Pages

jeudi 13 mars 2008

Adscriptor - Cinq choses importantes

Adscriptor - Cinq choses importantes

Guillaume Narvic me passe le flambeau pour narrer cinq choses sans importance à mon sujet, or en ce moment mon esprit est totalement accaparé par toute une série d'événements qui me prennent la tête, comme on dit si justement.

Ça fait comme une chape qui me comprime le crâne sans répit. Donc je me dis qu'après tout, en parler me libérera peut-être un peu le cerveau.

1. Il y a des moments où je n'ai plus envie d'écrire sur Adscriptor. Ce désintérêt est dû en partie à la rareté des commentaires sur ce blog. Presque 400 billets et aucun n'a jamais recueilli plus de 20 commentaires. D'où le sentiment diffus d'écrire le plus souvent pour les moteurs, qui sont incapables de dialoguer, ces cons ! De quoi éprouver aussi une certaine envie pour des blogueurs tels que Maître Eolas ou Laurent Gloaguen, dont les billets pulvérisent régulièrement le seuil des 100 commentaires (Beppe Grillo, lui, dépasse souvent les 1000...) ! Quant aux interrogations stériles de Mediapart, laissons-les à leur vacuité.
Et en partie au trop-plein de boulot qui fait que les priorités sont autres.

2. Il y a une autre raison, paradoxale, c'est que tout m'intéresse. Je m'informe sur tout, et j'ai envie d'écrire sur tout. Ou presque. Tous les sujets, tous les domaines. Notamment les noms de domaine. Donc au passage permettez-moi de saluer l'apparition d'un forum dédié, Domaineur.com. Résultat : j'ai plein d'idées de billets chaque jour, tout en sachant que pour un billet écrit, il y en a dix qui ne verront jamais le jour. Par manque de temps. Voilà pourquoi je me sens souvent découragé, et impuissant, face à l'ampleur de la tâche.
Seule la poésie pourrait me soulager, mais voici des années que la veine est épuisée.

3. Je m'inquiète chaque jour davantage d'une certaine mentalité procédurière à outrance dont font preuve certains de mes conpatriotes (orthographe délibérée), dont la fréquence augmente régulièrement et dont la légitimité des motivations m'échappent de plus en plus : économiques certes, destinées à faire peur, c'est évident, "légales", probablement, mais en aucun cas "justes". Tantôt c'est DatingWatch, tantôt lespipoles, une fois c'est la Web réputation, l'autre les entreprenautes, aujourd'hui c'est Presse-citron, et demain ?...
Faudrait peut-être revenir à la tradition avisée des sommations d'usage.

4. Il y autre chose qui m'inquiète encore plus, c'est la situation en Italie, où je suis intimement convaincu que, depuis Mussolini, en passant par la Démocratie chrétienne et Craxi (les initiés comprendront), personne n'a jamais fait autant de mal à ce pays que Silvio Berlusconi. Qui a toutes les chances d'être réélu une troisième fois Président du Conseil des Ministres dans environ un mois... Nous sommes donc à la veille d'en reprendre pour cinq ans, de force et non de gré, car comme le dit un représentant de sa propre majorité : Berlusconi est ce qu'il est, mais on n'a que lui ! Or de fait, en l'état actuel des choses, je ne vois aucune alternative possible ni crédible. Même si j'aimerais bien me tromper...
Ceci dit, je lui réserve un billet de mon cru, ad personam, en vue de sa réélection aussi triste que probable.

5. Enfin, cette année marque un tournant décisif dans ma vie professionnelle, avec de nombreux projets en cours qui me passionnent, du lancement imminent de Translation 2.0 Open Project avec Primoscrib à la création de marques avec Quensis...
Les priorités dont je vous parlais au point 1. :-)

En conclusion, que Narvic m'excuse si je m'écarte un peu du but original de la chaîne des choses sans importance, mais je ne me sens pas la fantaisie d'imposer le boulet de mes digressions à qui que ce soit. Et si quelqu'un tient absolument à reprendre une chaîne...


Partager sur Facebook

P.S. @ Narvic, réflexion incidente : perso je crois qu'il me reste encore tout un tas de choses à transmettre... (notamment à mon fils ;-)

, , , , , , , , , , , , ,

21 commentaires:

jdo a dit…

Juste un mot pour te dire que je suis un fidèle lecteur de ton blog...et qu'effectivement je ne commente presque jamais !

c'est un tort, et en plus je n'ai aucune excuse, d'autant plus que tes interventions m'ont très souvent intéressées !

moi même bloggeur sans grand succès ;), j'essaie de me dire :
- que la majorité silencieuse que je représente ici est finalement...majoritaire
- qu'un blog, on le fait avant tout pour soi, ou alors c'est qu'on a loupé l'opportunité de fricoter un peu avec le monde des médias :)

merci en tout cas pour ton travail passionnant et qui m'a ouvert les yeux sur pleins de trucs !

Arnaud a dit…

Bonjour,
Je commente rarement mais je lis presque tout. Adscriptor est un très bon blog, ce serait vraiment dommage de l'arrêter !

jean-Christophe Courte a dit…

Jean-Marie, je ne te suis pas. Ton site est excellent et tu m'as, de plus, déjà assisté pour ce cyber-café en Italie. Ne pas commenter n'est pas signe de désintérêt, loin de là. Mais venir ajouter un commentaire est rarement utile vu que tu es un très bon styliste. tu sais comment nous procédions sur ub, la vraie récompense est d'être lu et de recevoir de temps à autre un courriel de sympathie. Et à des moments où tu ne t'y attends pas !
Mais je comprends en même temps tes remarques et je te suis particulièrement sur Sylvio.
Amicalement !
Jean-Christophe

Jean-Marie Le Ray a dit…

Merci à tous les trois.

Ma position sur les commentaires est mitigée. Souvent j'ai 2/3 coms ou moins sur un billet et ma réaction est de penser que je suis pas foutu d'engager la conversation sur un sujet important.
Evidemment il y a probablement des sujets plus "porteurs" que d'autres au niveau "quantitatif", comme la politique ou que sais-je.
Et la quantité n'est pas gage de qualité, vu le nombre de trolls qu'on voit ici et là, on est d'accord.
Mais l'impression d'ensemble que j'en dégage parfois est un sentiment d'isolement.

Donc la plupart du temps je m'efforce de ne pas y accorder trop d'attention et de rester droit dans mes bottes comme disait machin, mais parfois la chose me trouble.

Ceci dit, je ne me suis probablement pas fait comprendre. Je ne pense pas arrêter, j'ai trop de choses à dire, mais peut-être prendre des pauses de temps en temps.

Bien que l'actualité du Web étant tellement riche, ça bouge tout le temps, c'est difficile de prendre des pauses sous peine de perdre un train par jour :-)

J-M

Emmanuel a dit…

Bon et bien je vais laisser un commentaire moi aussi... Juste pour dire que mon dernier séjour en Italie m'a laissé horrifié pour les mêmes raisons...
Le spectacle on assiste là bas est tellement surréaliste qu'on hésite à le partager.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Emmanuel,

tu étais où exactement ?

jean-Christophe Courte a dit…

Encore qq mots (avec une main, c'est ça)…
Je pense qu'écrire, on le fait essentiellement pour soi… Le fait d'être lu ou pas, je m'en fous un peu même si c'est rassurant de voir (stats) que l'on est un peu lu… Par contre, je lis énormément, à toute heure et dans trucs variés… Le dernier ce soir, c'est un billet sur le pilon (des livres)
http://police.etc.over-blog.net/article-17628055.html
Bref, ceci pour dire que tu as des lecteurs, des tas de lecteurs qui viennent cycliquement humer l'air de l'italie et du web…!
Tssss, deux commentaires ce soir pour toutes les fois où je ne l'ai pas fait :-)

narvic a dit…

Jean-Mairie, serais-tu pris par le même spleen que moi ? (http://novovision.free.fr/spip.php?article157)

Tu dis pourtant ici-même (preuve que je te lis, même si je ne commente pas chaque fois/pas souvent...), que tu n'as jamais cherché à figurer dans le top de ces classements de bog... Comme moi !

J'ai fais le compte de mon côté et 5 blog sur 6 que je lis tous les jours, par mon agrégateur RSS, ne figurent pas dans le top 300 (!) des blog wikio les plus "influents" (exactement 270 blogs suivis, dont seulement 53 figurent à ce top 300)...

C'est le mot d'influence qui est vraiment très mal choisi ! Je suis bien sûr qu'Adscriptor est plus influent sur moi, que l'influence qu'ont réellement ces blogs si bien classés sur leurs innombrables lecteurs...

On devrait peut-être dire plus souvent, simplement, qu'on est passé par là, qu'on a lu, et qu'on a été intéressé. Même si on n'a pas le temps, ou l'humeur, ce jour-là, de débattre au fond des choses, comme je l'ai ce soir, après mon coup de spleen de ce matin ;-)

Promis, je pense à ça, et j'en tiens compte à l'avenir ;-)

Anonyme a dit…

en tant que lecteur régulier et intéressé, un simple mail d'encouragement, et de remerciement, pour tous ces posts très bien fournis, fouillés et étayés, qui par leur nature d'avantage descriptive et analytique que polémique, soulèvent peut-être moins de commentaires que ceux de tes confrères, mais aussi contrastent avec le style lapidaire et minimaliste qui les caractérise, et l'information -très- brute qu'ils délivrent.

MarcL a dit…

Bonsoir,
Vos réflexions je les aient eu aussi il y 'a quelque temps.

1. L'histoire des commentaires, c'est simple. J'ai moi même un blog qui fait le même niveau d'audience que le votre et je n'ai jamais de commentaire. Alors que d'autre ont comme vous dites 100 voir 200 commentaires. Mais en faite, votre blog n'est pas un blog... c'est un blog ou l'on va chercher de l'information et un point de vue. Moi je l'utilise comme cela. (Merci pour l'affaire Yahoo d'ailleurs). Donc partant du principe que les internautes vont chercher l'information, il l'a consomme et c'est tout. Alors que les autres blogs, sont des bidules qui ne parle pour ne rien dire en faite (la plus part du temps).

2. Pour vos idées, faite des posts d'idées en vrac. Et ensuite revenez sur les idées phares par la suite. Pour les lecteurs, cela fera aussi réfléchir et pour vous faire le ménage dans votre cerveau sur certaine réfléxion.

3. La mentalité, vous l'avez partout. Même moi pour la Formule 1, c'est dire. Les gens ont changés avec internet. C'est les vieux instincts qui refont surface. Menace, insulte, et même procès on dépasse tout là. Internet ne rend pas con, il valorise les cons. Bref c'est une bataille quotidienne et malheureuse ou la communication et l'information d'affronte.

4. La situation en Italie m'a inquiété lorsque j'ai lu que le gouvermenent précédent souhaitait taxé les bloggeurs pour qu'il blogue justement. Inquiétant. D'autant plus que Berlusconi n'est pas la meilleure chose pour l'Italie. Un peu comme nous actuellement quoi (attention à la remarque 3!!!! les fana de notre président rode sur le net ;-)

5. Utiliser de temps en temps votre blog comme un outil de promotion pour ses beaux projets dont vous parlez. En ayant des réfléxions sur ses projets et les montrants un peu, peut être que les commentaires viendront...peut être.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Wow ! Super ! Merci à tous, me voilà rassuré. Et encouragé pour continuer de plus belle.

Je retiens la suggestion de Marc sur "faite des posts d'idées en vrac. Et ensuite revenez sur les idées phares par la suite. Pour les lecteurs, cela fera aussi réfléchir..."

C'est un peu ce que j'avais tenté de faire avec la série des "liens Adscriptor", mais même pour ça, ça me prend du temps car je n'arrive pas à livrer que "l'information brute" et lapidaire, il faut que j'analyse, que je coordonne, etc.

En fait, annoncer des trucs du genre "AOL vient de racheter Bebo" ne présente pour moi aucune valeur ajoutée, c'est quelque chose que tout le monde aura déjà lu un peu partout avant même d'arriver sur mon blog.

Aucun intérêt, donc.

Merci encore. :-)

J-M

ThomasF a dit…

Je me joins au flot de commentaires :) je lis également tout ce que tu publies ici mais l'acte de commenter est d'une part un effort et aussi une prise de risque. En réalité, je trouve rarement de quoi alimenter la réflexion dont le tour est déjà fait dans le billet.. Différence entre un blog d'analyse et un blog polémique ou, disons, de surface..

Nicolas Cynober a dit…

Hehe +1, toujours plaisir de te lire

alex de Referencement Blog a dit…

Salut Jean-Marie,

C'est marrant, je viens juste de parler de toi à ce sujet :
http://blogtoolbox.fr/quest-ce-qui-vous-separe-dun-authority-blogger/

Je ne connais pas ton nombre de visites, mais comme tu le sais seul 1% de tes visiteurs vont commenter, et ton affluence n'est pas celle de presse-citron :D

Coïncidence encore, je suis en train de préparer mon premier billet "Liens en vracs", je commence ce principe car, autant diffuser au lieu de les laisser mourir dans un fichier Word de 50 pages :D

Pour ce qui est de Berlusconi, je trouve cela énorme, mais je ne comprend rien à la politique italienne :D

Jean-Marie Le Ray a dit…

Merci encore à tous, voici d'emblée un billet qui se classe parmi les plus commentés !

Restez à l'écoute, ça m'a redonné du cœur à la tâche, je crois que mon prochain billet, ça va être du "sérieux" :-)

J-M

Laurent Bervas a dit…

Lecteur fidèle depuis peu (ayant découvert ton blog il y qlq mois).

Concernant les commentaires cela provient à mon avis de 2 choses :

1) un article trop long ne favorise pas le commentaire (intelligent), car cela demande de lire et relire le billet pour être certain de ne pas commenter à coté. Beaucoup (dont je fais parti, s'abstiennent de commenter).

2) un article trop complet laisse peu d'ouverture pour une conversation autre que "bravo pour ce billet".

Voir pour cela le blog de Laurent (embruns) qui reprend une citation, avec un peu de provoc par ex.

Un conseil : fait juste un peu plus court (je sais C pas facile ;-)

Jean-Marie Le Ray a dit…

Laurent,

J'aurais dû te lire avant d'écrire mon dernier billet :-)

Jean-Marie

Aurélien a dit…

Hello Jean Marie.

Je lis ton blog et commente rarement.

Souvent parce que je n'ai rien d'intéressant à ajouter à tes billets et aussi parce que je n'aime pas laisser un commentaire sur les blogs "blogger". J'aime pas l'interface :(

En tout cas, adscriptor même avec peu de commentaire c'est une référence :)

david a dit…

Ne ratant jamais un billet, j'avoue ne pas laisser souvent de commentaires. En tout cas il ne faut pas arrêter adscriptor, ça va à l'encontre du principe de continuité des services publics !

Benjii a dit…

Allez hop ! Je suis le 20° ! (un peu par hasard, désolé) mais bon, faut pas désespérer. Courage !

Jean-Marie Le Ray a dit…

Benjii, et tous les autres,

Merci beaucoup !

Je n'ai pas voulu commenter moi-même et pourtant ce n'est pas l'envie qui m'en manquait.

J'ai écrit ce billet sous l'emprise d'un coup de blues, et ce fut le plus commenté de tous mes billets depuis le début (3 ans plus tôt) !

Or voilà-t-il pas que deux de mes récents billets battent un record de commentaires !

Avec celui-ci, qui totalise désormais 21 commentaires, autant que le présent, et, surtout, celui-là, qui pulvérise vraiment tous les records : 36 commentaires au moment où j'écris !!!

Un vrai succès. Même si la majorité de ces commentaires ne sont pas vraiment en ma faveur...

Mais là n'est pas l'important : si on était toujours tous d'accord, ce serait vraiment pas marrant. :-)

Jean-Marie