Pages

lundi 10 avril 2006

La pertinence des moteurs de recherche : Google vs. Exalead

Une dépêche étonnante circule depuis hier dans l'univers Internet : Google, arrivant une fois encore devant ses deux principaux concurrents, Yahoo et MSN, vient de négocier l'achat d'Orion, un nouvel algorithme de recherche sophistiqué inventé par Ori Allon, un étudiant israëlien, destiné à donner plus de pertinence textuelle aux résultats du moteur. Un signal fort !

Sur son Blog à part, Franck Poisson, ex-DG de Google France actuellement chez Exalead, y consacre deux phrases, laconique et un rien suffisant, en précisant :
La dernière acquisition de Google: un étudiant... ou plutôt ses algorithmes. Ouri Elon (sic!) programmateur d'Orion -ne cherchez pas il n'existe pas de site- a conçu un complément aux résultats par le biais d'une liste de sujets liés au mot recherché.
On avait le même en France depuis 6 ans...ça s'appelle la fonction REFINE sur Exalead
.
Je n'ai a priori aucune raison de douter de la bonne foi de M. Poisson, mais enfin, je me dis que si Google, Yahoo et MSN, les trois principaux moteurs de recherche planétaires, s'y sont intéressés, c'est quand même qu'il doit avoir du répondant l'algo de l'ami Ori ! Même s'il suscite déjà quelques interrogations légitimes...

Donc, dans cette course à la pertinence, déjà fort pertinemment (ce qui est la moindre des choses) analysée par Jean Véronis et ses élèves, ici et , je baserai ma réflexion sur la conclusion qu'en tire Jean :
« ...rien dans cette étude ne permet d’expliquer la préférence massive des internautes pour le moteur Google, puisque, globalement Google et Yahoo ont des performances à peu près équivalentes, et se détachent de leurs concurrents. Il faut donc supposer que les raisons en sont autres que des critères de pure pertinence des résultats. »
Je vais donc essayer de fournir ma propre réponse, perso, suggérée par mon « expérience utilisateur », elle-même basée sur ma seule intuition. Rien de scientifique là-dedans.

Examinons maintenant les pages d'accueil respectives et la première page de résultats des deux moteurs. Google :


Chez Google, la première chose qui me saute aux yeux c'est la simplicité, la sobriété, voire l'élégance. Un dépouillement d'autant mieux perçu que l'on connaît l'excellence qu'il y a derrière. Une qualité de l'offre servie par une image de modestie, en quelque sorte.

Exalead :


Chez Exalead, en revanche, une couleur dominante peu engageante et indéfinissable, on ne sait si c'est du vert, du bleu ou du turquoise, de la viande ou du poisson (sans mauvais jeu de mots). Avec juste en dessous quatre encadrés où s'inscrit le message suivant : « Ajouter un raccourci », d'emblée difficilement compréhensible, même si l'idée peut paraître séduisante à l'usage.
Et dessous encore des encarts publicitaires, faute de goût autant au plan graphique (apparente dissymétrie de la page) que du contenu.

Google 1 - Exalead 0

Ce que je veux en arrivant sur la page d'accueil d'un moteur de recherche, c'est un champ où saisir ma requête. Un point, c'est tout. Le reste n'est que superflu, un détournement forcé qui me déconcentre : quand j'arrive sur la page d'Exalead, mon attention est immédiatement sollicitée par ce « Ajouter un raccourci », qui me fait perdre de vue mon intention première, et je n'aime pas ça.

* * *

Passons aux pages de résultats. Google :

Version traditionnelle


Nouvelle mouture


Si vous voulez tenter l'expérience, placez-vous sur la page Google.com, copiez-collez en une seule ligne le code ci-dessous
javascript:alert(document.cookie="PREF=ID=
fb7740f107311e46:TM=1142683332:LM=1142683332:S=
fNSw6ljXTzvL3dWu;path=/;domain=.google.com")
dans la barre d'adresse de votre navigateur, tel quel, cliquez sur Entrée puis sur OK et refaites la recherche.
Chez Google, que vous visualisiez l'ancienne ou la nouvelle version, aucune discontinuité avec la page d'accueil, toujours le même amalgame de sobriété et de qualité, on s'y sent chez soi, rassuré, en terrain familier, pas d'envahisseur à l'horizon...

Exalead :


Chez Exalead, en dépit d'un effort poussé de rationalisation, c'est évident, une page-fouillis où le visiteur se sent bombardé par une multitude de messages. Pour faire un parallèle paysager, je dirais qu'il n'y a aucun espace vert (correspondance avec le blanc de Google), mais à l'opposé une nuisance visuelle qui impacte directement, en négatif, sur mon expérience de navigation.

Google 1 - Exalead 0


* * *

Conclusion

Chez Google on respire, c'est la campagne et le plein air, chez Exalead on étouffe, égaré en plein centre ville au milieu du trafic.

De plus Exalead, qui se présente volontiers comme un moteur d'avant-garde au plan technologique, souffre probablement d'être perçu par les internautes comme un moteur confidentiel, à la limite franco-français, or je doute que le slogan « small is better » soit très porteur pour un moteur de recherche qui ambitionne de jouer dans la cour des grands.

Il lui manque sûrement d'atteindre la taille critique, tant en termes d'index (même si François Bourdoncle vient d'annoncer le doublement de son index pour bientôt) que de pénétration auprès du grand public.

En outre, à l'heure où Google se diversifie à tout-va et souhaite toucher les PME en première ligne (exploiter la longue traîne), il serait peut-être bon qu'Exalead mette de côté cette image de moteur d'élite et se fasse un peu plus « peuple ».

Voilà. Mais ce n'est que le sentiment d'un internaute lambda.



P.S. Si j'avais un conseil à donner à Exalead, ce serait d'ajouter à leur fonction REFINE une nouvelle fonction AFFINER.

Affiner, selon le petit Robert : purifier, assurer le finissage, rendre plus fin, plus délicat. Contraire : alourdir, épaissir.

Google gagne le match, par 2 à 0. ;-)


Source : Philipp Lenssen

[MàJ - 12 octobre 2006] Pour être tout à fait honnête, Exalead vient de sortir une nouvelle interface tout à fait Web 2.0, simple, épurée, très agréable. Bravo !

Tags , , , , ,

4 commentaires:

Franck Poisson a dit…

Bonjour,
Tout d'abord merci de consacrer un longue article à Exalead et de le comparer à Google.
A propos de l'interface d'Exalead nous partageons vos sentiments tant et si bien que nous sommes entrain de préparer une nouvelle interface orientée grand-public.
N'oubliez pas que depuis ses début le .com est une vitrine technologique pour notre Search Enterprise. Rien d'autre.

La nouvelle interface grand public c'est pour bientôt en Beta. Lorsqu'elle sera en ligne nous lirons vos remarques et suggestions avec un grand intérêt aussi.

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Franck Poisson

Que dire ? Ma stupéfaction n'a d'égale que ma satisfaction ! Je suis très content que vous m'ayez répondu, j'ignorais évidemment tout de vos projets, mais c'est sûr qu'Exalead aurait tout à gagner à devenir un produit convivial et grand public, et nous aussi par la même occasion.
Et Quaero aussi, pourquoi pas ?
D'autant plus que votre technologie est d'ores et déjà reconnue pour sa pertinence et sa qualité.
Je suis impatient de voir la nouvelle interface, et j'imagine que je ne suis pas le seul...
Cordialement,
Jean-Marie Le Ray

AW a dit…

@ Jean-Marie : as tu vu l'interview de François Bourdoncle sur Agoravox? (dans l'actualité de WRI : http://www.webrankinfo.com/actualites/200604-interview-bourdoncle-exalead.htm ) http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=8641

On y apprend, entre autre, qu'une nouvelle interface est en préparation pour l'été 2006. D'ailleurs je conseille vivement à tout le monde cette interview !

Jean-Marie Le Ray a dit…

AW, oui c'est la même que celle dont je donne le lien (François Bourdoncle annonce...), réalisée par Jean-Michel Billaut, qui tient un blog excellent, découvert récemment, très axé sur les interviews et sur sa série : « Connaissez-vous... »
J-M