Pages

samedi 24 novembre 2007

Live Documents

Live Documents by Microsoft InstaColl

Dans la guerre des suites bureautique en ligne, une société indienne basée à Bangalore, InstaColl, vient de frapper un grand coup en annonçant le lancement de Live-Documents, qui s'inspire à la fois du nom Live et du triptyque gagnant d'Office : Word, Excel et PowerPoint, en concurrence directe avec Microsoft Office Live Workspace.


Voici donc un nouveau front qui s'ouvre pour Microsoft. J'imagine déjà Ballmer nous faisant un pétage de plomb en règle et vociférant "putain, je vais les tuer"...

D'autant qu'ils se paient bien sa tête dans leur avertissement légal :
While our products are built primarily around the Microsoft Office suite, Microsoft Corporation was not involved in any way in the development of these solutions and does not endorse them in any formal way. Please see our IP Disclaimer for more information.

(Note: That said, since Sabeer Bhatia is a co-founder, a very small part of the millions that he received from Microsoft for Hotmail.com funded our development efforts - so thank you Microsoft!).

Alors que nos produits ont essentiellement été élaborés autour de la suite Office de Microsoft, la société Microsoft n'a été impliquée en aucune manière dans le développement de notre solution pas plus qu'elle ne la cautionne d'une façon ou d'une autre. Veuillez consulter notre avertissement sur les droits de propriété intellectuelle pour plus d'information.

(N.B. : Ceci dit, Sabeer Bhatia étant cofondateur de notre société, une petite partie des millions que Microsoft lui a versés pour l'acquisition d'Hotmail.com a permis de financer le développement de nos produits. Donc merci Microsoft !).
On appréciera l'humour à la touche très British :-)

Apparemment, tout a été étudié dans les moindres détails, puisque lorsque Techcrunch a dévoilé le service en septembre 2006, il n'était pas du tout question de marcher sur les plate-bandes de Microsoft.

Or aujourd'hui, l'aspect "propriété intellectuelle" est particulièrement subtil, puisque comme l'explique InstaColl, il est légalement impossible de breveter le "look & feel" de l'interface graphique d'un logiciel, une jurisprudence qui s'appuie sur la victoire de ... Microsoft contre Apple, après que Bill & Ball aient copié la présentation en icônes du système d'exploitation de Macintosh pour l'utiliser dans Windows.

Ce qu'on appelle un retour de bâton...

Et ce n'est pas tout. Car la suite s'annonce totalement compatible avec Office 2007, la dernière version qui, elle, n'est pas compatible avec ... Office 2003 !

Ainsi 32 ingénieurs de Bangalore, la Silicon Valley indienne, ont mis 4 ans pour "craquer" le code d'Office 2007, la plus importante évolution du système depuis 10 ans, dont le développement a nécessité le travail de 2000 programmateurs Microsoft pendant trois ans !

Le tout ayant débouché sur la mise en ligne libre de la suite pour les particuliers, avec 100 Mo d'espace gratuit à la clé. Comme le scande le slogan, Office on the Web, Fast, Free, Esay...


Le mode de fonctionnement est particulièrement intéressant, puisque si vous utilisez déjà la suite Microsoft, tout marche de la même manière, en ligne et hors ligne ! Avec la dimension collaborative en plus.

Très justement, Nicholas Carr souligne en outre que le service a été lancé en Inde, que la presse indienne s'en est largement fait l'écho, et qu'en fin de compte il vaut mieux pour Microsoft que ce soient ses produits à être copiés plutôt que ceux de ses concurrents (Needless to say, India is a vast and largely untapped market for Microsoft and other software firms. Should a web-based, non-Microsoft version of Office gain traction there, it would be a big headache for the company).

Décidément, les temps changent !

En attendant, moi qui ne suis pas encore passé à Office 2007, je crois que je viens de résoudre mes problèmes de compatibilité ! Donc pour paraphraser InstaColl, merci Microsoft !


Partager sur Facebook

P.S. Dans ses 10 raisons de ne pas utiliser Google Apps !, Microsoft avançait que les applis de Google étaient des "logiciels inaboutis", perpétuellement en version bêta, qui manquaient de "certaines fonctionnalités essentielles", etc.

Je serais curieux de savoir ce qu'ils vont dire maintenant...

Autre conséquence probable, dès la semaine prochaine, l'action Microsoft devrait en prendre un sérieux coup, avec vraisemblablement un applatissement de l'encéphalogramme. :-) Car c'est quand même une partie significative de son chiffre d'affaires menacée de plein fouet !

D'après moi bien supérieure à 1% sur le moyen-long terme. Sans compter que le capital sympathie dont bénéficie Microsoft dans le monde est plutôt au ras des pâquerettes...

, , , , , , ,