Pages

dimanche 2 décembre 2007

Classement Wikio : Adscriptor dans le Top 50 des blogs francophones !

Classement Wikio : Adscriptor dans le Top 50 des blogs francophones !

Dans le classement Wikio des blogs francophones, introduit en mai 2007, Adscriptor a progressé en 8 mois de la 250e à la 33e place au classement général, et de la 96e à la 19e des blogs high-tech. Voici les différentes étapes telles que j'ai pu les reconstituer (les données devraient être exactes, sauf erreur involontaire de ma part) :


Donc attendez-vous à ce que ces positions régressent en 2008, essentiellement pour trois raisons :
  1. je ne saurais faire mieux que toutes les pointures qui me devancent ;
  2. je ne crois pas avoir énormément de temps à consacrer à mon blog dans l'année qui vient ;
  3. la course à l'audience et au meilleur classement n'ont jamais fait partie de mes motivations premières.
Ceci dit, j'essaierai quand même de l'alimenter le plus souvent possible, car tenir ce blog m'oblige à rester dans un état de veille constante, un aspect primordial lorsqu'on veut essayer de comprendre ce qui se passe sur le Web et de ne pas être largué par les innovations - bonnes et moins bonnes - qui se succèdent au fil des semaines jours, vu la vitesse à laquelle évoluent les choses sur Internet.

Ce qui ne veut pas forcément dire, comme le pensent un peu légèrement certains, être un "paparazzi du web" uniquement motivé par son ego ou par la chasse à la dernière exclu. Si tels étaient mes objectifs, il y a longtemps que j'aurais mis la clé sous la porte.

Tout comme ce blog n’est ni ma raison d’être ni ma réputation : c'est certes un élément qui s'inscrit dans le cadre plus complet - et complexe - de ce qu'il est convenu d'appeler mon identité numérique, de plus en plus inévitable aujourd'hui, mais ça s'arrête là.

Enfin, je ne me revendique d'aucune autorité suprême autre que ma conscience, ni d'aucune “déontologie du blogeur” ou d'aucun “code de conduite” autres que mes propres recettes ; à savoir, sur mon blog, toujours garder une ligne éditoriale de rigueur dans l’analyse, d’approfondissement, et, surtout, d’honnêteté intellectuelle.

Par conséquent, s'il m'arrive parfois de pousser un coup de gueule pour inviter l'un à ne plus pomper comme un malade ou l'autre à citer ses sources, je ne fais que demander aux autres ce que je m’applique à moi-même, et surtout, je ne vois pas en quoi cela autorise quiconque à m'enjoindre de justifier mon comportement vis-à-vis de tel ou tel.

Franchement, j'en ai rien à foutre. Qu'on se le dise. La seule chose que je revendique, haut et fort, c'est un concept simple : mon blog c’est chez moi, et chez moi je dis ce que je veux, que ça plaise ou pas. Et j'accueille qui je veux, sans a priori, avec la plus grande hospitalité, sauf les indésirables, comme je l'écrivais dans le tout premier billet que j'ai publié sur Internet, le 16 février 2005 :
Tous les commentaires fâcheux, virés, censurés, à la trappe ! C'est moi qui décide et ma décision est sans appel.

Je veux qu'on m'aime ! Tu m'aimes pas, va voir ailleurs. On peut pas plaire à tout le monde, mais si je te plais pas, sache que c'est réciproque !...

Par contre je dis bienvenue aux critiques constructives. Aimer quelqu'un ça n'a jamais voulu dire qu'on doive toujours être d'accord sur tout, au contraire.
Donc d'accord pour la contradiction, pas d'accord pour les procès ni les jugements d'intention. Et que les trolls passent leur chemin. C'est valable depuis le début, ce le sera aussi en 2008 et au-delà.


Partager sur Facebook

, , , , , ,

1 commentaire:

florence Meichel a dit…

Au moins c'est clair ! :-)