Pages

mardi 16 juin 2009

134 milliards de dollars - les mystères de l'information

134 MILLIARDS DE DOLLARS - CHRONOLOGIE INVERSÉE

XXI. 134 milliards de dollars - LE PROCÈS - I (1er décembre 2011)
XX. 134 milliards de dollars - Affaire relancée (26 novembre 2011)
XIX. Exclusivité mondiale Adscriptor ! 134 milliards de dollars : procès civil n° 8500 aux US (24 novembre 2011)
XVIII. Exclu Adscriptor : Monsieur Yin & Monsieur Yang (xyz milliards de dollars) (10 avril 2011)
(Version anglaise) [Exclusive]: Mr. Yin & Mr. Yang (+200 billion dollars more...) (April 10, 2011)
XVII. 134 milliards de dollars - l'affaire évoquée dans les Statelogs de Wikileaks ! (28 novembre 2010)
XVI. 134 milliards de dollars - l'opération Lys d'Or et le Traité de Versailles ! (2 octobre 2010)
XV. 134 milliards de dollars - épilogue ... "officiel" (24 mai 2010)
XIV. xyz ... milliards de dollars : conférence de presse (22 septembre 2009)
XIII. 314,5 milliards de dollars : la piste russe ! (21 septembre 2009)
XII. 180 milliards de dollars (19 septembre 2009)
XI. 134 milliards de dollars - Autre saisie ! (18 septembre 2009)

Résumé de l'affaire (5 septembre 2009)

X. 134 milliards de dollars - Interrogation parlementaire (3 août 2009)
IX. 134 milliards de dollars - Ordre exécutif 11110 (15 juillet 2009)
VIII. 134 milliards de dollars - Dragon Family (6 juillet 2009)
VII. 134 milliards de dollars - Hal Turner (4 juillet 2009)
VI. 134 milliards de dollars - le mystère continue ! (30 juin 2009)
V. 134 milliards de dollars - les comptes ne tournent pas rond ! (24 juin 2009)
IV. 134 milliards de dollars - les mystères de l'information (16 juin 2009)
III. 134 milliards de dollars - trop gros pour être faux (14 juin 2009)
II. 134 milliards de dollars - suite (10 juin 2009)
I. 134 milliards de dollars (8 juin 2009)

* * *

[MàJ - 18 juin 2009 - 0h01'] Bloomberg cite Stephen Meyerhardt, un porte-parole du gouvernement américain, qui déclare à propos des bons du Trésor : “They’re clearly fakes” !

Or je pense déjà l'avoir montré dans ce billet, en ligne depuis deux jours, que non seulement ces bons étaient faux, mais qu'en plus c'étaient des contrefaçons de faux ! Ce qui ne change absolument rien à mes conclusions...

* * *

Dans mon précédent billet intitulé "trop gros pour être faux", il est clair que je ne faisais pas référence aux titres en eux-mêmes, mais à la désinformation mondiale qui entoure cette histoire.

Sur le site du gouvernement américain dédié aux arnaques en tout genre, on apprend que les "U.S. Dollar Bonds" qui circulent en Asie sont tous des faux, fabriqués par la CIA dans les années 30 et au début des années 40 pour aider Tchang Kaï-chek dans sa lutte contre les communistes chinois. Enterrés par les généraux du Guomindang pendant des décennies, ce n'est qu'assez récemment qu'ils ont commencé à réapparaître. Le but "théorique" de ces contrefaçons étant d'obtenir en échange une fraction de leur valeur nominale.

Voici un exemple de bon contrefait d'une valeur nominale de 10 millions $, et dessous un exemplaire de "Morganthaus", du nom de Morganthau Henry Jr., Secrétaire au Trésor en 1934.



Vous remarquerez d'ailleurs que la conformation de cet exemplaire ressemble curieusement aux trois bons que l'on voit en bas à droite de la table :


De même que les 249 bons de 500 millions $ l'un ressemblent furieusement à celui-ci :


On le voit mieux sur cette capture :


Or rien n'est plus facile que de modifier sur un programme de retouche ONE HUNDRED MILLION DOLLARS en FIVE HUNDRED MILLION DOLLARS, de remplacer les 100 par des 500, et d'imprimer ça ensuite sur du papier filigrané de bonne facture.

Mais lorsque la douane italienne affirme qu'ils ont l'air tellement vrais qu'ils semblent crédibles alors que ce sont des contrefaçons de FAUX (le comble !), c'est la douane italienne qui n'est plus crédible.

Pas plus que le blackout qui entoure cette actu, alors qu'il s'agirait d'une des plus grosses contrefaçons de tous les temps ! Imaginez un instant si la police française trouvait des faussaires en possession d'un milliard d'euros en faux billets. Pensez-vous qu'on en entendrait parler, oui ou non ?

Pourtant là ce n'est pas un milliard d'euros que nous avons, mais 100 : cent milliards d'euros ! Et que fait l'information "officielle" ? L'AFP nous sort une dépêche minable 9 jours après la saisie, l'AP idem 13 jours après, au point qu'un journal tel que le Nouvel Obs copie-colle bêtement le même encart en répétant bêtement les mêmes bêtises à 4 jours d'intervalle !!!

Récapitulons :
Nous serions en présence d'une contrefaçon de FAUX facilement identifiable dès le premier jour, et pourtant on nous dit depuis le début qu'une bonne partie de la documentation bancaire est ORIGINALE, qu'il faudra deux semaines (!) à la SEC pour une expertise, et que les japonais ont été immédiatement relâchés sans être sûrs ni de leur identité ni du fait que les titres étaient vrais ou faux !!!
Donc ce qu'on attendrait de la PRESSE OFFICIELLE, mesdames et messieurs les journalistes professionnels, ce serait une ANALYSE de fond, pour nous expliquer par exemple quel pourrait être le véritable usage de ces 134,5 milliards de faux dollars.

Qui n'est certainement pas d'aller tenter de fourguer ça au premier plouc venu, mais dissimule sans aucun doute de l'inavouable, autant en termes de désinformation que de manipulation, très probablement en relation avec la situation politique et la crise économique mondiales, avec les tensions actuelles sur le dollar, etc.

Qu'un journal comme Rue89 démonte l'affaire, c'est tout à son honneur (notons au passage que c'est un pure player...), mais que les grands médias traditionnels - presse et télé -, y compris économiques, ne nous fournissent aucune explication ou analyse de fond sur les implications potentielles de cette histoire, c'est indigne d'une information qui se prétend tous les jours à la pointe de la déontologie professionnelle.

Et au lieu de ça on a des TF1 ou autres qui vont pomper l'info chez un blogueur sans même citer leur source, sauf l'Expansion, chose assez rare pour être soulignée. Certes, l'asymétrie de crédibilité dans l'information n'est pas nouvelle, mais vous faites vraiment tout pour vous faire taper sur les doigts...



by Joe Weisenthal

Liens connexes (en anglais) :


Partager sur Facebook

P.S. Enfin, dans la série "spécialistes", je note ce commentaire de tel Jean-Pierre CHEVALLIER, business économiste :
Bien entendu, dans cette affaire, on retrouve les inévitables idiots inutiles habituels tels que le Leap et autres blogueurs dans la même mouvance...
Cher Monsieur, je n'ai pas le déshonneur de vous connaître, mais si de temps en temps vous mettiez vos compétences au service de l'information au lieu d'ânonner des conneries à l'emporte-pièce, la blogosphère en sortirait grandie et le citoyen lambda moins ignorant.

Sachez enfin que j'apprécie votre commentaire à sa juste valeur, mais que l'inévitable idiot inutile habituel (triple apposition adjectivale un peu lourde) vous emmerde profondément. :-)

JML

, , , , , ,

3 commentaires:

Michel Volle a dit…

Que ces titres soient faux ou vrais on dira toujours qu'ils sont faux, et s'ils sont authentiques l'affaire se réglera discrètement.
Que dit, d'ailleurs, la "documentation bancaire" qui les accompagnait ?

Quant à Jean-Pierre Chevallier... que penser d'un Monsieur qui, parlant de soi-même en franglais, se qualifie de business economist libéral ?

Fabien a dit…

C'est qui cet enc… euh, je veux dire ce Monsieur Chevallier ?

Je vais récupérer le lien et tâcher de bricoler une brève avec renvoi ici dès que je peux…

Anonyme a dit…

Bien sûr qu'ils sont faux, sans quoi l'Italie devrait toucher 40% des fonds qui transitent illégalement sur son territoire, c'est la loi. Mais l'Italie est un bon élève des USA.

Bien sûr qu'ils sont faux, personne ne doit savoir qu'il y a un problème avec les bons du trésor US en ce moment. La Chine fait le forcing pour obtenir l'indexation des bons US et elle va l'obtenir...bien qu'elle ne soit pas un bon élève.

Or le Japon détient encore plus de Bons du Trésor US que la Chine : pourquoi ne pas en écouler sauvagement (Sans que l'oncle SAM le sache ?)

Et parmi les bons saisis il y a des bons Kennedy -selon la police italienne ( http://www.gdf.it "10 bond Kennedy da 1 mld di dollari")- c'est bien après le Kuomintang !

Bref ce sont définitivement des faux, puisque les Japonais ne pipent mot à ce sujet. Et ces deux Japonais, où sont ils passés ?