Pages

lundi 8 janvier 2007

Top 2006 et 5 choses...

Top 2006 et 5 choses...

Cinq choses de moi que vous ne saviez probablement pas ... encore !

Titre faisant écho au billet intitulé TOP 1000, publié il y a un an presque jour pour jour, le 7 janvier 2006, qui marquait la reprise d'activité de mon blog après 10 mois de silence, et qui reste aujourd'hui encore l'un des plus visités, comme je vous le signalais dans les 40 articles les plus lus de mon blog.

2006 aura donc été l'année aux 164 billets, répartis de la façon suivante :
  1. 10 en janvier
  2. 8 en février
  3. 7 en mars
  4. 21 en avril
  5. 27 en mai
  6. 17 en juin
  7. 12 en juillet
  8. 21 en août
  9. 16 en septembre
  10. 7 en octobre
  11. 12 en novembre
  12. 6 en décembre
Probable qu'il m'en aura manqué une centaine pour devenir un pro blogueur...

Toujours pour rester dans les statistiques, ça représente presque 14 billets par mois, soit une fréquence de publication proche d'un jour sur deux, avec une frénésie de publication en mai et le mois le moins prolifique en décembre, plus de deux tiers des billets (114) concentrés sur le semestre d'avril en septembre, et une répartition égale entre le premier et le dernier trimestre (25 billets chacun).

Selon mes stats, sur cette même année 2006, mon blog a été visité par plus de 36 000 personnes (soit une centaine de visiteurs quotidiens), dépassant 53 000 pages vues. Je sais que certains blogueurs font ça dans la journée, voire moins, mais pour rester positif, disons qu'à ce jour j'ai au moins évité la présence des trolls.

Et même si les commentaires sont plutôt rares à mon goût, tous ont le mérite d'être constructifs dans la critique, qu'elle soit positive ou négative. En tout cas, le dernier de l'année m'a marqué, celui de Luc, qui me félicite pour la qualité et la fréquence de mes publications, et regrette que mon flux RSS ne soit pas complet ! C'est réparé, mais comme je lui fais remarquer : « J'avais adopté le choix du flux partiel parce qu'en général mes billets sont plutôt longs et que je ne voulais pas décourager d'emblée mes lecteurs potentiels. » [Début]

* * *

Cinq choses de moi que vous ne saviez probablement pas ... encore !

Par ailleurs, l'année 2007 semble commencer dans la continuité avec 2006, puisque j'ai été tagué par trois blogueurs influents et de qualité pour dévoiler 5 choses qu'on ignore généralement de moi, d'abord Sébastien, Didier, Chauffeur de Buzz, puis de nouveau Didier qui me rappelle à mes obligations :-)

Dont acte :
  1. En réponse au commentaire de Luc, il est probable que la fréquence de mes publications va se raréfier en 2007. Car comme je l'expliquais dans cette interview, bloguer est extrêmement chronophage et (me) demande beaucoup de travail, aux dépens d'autres choses, qui devraient passer prioritaires durant l'année en cours...
  2. Ce n'est sûrement pas pour compenser, mais depuis que je suis passé à la nouvelle version de Blogger, j'ai remarqué qu'à chaque fois que je retaguais mes billets (pour recomposer à terme mon nuage de tags qui me manque tant), notamment les plus anciens, ils remontaient dans mon flux RSS comme s'ils venaient juste d'être publiés. Je m'excuse donc d'avance auprès de mon lectorat qui risque de voir émerger au fil des mois les vieux billets comme si c'étaient des nouveaux !
  3. 2007 devrait marquer le basculement de mes activités professionnelles de la traduction vers Internet, avec plusieurs projets en germe et en cours, dont les explorateurs du Web, mais chaque chose en son temps...
  4. Le point commun de ces projets est qu'ils sont très orientés contenu, une évolution qui se traduit également dans l'intitulé de mon métier, qui passe de traducteur-auditeur linguistique / localisateur à consultant en contenu et optimisation linguistique, une terminologie peut-être un peu abstraite, comme le souligne justement Manuel Diaz en commentaire, mais qui n'en demeure pas moins fortement concrète...


    J'espère que je ne ferai pas mentir le Chauffeur de Buzz, qui m'a flatteusement qualifié de « King of Rich Content », difficile d'être à la hauteur !
  5. En conclusion, je ne sais pas si pour moi 2007 sera l'époque du quatrième âge, mais voici des mots de Vinvin que j'ai décidé de m'approprier (c'est moi qui souligne) :
    Alors maintenant j’ai la sensation qu’il faut continuer sans chercher ces fameuses “conversations” que le blog était censé ouvrir. Vu le nombre de blogueurs, l’acharnement des débiles à s’exprimer (je ne donne pas de leçons, toi qui lis trop vite, je pense tout haut), le manque de civilité des plus jeunes, la recrudescence de campagnes de buzz, il faut avancer sans s’arrêter et sans se retourner. Ne plus chercher le dialogue, la réponse, la compréhension de l’idiot (on est tous l'idiot de quelqu'un, je sais), mais peut-être simplement se contenter de sa propre expression. L’expression, c’est déjà énorme. Il faudra trouver un moyen de tempérer les insultes sans fermer les commentaires. De bien expliquer la différence entre espace de liberté et marché aux poissons. Dans ce nouvel âge, j’ai l’impression que les blogueurs vont se concentrer sur leur art, quel qu’il soit, et que nous allons nous accompagner tranquillement, avec ou sans objectifs de gloire, vers la réussite de nos projets. J’ai l’impression que l’on va prendre en maturité et que les quelques specimens qui feront des passages à l’antenne ou ailleurs, sous ces paillettes illusoires, ne s’en vanteront pas plus que d’un 17/20 en histoire-géo. Nous regarderons peut-être cela avec un léger sourire, trouvant ça drôle ces petites percées hors du web, inutiles et sympathiques. Car je crois que c’est sur le web lui-même que se trouve la solution, pas ailleurs. C’est là qu’il est le trésor. Nous saurons alors distinguer le talent pour ce qu’il est, l’accompagner parce qu’il nous plaît et nous fait rêver. Je suis persuadé que le web est, pour quelques temps encore, un extraordinaire terrain de création. Manque plus qu’un modèle économique pour faire de ce terrain vague bien Français un beau jardin à l’Anglaise.
    En partie, ils font écho à ce passage du premier billet que j'ai écrit sur un blog, disparu aujourd'hui mais repris ici, c'était le 16 février 2005 :
    Me traiter de Guignol et trouver ma photo kitch, pourquoi pas. Chacun ses goûts et si ma tête lui plaît pas, il suffit de cliquer pour passer sur un autre site, y a que l'embarras du choix sur Internet ! Il risquera pas d'être en manque.

    Mais m'accuser de baratiner et de faire dans l'illisible, ah le pisse-froid ! Me dire ça à moi, qui écris depuis 20 ans du soir au matin et du matin au soir et dont la qualité du français est unanimement reconnue par mes clients depuis tout ce temps (je sais ce que je dis, quand ils m'ont trouvé, ils me lâchent plus !)...

    Enfin, sans le savoir, il est l'un des déclencheurs qui m'a décidé à ouvrir ce journal. Tous les commentaires fâcheux, virés, censurés, à la trappe ! C'est moi qui décide et ma décision est sans appel.

    Je veux qu'on m'aime ! Tu m'aimes pas, va voir ailleurs. On peut pas plaire à tout le monde, mais si je te plais pas, sache que c'est réciproque !...
    Du reste, le « pour quelques temps encore » est le seul passage sur lequel j'espère qu'il se trompe, même si je crains bien qu'il ait raison...
L'avenir nous dira ça aussi. En attendant, bonne année 2007 à toutes et à tous. :-) [Début]



P.S. Impardonnable ! J'oubliais de taguer 5 autres blogueurs pour les inviter au petit jeu des « 5 choses que vous ne savez probablement pas sur moi » :
  1. Jérôme Charron, qui se fait trop rare à mon goût sur Internet
  2. Maître Eolas, l'excellence dans l'éloquence
  3. Loïc Le Meur, on ne le présente plus
  4. Vinvin, Cyrille de Lasteyrie de son pseudo :-)
  5. Chris Membrey, une expérience fort intéressante
Je voulais aussi en inviter d'autres, comme Frédéric Cavazza ou Christophe Brasseur, mais lui a déjà répondu...

, , , , , ,

4 commentaires:

Sylvain a dit…

En effet 2007 sera pour sur l'année de la réussite des projets et le démarrage de nouvelles aventures.
Après c'est comme quand on apprend à nager, on peut tourner longtemps autour de la piscine avant de se jeter à l'eau, ou alors quelqu'un passe et vous pousse ! Mais je pense que l'on peut sauter par nous même :)

Chris a dit…

Merci et ... Bonne année !!!
Chris , une fidèle lectrice :-)

Otto a dit…

Combien de temps mets-tu pour rédiger un seul billet ?
A bientôt,
Otto

Jean-Marie Le Ray a dit…

Merci à tous pour vos réponses. Otto, tout dépend des recherches à faire, ça peut aller de 2 heures à 2 jours ou plus, ce qui sera probablement le cas pour la suite de celui-ci...
Ça dépend aussi de ma forme :-)
J-M