Pages

lundi 26 novembre 2007

Rory Gallagher - Enjoy the blues


Dans la série "la musique que j'aime", si vous voulez (re)découvrir un grand - un très grand - guitariste de blues, a white bluesman, c'est le moment...

Rory Gallagher, une des idoles de ma jeunesse avec Jim Morrison et les Doors, les Who, les Floyd, les Beatles, Jimi Hendrix, Janis Joplin, etc.

J'ai eu le bonheur de le voir 2 fois en live, ce devait être en 1973 et 74, c'était à Bordeaux dans une salle pourrie qui s'appelait l'Alhambra, ça doit même plus exister et j'ai pas envie de chercher...

Je pourrais vous en tartiner 10 pages mais ce soir j'ai pas trop de mots, juste un grand frisson. Enjoy !

Deux grands moments de blues

Bullfrog Blues



Too Much Alcohol



Deux très grands moments de blues (Irish Tour)

A Million Miles Away



I Wonder Who



Son site officiel, le reste ici...

Bonne nuit.


Partager sur Facebook

, , ,

4 commentaires:

Sergi a dit…

Excellent, le pire est que je n'ai plus ses CD depuis tellement longtemps que je l'avais presque oublié...
Merci, grâce à toi je sais désormais quoi m'offrir pour noël.
Avec peut être quelques albums de Cream :)

Abondance a dit…

Hello
J'ai vu Rory Gallagher en concert, à Montpellier je crois, il y a bien longtemps de ça, et sa vieille strato pourrie et écornée m'a longtemps fait rêver, c'était dément.
C'est à ma connaissance, le seul guitariste que j'ai vu, en plein solo, casser une corde (sol ou si je crois), enlever la corde, en remettre une autre, réaccorder, le tout sans s'arrêter et en continuant de jouer le solo...
Une pointure, moi je dis...
Amicalement
Olivier

Jean-Marie Le Ray a dit…

Sergi,

Tu as vu les déclarations sur son site officiel ? Il y en a une de Clapton : "The man who got me back into the blues."

Venant de lui, c'est tout dire !

Olivier,

C'est très bizarre, j'ai vécu exactement la même chose à Bordeaux, et je voulais raconter ça hier soir dans mon billet tellement ça m'avait frappé.
Mais comme je l'ai écrit aussi, hier soir je n'avais pas trop de mots à disposition, et donc j'ai préféré me taire.
Merci de l'avoir dit à ma place, j'espère que beaucoup de "jeunes" le découvriront et rêveront avec nous.

Jean-Marie

P.S. Sur sa capacité d'accorder sa guitare vite fait, voir "Too much Alcohol" ci-dessus.

En le voyant commencer à accorder une vieille guitare désaccordée, toute "pourrie et écornée", on peut vraiment pas se douter de ce qui vient après... Too much !

Philippe a dit…

@abondance.... ce soir là, j'y étais aussi...palais des Sports de Montpellier.... 83 ou 84... au 1er rang...Avec comme toute déco, un fond noir...Rory et sa strato casse une corde en plein solo... il continue le solo tout en mettant une nouvelle corde et en l'accordant sans rien n'y paraitre.. un grand moment de Rock et de Blues....
Tchao l'artiste... 47 ans c'est trop tôt... c'est toujours trop tôt