Pages

mardi 3 août 2010

Silvio Berlusconi mis en examen pour les attentats de 1993 !!!


[MàJ - 3 août 2010] Je me sens obligé de remettre ce billet au goût du jour car le site du Fatto Quotidiano, qui cite un article de Claudia Fusani sur l'Unità, vient d'annoncer en une que Berlusconi et Dell'Utri sont bien mis en examen pour les attentats de 1993 !!! Pour l'instant, l'article du Fatto ne parle que de Florence. À suivre quand j'en saurai davantage, même si en gros j'ai déjà abordé le sujet en détail dans mon billet « Berlusconi et Dell'Utri, commanditaires des bombes de 1993 ? »...


Une parlementaire italienne dont le père a été assassiné par la mafia, Sonia Alfano, demande aujourd'hui à Berlusconi et Dell'Utri de rapidement confirmer ou démentir cette mise en examen...

* * *

Fin novembre 2009, le 28, à peine sortie, l'info avait été démentie, selon plusieurs sources. En tout cas, y avait de l'eau dans le gaz et ça ne changeait absolument rien à la teneur du billet...

* * *

L'info vient de sortir, lui et Marcello Dell'Utri seraient sont mis en examen par le Parquet de Florence (affaire n° 11531/09-2) déjà depuis la mi-octobre.

Et probablement aussi (mais pour l'heure ce n'est pas confirmé) par les Parquets de Palerme (affaire n° 9145/08) et Caltanisetta (affaire n° 1595/08), même si dans ces deux cas, les noms ne sont pas encore connus "officiellement". Ceci dit cela fait déjà 16 mois que les déclarations de plusieurs repentis se recoupent en les désignant nommément, et recoupent de "vieilles" déclarations d'autres repentis !

Et pas n'importe lesquels, puisque hier comme aujourd'hui ce sont tous des "pointures" de la mafia, sûrement pas des demi-sels. Parmi les accusations, celles d'être les "présumés" commanditaires des carnages de la saison meurtrière de 1992-1993, dans le cadre des négociations et du pacte état-mafia qu'auraient "signé" (conditionnel obligé) Berlusconi et Dell'Utri avec les chefs mafieux de l'époque, notamment Provenzano et les frères Graviano...

Cela fait des mois que je vous dis que la mafia est au pouvoir en Italie et que Berlusconi et sa coalition sont en train de transformer ce pays en cloaque (voir également les dernières révélations sur l'actuel président du Sénat...), un pays à la dérivela démocratie vaut moins qu'une valise vide...

Donc ça va éclater de partout, comme promis, mais ce qui me frappe le plus dans tout ça, c'est que des signes sans équivoque montrent que les négociations sur le PAPELLO et la mise en œuvre de ses exigences SONT ENCORE EN COURS !!!


Partager sur Facebook

P.S. Quelques réflexions sur cette histoire. Berlusconi s'est mis en colère en prétendant qu'il s'agissait de rumeurs infamantes (voci infamanti).

Problème : c'est de lui qu'est partie la rumeur ! Puisqu'elle a été publiée en Une et en pleine page sur le journal de son frère et sur un autre journal philo-berlusconien à 200%...

Les deux seuls des journaux italiens à avoir lancé cette "actu" !

, , , , , , , , , , ,

6 commentaires:

Gari a dit…

Salut ;

j'arrive ici par hasard , et je vois des articles qui m'interessent , car je suis peintre amateur , et mes prochaines oeuvres vont portées sur la mafia ;

pourquoi :

- je suis Calabrais , fils d'immigrés Italiens en France ,

- immigrés par la faute des politiciens qui magouillent avec la gangrène qu'est la mafia

-immigrés parcequ'ils avaient faim
après guerre , à cause d'un con de faschiste , et aujourd'hui son double est là ...

- Roberto SAVIANO est le genre de personne qu'il faut soutenir , si sa médiatisation fout le camp , ils l'auront , c'est ce qu'ils attendent , pour ne pas faire de vague ...

voici un lien vers un de mes articles , cadeau !!!

http://art-gari.blogspot.com/2009/06/politik.html


cette oeuvre a deux ans , je vais en faire une série sur la mafia , dont un portrait de Saviano ;

je repasserait lire ici , il est tard

bien à vous

Gari

Jean-Marie Le Ray a dit…

Gari,

Merci d'être passé et pour le lien, une œuvre tourmentée !

Ce serait intéressant d'associer une histoire, écrite ou à écrire, à chaque tableau. Le dernier passage de Saviano a "che tempo che fa" fut un moment exceptionnel !

Jean-Marie

Jean-Marie Le Ray a dit…

P.S. Gari, voici un autre artiste peintre qui traite de la mafia.

J-M

gari a dit…

Bonsoir J Marie ,

merci d'avoir répondu ,
- oeuvre tourmentée , oui, ma peinture n'est qu'expréssion ,de mon envirronement , mes vécus , tout ce qui fait que cette société dans laquelle nous vivont m'éxaspère , travailler sur la mafia , n'est qu'un prétexte ,
pour moi elle reflète notre coté sombre , qui petit à petit s'immisse partout dans le monde ,

bonne idée d'associer des écrits , je m'inspire parfois de certains textes ou poèmes , Rimbaud , Baudelaire ect,

mon seul soucis , est que pour travailler sur ce sujet , je me doit de revenir à du figuratif ,
alors que ma peinture évolue actuelment vers un style plus singulier , je bosse toujours en recherchant à me libérer de mes influences , donc cette série sur la mafia sera une "parenthèse "
malgré tout , toutes mes oeuvres
sont un clein d'oeil à la misère humaine .

merci pour le lien vers cette vidéo que je ne connaissait pas ,
l'histoire de Neda m'inspire déjà , sacré moment ;
Saviano a raison , comme le dit le titre " la beautée est liberté " , mais elle a toujours eu un prix douloureux ;

je ne sais pas quand je démarrerais cette série sur " mano nera " comme ils disent à N.Y , je n'aime pas forcer les choses , mais ca viendra avec l'inspiration ;

merci à toi , bonne soirée ;

je repasserait certainement plus tard , lire tes articles , à bientot .

amicalement

gari

ju a dit…

Bonjour,

je suits avec delectation chacun de vos articles qui donnent une lecture précise et bien documentée de la politique intérieure italienne.
Votre dernier article m'ammène à la question de savoir si ces évènements ne sont pas à rapprocher du "coup de filet" anti mafia du mois de juillet?
Ensuite je voudrai savoir si les déboires de Berlusconi ne sont pas à rapprocher d'une certaine inquiétude des gros bonnets italiens (Patron vertueux et aussi Mafia)face à la sitution economique? En gros tous cela ne serait il pas une façon de présser B pour une certaine politique et sa difficulté est dans le fait que les "commandes" de l'Italie ne répondent plus (d'ou l'impression d'un certain aveu d'impuissance). Le problème pour votre combat (pour une certaine idée de la liberté) c'est que sa ne peut que rigidifier encore le sytème car comment trouver un autre point d'appuis? Du coup je vais dans le sens de votre interrogaion sur les "fuites" organisés PAR des journaux pro B...

Continuer votre combat, pour et par l'information!

Amicalement,

x-ray45

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ x-ray45

Merci pour l'encouragement.

Non, la situation n'est pas à rapprocher du coup de filet contre la 'ndrangheta (calabraise, différente de la mafia, sicilienne, différente de la camorra, napolitaine, etc.), mais probablement plutôt d'une certaine inquiétude des gros bonnets italiens, des "pouvoirs forts" comme on les appelle ici...

Ce qui est difficile à expliquer c'est que Berlusconi fait partie d'un système, d'un système extrêmement articulé au niveau de TOUS les pouvoirs d'une société moderne (économiques, politiques, judiciaires, religieux, criminels, extrémistes, pour ne pas dire terroristes, etc.), et que ce système puise ses racines dans l'immédiat après-guerre (avec une Italie vaincue qui n'avait pas droit à la parole)...

Or ce système a survécu à toutes les époques, justement de par sa capacité à tout noyauter, notamment au niveau de l'information, et il a gagné en puissance, en sophistication, en invisibilité. Jusqu'aux premières brèches en mars 1981 avec la publication d'une partie des listes de la P2...
La meilleure preuve en est que la plupart des membres de la liste ont largement prospéré depuis (Berlusoni en premier) et que beaucoup d'entre eux sont aujourd'hui encore couverts d'honneurs et de promotions. Alors qu'ils ont fait les pires saloperies de la terre !

Et ceci sans compter que la partie de la liste qui est restée secrète est encore plus nombreuse que celle qui a filtré, comme je l'ai déjà expliqué.

Donc c'est de système-là que fait partie Berlusconi, il en est même au cœur, un système qui est plus que jamais en place...

Le seul espoir est que le système réussit de moins en moins à dissimuler ses méfaits, vu que de plus en plus de gens l'observent à la loupe et n'ont plus crainte d'en parler et de le dénoncer. Y compris sur Internet...

J-M