Pages

lundi 30 avril 2007

Le traducteur et l'ego de Sarko

Le traducteur et l'ego de Sarko

Ce n'est plus Ego, Hugo, c'est Ego, Sarko !

[MàJ - 24 oct. 2007] Apparemment, la traduction automatique ne fait pas mieux, Google s'obstinant à traduire Sarkozy par Bush...

Qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la tête du traducteur pour qu'il dérape de la sorte ? En effet, la semaine dernière, voici ce qu'ont pu découvrir les américains en lisant le sous-titrage du discours de Nicolas Sarkozy :
to rally my inflated ego so that we can that we can build that dream
que l'on pourrait rendre en français par :
ralliez-vous à mon égo surdimensionné pour que nous puissions que nous puissions (sic !) bâtir ce rêve
alors que le traducteur était censé traduire ces mots du candidat : « j’invite tous les Français (...) à s’unir à moi. »


Source : French Morning

Selon France 2, cocktail surmenage + bug informatique, dans ces cas-là, on rattrape comme on peut, en espérant que cela ne contribuera pas à remettre en cause la diffusion gratuite de la chaîne, ce qui serait franchement dommage pour la propagation du français aux États-Unis...

En tout cas, lorsqu'on parle de la responsabilité du traducteur, voici un cas d'école, dans la rubrique « À ne pas faire ! »


Partager sur Facebook

, , , , , , , ,

3 commentaires:

Lionel M a dit…

ouh ouh ! Mort de rire !
Y'en a un qui a du prendre un sacré savon.
Critiquer un discours politique c'est une chose à encourager, déformer les propos c'est malsain.

Anonyme a dit…

Plus qu'un savon... il a été viré. Un peu normal tout de même pour une bourde de cette ampleur.

Jean-Marie Le Ray a dit…

L'avantage, lorsque ce sont les moteurs qui commettent une bourde, c'est qu'il n'y a personne à virer !
J-M :-)