Pages

jeudi 13 avril 2006

Google et le chant des moissons

Google et le chant des moissons


Je ne résiste pas à l'envie de vous communiquer cette dernière info : Google vient de dévoiler son rebranding en Chine, où le moteur s'appellera désormais Gu Ge, qui signifie « harvest song », le chant des moissons...

Crédit : EyePress / AP

Sûr qu'avec plus de 110 millions de sino-surfers la récolte risque d'être fructueuse. Sans oublier les futures générations, et elles arrivent vite, là-bas...

Or pour l'instant, il est tard, je suis fatigué, et la question est trop vaste pour me lancer dans une analyse hasardeuse. Je me limiterai donc à vous fournir quelques liens relatifs à la présence de Gu Ge en Chine, pour le meilleur et pour le pire...

Google en Chine
Google renforce la grande muraille de Chine
Censure de Google en Chine, réaction officielle de RSF (Reporters Sans Frontières)

Quant à la censure chinoise qui n'existe que dans l'esprit des mal-pensants et dans la bouche des mauvaises langues (à croire qu'on vit pas tous sur la même planète), voici juste quelques indices :

Sur les mots interdits :

- vérité, compassion, tolérance
- sites Web Occidentaux, publications et groupes de dissidents
- Forum sur la démocratie et la liberté
- Forum sur la voix du peuple
- Indépendance du Tibet
- Massacre de Tiananmen

et, toujours à propos de TienAnMen, les photos interdites :

- L'histoire, telle que la voient les occidentaux, des tanks, des tanks et encore des tanks


- L'histoire, telle que la voient les chinois, des cartes postales, des cartes postales et encore des cartes postales


Source : Yazerty.net

À propos, si vous voyez apparaître les résultats de la première photo en cliquant sur la deuxième, c'est pas grave, vous êtes juste géolocalisés et Gu Ge vous renvoie automatiquement à Google... Souriez, on vous surveille :-)


P.S. Il est vrai que Google n'est pas le seul géant d'Internet à s'implanter en Chine, mais enfin, comme l'observe si justement Nate Anderson, quand on a comme devise quasi-officielle « Don't be Evil », on s'expose peut-être plus que les autres aux critiques...

Et pour finir, une véritable carte postale (clicable) !



P.S. Mise à jour : 24 avril 2006

Aux dernières nouvelles, les chinois eux-mêmes semblent contester Google et son choix de changer le nom du moteur en Gu Ge, puisqu'ils ont mis une pétition en ligne pour demander à la société de Mountain View de faire marche arrière :

Aucun commentaire: