Pages

mercredi 6 août 2008

Le centre de traduction Google, ou la mémoire de traduction universelle

English version

Voici la dernière innovation en date de Google, qui me touche de très près. Révélé par Blogoscoped et découvert par Tony Ruscoe, vieille connaissance et habitué des scoops (en anglais), le centre de traduction de Google est très certainement destiné à révolutionner le monde de la traduction professionnelle (auquel j'appartiens depuis près d'un quart de siècle, le temps passe !) et de la traduction tout court.

Déjà que depuis plus d'une décennie tous les modèles économiques de la traduction volent en éclat les uns après les autres, bien avant ceux du journalisme, sous les coups de boutoir conjugués de la course au rabais, du crowdsourcing et de la concurrence mondialisée sur Internet, de la localisation, de la quadrature du triangle, etc.

Mais cette nouvelle initiative de Google est également une concurrence aussi puissante qu'inattendue pour les places de marché dédiées, dont la plus aboutie est sans aucun doute ProZ (où j'ai été modérateur pendant deux ans), puisque Google se place désormais sur le même terrain. En effet, même si pour l'instant Google a retiré les pages Web de son nouveau service, elles viennent s'ajouter à l'actuel pôle traduction de Google, disponible ici :


qui permet déjà la traduction automatique d'extraits de texte ou de pages Web, la recherche multilingue, la consultation d'un glossaire multilingue, et différents outils qui sont plutôt, pour l'heure, de simples gadgets, du genre :


Cela va changer avec le nouveau centre de traduction, puisque la petite dernière nouveauté de Google, déjà traducteur automatique, est un véritable environnement d'aide à la traduction qui combine en ligne un poste de travail multifonctions, une plateforme de mise en contact et, probablement, de paiements, etc.

Mais le plus important, pour Google, c'est que si l'initiative est adoptée à grande échelle, ce qui est à prévoir, ils pourront capitaliser sur ce qui deviendra rapidement la plus grande mémoire de traduction du monde et l'améliorer au fur et à mesure. Constituée non plus uniquement de façon automatique, mais grâce à tous les internautes passionnés de langues, qu'il s'agisse de traducteurs professionnels ou pas. Il est même probable que le gros du travail sera fait par des amateurs plutôt que par des professionnels.

Ceci dit, je pense qu'il serait judicieux pour les professionnels d'occuper le terrain dès le début, car si Google prévoit de donner une visibilité quelconque aux traducteurs participants, c'est clairement une occasion à saisir, et si vous ne le faites pas, d'autres le feront. Donc autant être parmi les premiers...

Mais voyons de plus près quelle est la "philosophie Google" derrière son Google Translation Center, dont l'URL aboutit sur une page d'erreur mais dont les illustrations sont encore en ligne (pour combien de temps ?) ! Les captures d'écran représentent :

1. Ouvrir un nouveau projet :


Texte associé :
Vous souhaitez publier vos documents dans une autre langue ? Le centre de traduction de Google est la solution plus rapide pour traduire votre contenu : chargez votre document, choisissez votre langue cible et un prestataire parmi notre liste de traducteurs professionnels et bénévoles. Si quelqu'un accepte, vous devriez recevoir votre contenu traduit dès que la traduction sera prête.

Do you want your documents published in another language? Google Translation Center is the fast and easy way to get translations for your content. Simply upload your document, choose your translation language, and choose from our registry of professional and volunteer translators. If a translator accepts, you should receive your translated content back as soon as it's ready.
2. Trouver une demande de traduction/révision :


Texte associé :
Traduire dans votre langue vous passionne ? Cherchez dans notre centre de traduction les demandes ouvertes dans votre langue. Acceptez les demandes correspondantes et utilisez les outils de traduction de Google pour livrer rapidement des traductions de haute qualité.

Passionate about bringing content into your language? Browse through Google Translation Center to find open translation requests into your language. Accept translation requests and use Google translation tools to provide quick, high-quality translations.
3. Pour traduire et réviser, utilisez gratuitement nos outils de traduction conviviaux :


Texte associé :
Les traducteurs professionnels et bénévoles traduisent vite et bien grâce aux technologies Google - traduction automatique, dictionnaires et autres outils linguistiques. Mieux encore, nos fonctionnalités de recherche des traductions antérieures comparent la vôtre avec des textes précédemment traduits pour que vous n'ayez plus besoin de traduire encore et encore les mêmes choses !

Volunteers and professionals translate quickly and well through Google technologies - automated (machine) translation, dictionaries, and other language tools. Best of all, our translation search feature matches your current translation with previous translations, so you don't have to translate over and over again!
Donc, en tant que traducteur de métier, ce que je retiens d'abord de ceci est l'expression "traducteurs professionnels et bénévoles", qui seront ainsi mis en concurrence.

Or la gratuité est un critère difficile à battre, si ce n'est par la qualité. Les pros de la traduction le savent bien, qui luttent constamment contre une baisse des prix permanente avec les seules armes qui leur restent : la qualité et la spécialisation.

Google, qui dispose déjà de la plus grande mémoire de traduction du monde, s'apprête à en démultiplier la portée et la qualité. En mettant "gratuitement" ses outils ultra-performants à disposition des traducteurs contre la possibilité d'exploiter LA mémoire de traduction universelle ainsi créée, c'est évidemment un deal gagnant-gagnant pour Google et ceux qui feront traduire leurs contenus.

Avec au milieu les traducteurs, comme toujours, mais c'est dans leur DNA, puisque de tout temps les traducteurs sont des intermédiaires, des ponts disait Hugo...

Google donne davantage de précisions dans ses conditions de service (ne les cherchez pas, elles ne sont plus en ligne pour l'instant), où il se dégage de toute responsabilité éventuelle :
1. Google Translation Center's Role

Google Translation Center provides a venue for you to enter into and complete translation transactions. Except when you use Google Translation Center as provided in Section 4 (Google and/or its subsidiaries and affiliates may use Google Translation Center from time to time), Google is not involved in any transactions in Google Translation Center. Your interaction with any third party participant(s) or user(s) within Google Translation Center, including payment and delivery of goods and services, and any other terms, conditions, warranties or representations associated with such dealings, are solely between you and such third party participant(s) or user(s) and Google is not involved in such dealings. You agree that Google shall not be responsible or liable for any loss or damage arise out of such dealings.
En clair : le rôle du centre de traduction de Google, c'est de fournir une plateforme de traduction via laquelle des transactions pourront avoir lieu entre demandeurs (y compris Google, le cas échéant) et prestataires, ces derniers dégageant Google de ses responsabilités dans le cadre de leurs accords, contre paiement ou pas, avec des tiers.

De même, dans sa FAQ, Google nous dit que son centre de traduction s'inscrit dans l'effort déployé pour rendre l'information universellement accessible grâce à la traduction (Google Translation Center is part of our effort to make information universally accessible through translation).

C'est librement à la disposition de tous les traducteurs (We provide Google Translation Center tools to all translators), bénévoles et professionnels, ce qui suppose bien sûr un paiement, dans ce dernier cas (via Google Checkout ?).

Selon Google, son service devrait d'emblée être disponible en 40 langues, couvrant 98% des internautes (Google Translation Center supports translations into 40 languages, covering 98% of the world's Internet users).

En conclusion, il est encore bien trop tôt pour comprendre l'impact de ce nouveau service, mais ce qui est sûr, c'est qu'il s'agit là d'une nouvelle révolution destinée à bouleverser l'univers de la traduction, et, donc, des traducteurs professionnels, qui n'en avaient déjà pas besoin...


Partager sur Facebook

P.S. Puisqu'il en est question, suite à l'annonce par Google Adwords d'Insights for Search, qui donne un aperçu d'ensemble des volumes de recherche par terme(s) clé(s), par répartition géographique, les mots clés connexes, etc., voici l'exemple sur ... "traduction" :



, , , , , , , , ,

3 commentaires:

Claudette a dit…

J'en ai la chair de poule et me sens aussi démunie qu'un petit poussin devant ce futur géant de la traduction planétaire...

Merci de nous avoir informés et de manière si complète. A suivre donc!

HollyDays a dit…

Le mot "traduction" étant un mot français, il est logique que les lieux où ce mot est cherché correspondent aux pays francophones.

Cherchez "translation" et vous trouverez les pays où l'anglais est très présent ! (plus, curieusement, le Liban, qui, tout aussi curieusement, n'apparait pas sur la carte du Monde)

Capitaine Commerce a dit…

Merci pour cette intéressante présentation. En ce qui me concerne, voilà un outil qui aura aussi un rôle à jouer dans le domaine du e-commerce, domaine qui m'intéresse particulièrement, et qui pourrait peut-être permettre à des ecommerçants français de s'exporter plus facilement sur les marchés européens. Dans ce cas, c'est plutôt une bonne nouvelle.