Pages

vendredi 30 janvier 2009

Google et la fraude aux clics

Google - Click Forensics : la fausse rumeur monte...
Google - Click Forensics : que cache la rumeur ?

Comment réagit Google, face à ce problème qui refait surface assez régulièrement, au moins depuis 2006 (année où la fraude aurait coûté 666 millions $ aux annonceurs...) ? Signe que non seulement il n'est pas résolu, mais encore qu'il est en hausse constante, selon un communiqué récent de Click Forensics, et conformément à certaines prévisions.


D'après la terminologie française adoptée par Google, les "clics incorrects" sont détectés par diverses techniques avancées de détection, de filtrage et de contrôle, et communiqués aux annonceurs.



Google a également publié plusieurs rapports, dont celui d'un expert indépendant, M. Alexander Tuzhilin, et plus récemment un document intitulé Report on Third-Party Click Fraud Auditing. Vous pouvez aussi consulter ce doc de Boris et Eugene Mordkovich qui explique les mécanismes frauduleux.

D'ailleurs, Google collabore avec Click Forensics depuis l'année dernière. Or ce matin, je lis dans mes flux que Google contesterait le rapport à peine publié, d'après un email dont la teneur est la suivante :
These estimates continue to count clicks Google does not charge to advertisers as fraudulent, so they are not actually click fraud estimates, ... Furthermore, their estimates have never reflected the invalid click rates we see at Google, ...
Problème : l'article signé Juan Carlos Perez, d'IDG, a été publié hier !


alors qu'on retrouve trace du même email dès ... 2007, pour une affaire qualifiée de dépassée déjà à l'époque !

Ça n'empêche pas les internautes américains d'en débattre encore aujourd'hui, comme hier.

Donc, pour l'instant, je n'ai pas trouvé d'autres sources corroborant cette contestation par Google du rapport de Click Forensics, et l'info commence à être reprise telle quelle...


Mais qu'en penser pour autant ? Que le silence de Google face à ces chiffres et aux déclarations de Click Forensics (Google’s results showed an 18% growth in paid clicks and revenue. That’s just stellar.) est une confirmation implicite de leur réalité ? Et, si oui, à quand une réaction "officielle" ? À suivre...


Partager sur Facebook

P.S. À titre de comparaison, l'année dernière Google minimisait l'impact de la fraude en ne reconnaissant "officiellement" qu'un taux de clics incorrects qui passeraient ses filtres inférieur à 0,02% de l'ensemble des clics.


, , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire:

SimonLF a dit…

Il s'agit vraiment là d'un problème qui pourrait faire connaitre une sacrée crise à tout le Web basé sur la publicité : flippant...