est là le seul moyen de concurrencer les extensions Firefox, c'est encore pire ;-)

Dans un autre ordre d'idée, celles et ceux qui veulent participer à la destruction d'Internet Explorer pourront toujours tester ça :


Donc si certains voient rouge, d'autres rient jaune :


Et pour peu que tous réussissent ardemment à inciter les utilisateurs d'IE à passer à Firefox, ça leur fera un bon moyen de monétiser leurs pages / sites Web ! Après tout, business is business, et ce n'est sûrement ni Google ni Microsoft qui diront le contraire...


Tags : , , , , , ,

3 commentaires:

Jérôme Charron a dit…

Ce "mariage" Google/Firefox a vraiment le don de m'énerver!

Surtout lorsque je lis les propos de Tristan Nitot qui martèle régulièrement sur Standblog la justification de l'existence de Firefox par le fait d'offrir le choix à l'utilisateur!

Tout d'abord, rétablissons la vérité: Avant Firefox, le choix ne manquait pas!

Signalons ensuite l'effet pervers de ce rapprochement: En renforçant encore et toujours plus les liens Google/Firefox, l'utilisateur s'offrant le choix de Firefox se retrouve un peu plus enfermé dans l'univers Google!

Or quel est le choix le plus fondamental? Celui de l'outil ou celui du service? A mons avis, c'est bel et bien celui du service. Firefox n'est qu'un moyen.

Quel paradoxe: Je m'offre le choix de me passer d'IE et je me retrouve dans les filets de son concurrent Google!

Merci Firefox de m'offrir tant de liberté

Note: je suis un utilisateur de la première heure de Firefox, et j'apprécie vraiment ce navigateur pour toutes ses qualités (un peu moins pour sa gestion de la mémoire sous Linux)

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Jérôme

Tout ça me rappelle ... le Général de Gaulle, et l'une de ses petites phrases dont il avait le secret : « Un grand pays n'a pas d'amis, il n'a que des intérêts... ».
Pareil dans le business : aujourd'hui Google déclare ouvertement que le concurrent qu'il prend le plus au sérieux est Microsoft, et tous les coups sont bons pour contrer le rival.
De toute façon, même si demain Yahoo! vient jouer les trouble-fête, au lieu d'avoir un monopole ou un duopole, on aura ... un triopole ! Mais pour l'internaute lambda, ça change pas grand chose. Enfin, je crois, mais peut-être que je me trompe, je l'espère :-)
J-M

Jérôme Charron a dit…

Ce qui me dérange, ce n'est pas que Google face les yeux doux à Firefox, mais plutôt le discours (à mon avis) ambigu (contradictoire) de Firefox.