Pages

samedi 24 juin 2006

Microsoft pourrait faire l'acquisition de Yahoo ou d'eBay

Microsoft pourrait faire l'acquisition de Yahoo ou d'eBay

Cinq mois plus tard...
Neuf mois plus tard...
Onze mois plus tard...


Hier

Ça commence avec la lecture du billet d'un blog financier, intitulé « Microsoft pourrait faire l'acquisition de Yahoo ou d'eBay, selon Merrill Lynch », qui cite l'info relayée par theflyonthewall d'une étude à peine publiée par Justin Post (qui porte bien son nom...), un analyste de Merrill Lynch.

D'après lui, pour contrer la menace hégémonique de Google (qui continue, imperturbable, à gagner des parts de marché aux États-Unis dans la recherche, depuis 10 mois consécutifs), Microsoft pourrait envisager l'acquisition stratégique de Yahoo (fourchette de prix fixée à 40 - 45$ l'action), voire d'eBay, même si les bénéfices en seraient moindres pour la firme de Redmond.

Bon, ce n'est pas nouveau, l'info circulait déjà début mai (Google vs. Microsoft : la bataille de titans ne fait que commencer) avant de perdre de sa vigueur suite au refus de Yahoo, et je n'y ai accordé qu'un coup d'œil distrait.

Aujourd'hui

Surprise, l'info est déjà reprise par le Washington Post, par Forbes, Reuters, et qui sait par combien d'autres, vu qu'en général les dépêches de Reuters font le tour de l'Internet en moins de 80 jours ;-)

Il est vrai que les anglo-saxons réagissent au quart de tour à ce genre d'info, contrairement aux francophones, mais entre les deux extrêmes, il faudrait peut-être trouver un point d'équilibre...

J'en vois déjà certains qui se disent : « Pourquoi diffuser de tels racontars ? ». Ce n'est plus de l'actualité, c'est de la boule de cristal...

À qui et à quoi je réponds :
  1. Autorité de la source : les analystes de Merrill Lynch ne sont pas à proprement parler des rigolos, et même s'il leur arrive de se tromper, comme tout le monde, en général ils sont beaucoup mieux informés que vous et moi, et disposent d'une vision d'ensemble du business que seules des organisations de cette envergure peuvent avoir.
  2. Nature de la source : les financiers sont toujours les premiers à être au courant de ce qui se passe dans les hautes sphères et que le grand public ne découvre habituellement que bien plus tard, voire jamais. De plus, depuis un an, Merrill Lynch travaille aussi pour Microsoft. L'action de Yahoo a déjà commencé à grimper suite à cette perspective.
  3. La veille est toujours un pari : veiller sur Internet ne signifie pas être plein de certitudes, mais être à l'écoute du moindre signal pour tenter d'anticiper !
Demain

On verra...


P.S. Pour préciser mon affirmation selon laquelle « les financiers sont toujours les premiers à être au courant de ce qui se passe dans les hautes sphères », observons ce qui suit :
  • Les premières rumeurs sur l'acquisition possible de Yahoo par Microsoft ont commencé à circuler début mai suite à un article publié sur le Wall Street Journal (l'article original n'est plus disponible qu'aux abonnés).
  • Le 22 mai, Imran Khan, analyste chez JP Morgan, a publié un rapport de 56 pages intitulé Large Cap Internet Courtships (seule la version cache de Google peut être consultée, vu que le PDF original n'est plus accessible au téléchargement). Ce rapport analyse 6 scénarios possibles de « consolidation » :

    Concernant la faisabilité des scénarios 3 et 4, Imran Khan nous dit :
    1. sur eBay - Yahoo!
      À notre avis, au plan stratégique, un partenariat ou une fusion entre eBay et Yahoo! est l'opération la plus réalisable des six scénarios proposés dans ce rapport, et pourrait aider les deux entreprises à maximiser leurs atouts respectifs...

      (In our view, a partnership or merger between eBay and Yahoo! is strategically the most feasible of the six scenarios we present in this report it could help both companies maximize their respective business strengths...)
    2. sur MSN - Yahoo!
      Un partenariat ? Le PDG de Yahoo!, Terry Semel, a récemment déclaré au Financial Times qu'aucune discussion n'était en cours avec Microsoft concernant l'acquisition totale de Yahoo!, et que Yahoo! avait rejeté la proposition de Microsoft de prendre des parts dans la branche Recherche de Yahoo! Ceci étant, nous pensons qu'une consolidation Microsoft - Yahoo! serait un scénario stratégiquement viable, vu les dynamiques compétitives actuelles. En outre, si les deux sociétés ne réussissent pas à récupérer du terrain sur Google au cours des 12 à 18 mois à venir, nous croyons que les possibilités d'une consolidation potentielle entre les deux pourraient augmenter...

      (Partnership? Yahoo! CEO Terry Semel recently stated in The Financial Times that there have been no discussions with Microsoft regarding an outright acquisition and that Yahoo! rejected Microsoft's proposed stake in Yahoo!'s search business; however, we believe a Microsoft/Yahoo! combination is a strategically feasible scenario, given current competitive dynamics. Additionally, if both companies are unable to alter their trajectories versus Google over the next 12 to 18 months, we believe the potential for consolidation between the two players could increase...)
  • Le partenariat Yahoo! - eBay ayant bien eu lieu entre-temps, cela confirme si besoin était que les analystes financiers sont souvent parmi les gens les mieux informés pour savoir ce qui risque fort de se produire, à plus ou moins longue échéance ! Or s'il est vrai qu'il n'y a pas de fumée sans feu, The Wall Street Journal, JP Morgan et Merrill Lynch... qui dit mieux ?
[MàJ - 4 septembre 2006] La théorie a été reprise aujourd'hui par le ... Financial Times ! Étonnant, mais rien de nouveau jusque là : complémentarités possibles, risques antitrust, etc. Si ce n'est qu'entre-temps nous avons vu un rapprochement tout aussi inattendu : Google + Apple, et Sun qui n'est pas loin. À suivre donc...

Tags , , , , , ,

2 commentaires:

PhilRod a dit…

J'anime une conférence avec les presidents Europe et Internationnal de Microsoft, Google et eBay la semaine prochaine. Au delà de la question : qui va racheter qui ? quelles sont les questions pertinentes qui pourraient apporter de la valeur ajoutée à la conférence...

Pour ma part j'aimerai avoir les vues de google sur leur investissemnt R&D en France, les vues de eBay sur leur entrée dans un espace plus complet sur l'internet ( blog etc ), et la compréhension de Microsoft sur leur diffultés à integrer OS/internet/contenu...



http://rodroom.blogspot.com/2006/06/proposition-danimer-pour-lassemble.html

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Philippe Rodriguez : « Au delà de la question : qui va racheter qui ? quelles sont les questions pertinentes qui pourraient apporter de la valeur ajoutée à la conférence...

Pour ma part j'aimerai avoir les vues de google sur leur investissemnt R&D en France, les vues de eBay sur leur entrée dans un espace plus complet sur l'internet ( blog etc ), et la compréhension de Microsoft sur leur diffultés à integrer OS/internet/contenu... »

- Ce n'est certainement pas moi qui pourrait répondre à vos questions, mais si vous me demandez ce que j'en pense :

1. Pour Google, si l'on se limite à la France, E. Schmidt a annoncé que la société allait investir massivement pour ouvrir un centre de recherche, donc même si ce n'est pas chiffré, c'est déjà une indication...

2. Concernant eBay, il y a actuellement un bouillonnement intense au niveau de futurs développements (voir notamment les External links) derrière le concept The Power of 3 (eBay + Paypal + Skype)...

3. Microsoft, enfin, ils sont en pleine réorganisation et je ne crois pas qu'ils sachent eux-mêmes quelle direction ils vont prendre (au sens propre et au sens figuré, puisque même la direction de Ballmer me semble aujourd'hui compromise).

Cordialement,
Jean-Marie Le Ray