Pages

dimanche 18 novembre 2007

Microsoft dans le Top 2, cherchez l'erreur


Selon Reuters, Kevin Johnson, président de la division Plateformes & Services chez Microsoft, vient de déclarer que d'ici 3 à 5 ans, sa société se fixait pour but d'être dans le Top 2 des régies publicitaires sur le Web et d'augmenter ses parts de marché aussi bien en termes de pages vues que de temps passé par internaute sur ses produits/services et dans la recherche.

Et d'avoir programmé le plan "10, 20, 30, 40" :
  1. 10% des pages vues, contre 6% actuellement ;
  2. 20% du temps passé par l'internaute sur les sites de Microsoft, contre 17% actuellement ;
  3. 30% des parts de marché dans la recherche, contre moins de 10% actuellement ;
  4. 40% des parts de marché dans la publicité en ligne, contre 6% actuellement.
Or si les 2 premiers points ne semblent pas irréalisables, les 2 derniers posent problème. Un gros problème !

Côté publicité, je ne sais pas si l'acquisition d'aQuantive ou le partenariat avec Facebook vont suffire à M$ pour réaliser ses ambitions, à savoir encaisser 40 cents sur chaque dollar de pub dépensé en ligne, mais à la lumière de certaines analyses, c'est pas gagné d'avance...

Quant aux 30% des parts dans la recherche sur Internet, en l'état actuel des choses, ça paraît franchement hors de portée pour Microsoft. À moins de racheter Yahoo!...

Ce doit être pour cela que Johnson a répondu à une analyste :
If you look at the landscape of other competitors or other companies in this area, not only do we have the technology, research and development capability to deploy, but (we have) our willingness to invest for the long term...

Si vous observez le panorama de nos compétiteurs et des autres compagnies dans ce domaine, non seulement nous possédons la technologie à déployer et les capacités nécessaires en termes de recherche et de développement, mais (nous avons) aussi la volonté d'investir sur le long terme...
Investir dans quoi ? That is the question !


Via Agency Spy.

Car il en faudra plus que tenter de booster son image ou d'injecter entre 1,5 et 1,7 milliard de dollars cette année dans de nouveaux data centers ou dans leur parc de serveurs : pour autant qu'ils en aient, ce n'est certes pas cela qui leur garantira la pertinence, l'exhaustivité et la fraîcheur des résultats sur MSN-Live...

Via Frank Watson. Lien connexe.


Partager sur Facebook

, , , ,

Aucun commentaire: