Pages

jeudi 22 juin 2006

Google teste et lance le cout par action sur ses Adsense !

Google teste et lance le coût par action sur ses Adsense !

Dans le sillage d'un précédent billet sur l'avenir des moteurs de recherche, présentant la traduction autorisée d'un billet de Vinny Lingham intitulé The Future of Search Engines?, où l'auteur s'avouait convaincu que le coût par clic n’était qu’une étape vers le coût par action, voilà que la réalité rattrape la prospective, puisque Google teste effectivement le CPA, ou coût par action :
Tarification fondée sur le nombre d'actions effectuées en réponse à votre annonce. Une action peut prendre la forme d'une transaction de vente, d'une acquisition de clientèle ou d'un simple clic. Également appelé coût par transaction. Le CPA peut également se rapporter au coût par acquisition.
L'info a été communiquée hier sur Internet par David Jackson, qui rapporte le message qu'il a reçu de Google :
« L'équipe Google AdSense souhaite vous inviter à tester une nouvelle fonctionnalité, qui vous permettra de générer un revenu sur votre site Web en affichant des pubs rémunérées au coût par action. Ce type de publicité présente des différences notables, puisque vous pouvez choisir parmi une sélection élargie d'une part, et vous bénéficiez d'un modèle de promotion plus souple de l'autre… »

(The Google AdSense team would like to invite you to test a feature that provides you with a new way to earn revenue from your website by hosting ads that are compensated based on a Cost-Per-Action [CPA] basis. These ads are very different in that you will be able to choose amongst a selection and you will also have more flexibility in promoting them…)
Au-delà des conséquences économiques évidentes pour tous les acteurs impliqués dans le marketing d'affiliation, certains observateurs y voient une réponse possible pour résoudre le problème de la fraude au clic (Juan Carlos Perez - IDG News Service, Miami : an ad model that in theory isn’t vulnerable to click fraud), là où d'autres pensent qu'à terme ça va dans le sens d'une plus grande pertinence des résultats (Vinny Lingham : I suspect that Google may start using the data in the CPA Ads to assist in determining relevancy at some point in time, not now but at least it's moving closer to it.)

Par ailleurs, ce dernier va plus loin puisqu'il nous met en garde contre les fraudes éventuelles liées à ce nouveau modèle :
  1. Vous montez un site (Setup a site)
  2. Vous y affichez la pub (Put up the ads)
  3. Vous cliquez sur l'Adsense sur votre propre site, aucune fraude au clic détectable (Click the ads on their own site - no click fraud)
  4. Vous achetez le produit/service en utilisant un carte bancaire volée (Purchase using the stolen credit card)
  5. Vous encaissez le chèque de Google pour les achats effectués, la rémunération au coût par action rapportant bien plus que quelques clics, puisque vous avez un faible taux de clic pour un fort taux de conversion, d'où aucune fraude au clic détectable (Receive a check from Google for purchases on a CPA basis - alot more than a few clicks, because now the clicks are low, but the conversions are high - so no click fraud)
  6. Vous recevez - ou pas - le produit/service acheté (Receive the goods, or not)
  7. Le vendeur en est de sa poche puisqu'il doit payer les frais bancaires tout en ayant perdu le produit/service expédié (Merchant receives chargebacks and is out of pocket for both the credit card charges & the goods.)
Et Vinny de conclure :
Ce n'est là qu'un scénario possible, mais je pourrais vous en proposer des dizaines d'autres !

Un scénario dicté par mon expérience dans le monde du marketing d'affiliation, vu les types de fraudes qui se produisent dans les réseaux d'affiliés. À mon avis, la méthode du CPA ne peut marcher que sur les sites de la galaxie Google et sur quelques sites à très fort trafic de partenaires soigneusement sélectionnés, n'ayant aucun intérêt à frauder. Par contre, si ce système touche un plus vaste public, ça va vite devenir problématique.

(That's one scenario, and I could go into dozens more!

This knowledge really comes from experience in the affiliate marketing world as to the fraud that occurs on the affiliate networks. The CPA method in my opinion would only work on Google's own site and selected high volume partners, as they have no incentive to commit fraud - the moment it's opened up to the broader public, it's becomes problematic.)
En tout cas, au moment où de plus en plus d'observateurs s'interrogent sur l'avenir de la recherche et ses modèles économiques, le lancement par Google du coût par action sur ses Adsense risque de provoquer bien des remous, et je suis sûr de ne pas me tromper en affirmant que nous n'avons pas fini d'en parler...


Lien connexe : La dérive publicitaire sur Internet : les incohérences de Google (entre autres)...

Autres ressources en français : Moteurs News, Orénoque, fil de discussion sur WebRankInfo

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires:

Louis Durocher a dit…

Et bien, je pensais bien avoir un scoop en français ;-) Voici mon petit article à ce sujet: Google se lance dans dans le «cost per action» ou «affiliate marketing»: http://www.orenoque.com/archive/2006/06/2206-google_se.html

Jean-Marie Le Ray a dit…

Bonjour Louis,

Très bien, je vous ajoute dans les ressources connexes en français. Peut-on faire un rétrolien vers votre billet ? Au-delà du scoop, toujours bon à faire :-), ce qui est intéressant, c'est aussi de voir la multiplicité des points de vue et des analyses.
Cordialement,
J-M

Joseph a dit…

Je ne comprend pas vraiment où est le problème. La fraude sur les cartes banquaires volées existe déjà. Rien de neuf. Et le CPA existe déja pour les réseaux d'affiliés: par exemple Zlio (http://zlio.com/ ). En quoi le fait que ce soit du adsense plutôt que du Zlio change quelque chose?