Pages

samedi 29 avril 2006

Optimisation du positionnement dans les pages de résultats de Google

Optimisez votre positionnement dans les pages de résultats de Google

Préambule
INTRODUCTION
1. Les rétroliens
2. L'ancienneté
3. Le contenu
4. Le comportement dans les résultats
CONCLUSION
Ressources

* * *

Préambule

Traduction autorisée d'un billet de Dave Davies, intitulé Search Engine Optimization for Google (où l'on voit que l'anglais synthétise résolument plus que le français, 5 mots contre 10 !), publié sur l'Internet Search Engine Database le 19-04-2006.

Cet article, troisième partie d'une série de quatre billets consacrés à l'optimisation des sites Web auprès des trois moteurs de recherche majeurs, nous donne quelques conseils sur l'optimisation de notre positionnement dans les pages de résultats de Google.

* * *


INTRODUCTION

Pour positionner notre site aux meilleures places sur Google, de même que sur les principaux autres moteurs, différents facteurs doivent être pris en compte. Pour Google, les plus importants sont :
  1. les rétroliens
    • Ancienneté des liens
    • Emplacement des liens
    • Texte d'ancrage et format des liens
    • Pertinence des sites qui pointent vers le vôtre
    • PageRank
  2. l'ancienneté
  3. le contenu
  4. le comportement dans les résultats [Début]

1. Les rétroliens

Les rétroliens sont un facteur clé pour obtenir un bon positionnement sur Google, encore plus importants que chez Yahoo ou Microsoft, puisque la méthode de Google pour calculer le poids des rétroliens est très différente de celle des deux autres moteurs. Il y a quelques temps, gagner des liens était essentiellement une question de chiffres, et plus vous aviez de liens, meilleur était votre positionnement. En fait, c'était aussi simple que ça.

Or aujourd'hui, il semble que Google ait affiné son algorithme de recherche pour déterminer quels liens valent plus que d'autres, en fonction de l'échelle d'importance attribuée à certains critères de calcul. Parmi les facteurs clés servant à pondérer la valeur des liens qui vont contribuer au positionnement de votre site :
  • L'ancienneté des liens - Comme pour les noms de domaine, les liens prennent du poids avec l'âge. Sur une page Web donnée, les liens qui comptent plus sont ceux qui s'y trouvent depuis plus longtemps. En gros, si vous développez votre réseau de liens aujourd'hui, vous n'en verrez les résultats que dans quelques mois, puisqu'il semble que la pondération s'améliore avec l'âge : dans un mois, votre lien aura une pondération partielle, dans deux mois il vaudra un peu plus, etc., et dans 5 ou 6 mois il sera au mieux de sa forme.
  • L'emplacement des liens - Pour Google, un indicateur de la valeur d'un lien est sa localisation sur la page. Un lien enfoui dans le footer d'une page n'aura virtuellement aucun poids, contrairement au même lien en haut de page, par exemple là où les visiteurs pourront immédiatement le visualiser.
    Autre facteur de localisation : le positionnement du lien par rapport à son environnement, un lien situé dans un pavé de contenu ayant plus de poids que le même dans une page dédiée aux échanges de liens ou dans un annuaire avec titre et description, puisque le lien fondu dans un rédactionnel indique qu'il s'agit d'un lien organique, plus naturel.
  • Le texte d'ancrage et le format des liens - Le texte de l'ancre du lien lui-même est important, inutile de le dire. Si vous ciblez la phrase clé « sociétés de référencement », mieux vaut utiliser ce texte à l'identique dans l'ancre du lien, témoignage d'une pertinence majeure entre ces mots clés et votre site. Soyez prudents, toutefois : il ne s'agit pas de générer des milliers de liens ayant tous le même libellé, ce qui serait pour le moins suspect. Modifiez autant que possible le texte de vos ancres, en y incluant d'autres mots, et tôt ou tard vos efforts seront récompensés.
    Le format du texte d'ancrage compte également, puisqu'un lien en gras ou en italique signifie l'intention évidente d'attirer l'attention du visiteur, un élément auquel Google accordera donc plus d'importance.
  • La pertinence des sites qui pointent vers le vôtre - Autre facteur clé : si le sujet de votre site est le référencement, un lien provenant d'un site qui parle de bien-être aura moins d'importance que s'il s'agit d'un site offrant des ressources inhérentes à votre secteur.
  • Le PageRank - Bien que la valeur du PageRank semble toujours plus sujette à caution, elle reste cruciale dans le cadre d'une stratégie de liens : entre un lien provenant d'un site ayant un PageRank 5 et un autre ayant un PageRank 2, il est clair que le premier pèse infiniment plus que le second. [Début]

2. L'ancienneté

Dans un brevet déposé en 2004, Google prévenait les référenceurs et les webmasters que l'ancienneté était un facteur de premier plan. Or depuis Google est aussi devenu registreur, ce qui lui permet d'avoir accès à toutes les données et de vérifier l'ancienneté d'un domaine, qui l'a enregistré, qui l'héberge, etc.
Donc plus votre domaine est âgé, plus Google le considère légitime et, partant, plus cet élément aura d'impact sur son positionnement potentiel. Idem pour la durée d'enregistrement. [Début]

3. Le contenu

Lorsqu'il est question de contenu, Google est encore plus attentif que Yahoo ou Microsoft. Même si « le contenu est roi » peut sembler un stéréotype, ce facteur a toujours son importance. Plus vous avez de contenu sur votre site, plus quelqu'un sera à même d'y trouver l'information qu'il recherche. Donc, plus votre contenu est riche, plus Google pensera que les internautes pourront y trouver ce qu'ils cherchent.
Ça ne veut pas dire pour autant que vous devez construire un site de 100 000 pages sur les patates en vous accrochant à tout et n'importe quoi. Votre contenu doit être pertinent, et de préférence bien écrit. Car s'il est vrai qu'un moteur n'est pas capable de juger votre style, vos visiteurs, eux, le sont. D'où l'importance de rédiger à la fois pour les moteurs et pour les internautes. Mais nous y reviendrons...

En général, un blog est une bonne solution pour ajouter facilement du contenu pertinent, pour peu que vous y dédiez un peu de temps (quelques minutes par jour devraient suffire) en postant régulièrement des infos, intéressantes et à jour, sur votre secteur d'activité.

La densité des mots clés compte moins chez Google que chez Yahoo ou Microsoft, même si ce facteur fait aussi partie du jeu du référencement. Et, comme tous les facteurs susceptibles de compter peu ou prou, il doit être pris en considération, sauf peut-être pour des sites moins compétitifs. Si vous ciblez « bed & breakfast à Trifouillis-les-Oies », ne pas être pertinent dans tous les secteurs, passe encore, mais beaucoup de webmasters ne peuvent pas se le permettre. Comme déjà spécifié dans mes précédents articles sur Microsoft et Yahoo, il serait risqué pour moi d'affirmer quelle est la densité optimale, vu que cet optimum peut varier d'un site à l'autre, d'un sujet à l'autre, et fluctuer au fur et à mesure de la mise à jour des algorithmes des moteurs. Ce paramètre doit donc être réexaminé chaque mois, et à chaque fois qu'une mise à jour a lieu. [Début]

4. Le comportement dans les résultats
Comment se comporte votre site dans les résultats est un facteur de progression - ou de régression -, destiné à prendre de plus en plus d'importance au fil du temps. Si votre site ressort sur une phrase spécifique et que personne ne clique dessus, cela pourrait faire chuter son positionnement. Pire encore : votre site est cliqué, et Google détecte après quelques secondes que l'internaute revient sur la page de résultats pour en chercher un autre, alors votre positionnement pourrait chuter davantage.

Pour cette raison, en écrivant les URL et les titres de vos pages et de vos sites, prenez garde à les rédiger pour cibler autant les internautes que les moteurs de recherche. Car si vous voulez un bon référencement sur Google, il faut aussi que les internautes cliquent sur vos liens, faute de quoi vous serez moins bien positionné. C'est un peu la logique du chien qui se mord la queue, mais ce n'en est pas moins vrai pour autant.

Assurez-vous enfin que lorsque les visiteurs qui cliquent vos liens atterrissent sur vos pages, ils puissent y trouver, soit l'information qu'ils sont venus y chercher, soit l'indication claire de là où elle se trouve. Cela semble évident au plan de l'usabilité, mais vu le nombre de sites qui violent ce principe de base, il est toujours bon de le rappeler.
Donc, lorsque vous travaillez à votre référencement, n'oubliez jamais de considérer votre site du point de vue de l'utilisateur, ou mieux encore, d'assurer un suivi de la navigation de vos visiteurs, pour savoir s'ils arrivent à trouver rapidement ce qu'ils cherchent : vous avez au plus trois secondes pour capter leur attention, un délai impératif à respecter.
Et si pour ça vous devez faire appel à un concepteur-développeur pour améliorer et accélérer la navigation sur votre site, il vous en coûtera toujours moins cher que de perdre votre positionnement dans les moteurs avec le manque à gagner qui s'ensuit. [Début]

CONCLUSION

Des trois principaux moteurs de recherche, Google est celui dont l'algorithme est le plus sophistiqué. Vous devez donc le traiter en tant que tel. Les petits trucs ne fonctionnent pas, et même lorsque ça marche, en général ce n'est jamais pour longtemps. Prenez déjà un bon départ :
  • Construisez un site sain et robuste, riche en contenu de qualité et convivial, facile à naviguer et capable d'attirer des visiteurs humains
  • Optimisez la densité de vos mots clés et vérifiez la qualité des liens qui pointent vers vous
Une fois passé le délai d'ancienneté nécessaire et incompressible, soyez sûr que le fruit de vos efforts sera récompensé par Google. [Début]

(c) Dave Davies et ISEdb COM

Traduction (c) Jean-Marie Le Ray - 2006


P.S. Cette traduction est aussi un clin d'oeil à l'ami Mike Bastin, dont je ne sais s'il préfère être décrit comme traducteur ou comme référenceur, qui m'a fait la gentillesse de me mettre un lien avec en texte d'ancrage (puisqu'on en parle) : « blog qui reprend une grande quantité de traductions de documents exclusifs écrits par les plus grands SEO anglophones »...


Ressources pertinentes

L'article de Dave se termine en citant des ressources clés, mais proposées pour un public anglophone. Permettez-moi donc de vous en proposez d'autres, anglo-saxonnes, certes, mais toujours traduites par mes soins (de la plus ancienne à la plus récente) :
- Bloguer, commenter : rédiger, impacter, captiver !
- Stratégies de liens (série interrompue plus longtemps que prévu - Google oblige ! -, que je ne vais pas tarder à reprendre, et dont la Webographie sera essentiellement consacrée à des ressources en langue française)
- Stratégies de liens vs. stratégies de trafic : évoluer avec son temps

Bonne lecture... [Début]


Tags : , , , , , ,

7 commentaires:

ThickParasite a dit…

Salut JM,
Petite piqûre de rappel sympathique sur ton billet ;)
Je suis moi-même en pleine traduction d'une trentaine de pages sur le référencement et devrait moins se compliquer le boulot car les fondamentaux sont toujours ce qui marche le mieux.
@+
Laurent

multilang a dit…

Je suis les deux :)) mais de plus en référenceur. J'essaie de faire de la traduction un loisir.

anne a dit…

Certes, en se mêlant des affaires d'autrui par là j'ai trouvé quelques utilités assez effrontées pour surveiller le positionnement de la compétence et pour voir s'ils(si elles) ont des blocs(trucages), etc.. Si vous avez une curiosité je vous conseille qu'il eheis un coup d'oeil. Ils(elles) sont apparemment gratuits: http://www.lineared.com/es/recuperar/fr-datos-posiciones-google-msn-yahoo.htm

Billy Marks|SEOhaus a dit…

Awesome article! Good Job!

Cheers!

Ecommerce Web Design a dit…

Great post.I will get back to read more post.Keep on posting.

ผ้าม่าน a dit…

Wow, i enjoyed reading that, thank you! I am becoming quite good in French, and now I can optimize my website in Google France.

allen a dit…

I agree with the content part. Indispensable for any site...Nice article...