Pages

mercredi 26 septembre 2007

Le dilemme de Microsoft : Facebook ou Yahoo !?

Le dilemme de Microsoft : Facebook ou Yahoo ?

Cornélien ! Facebook ou Yahoo ? Yahoo ou Facebook ?

Dans l'une de mes dernières analyses de GYM (Google, Yahoo, Microsoft), j'insiste sur le fait que décidément Ballmer ne digère pas la troisième place de Redmond sur Internet. Et notamment dans la publicité, ce dont témoignent les dernières initiatives de Microsoft pour contrer Google...

Comme le suggère justement Greg Sterling :
Microsoft needs traffic and reach, and you can bet that it will make some sort of big investment in the next several months or year. The only question is, what will it be?
Oui, Microsoft a absolument besoin d'une couverture et d'une audience plus larges, et vous pouvez parier que la société fera un investissement considérable dans les prochains mois ou dans l'année à venir. La question, c'est de savoir sur qui Microsoft jettera son dévolu : Facebook ou Yahoo! (ou AOL) ?

Voilà plus d'un an que je suis persuadé que Microsoft et Yahoo auraient intérêt à fusionner d'une manière quelconque (je ne parle pas ici des modalités possibles) :
  1. Microsoft pourrait faire l'acquisition de Yahoo ou d'eBay (juin 2006)
  2. Pourquoi Yahoo est-il une proie convoitable par Microsoft ? (novembre 2006)
  3. La fin de GYM se dessine, lentement mais sûrement... (mars 2007)
  4. Microsoft - Yahoo : la machine s'emballe (mai 2007)
Je pense que l'accord serait gagnant-gagnant, tant pour Microsoft que pour Yahoo!, puisque tous deux semblent vraiment avoir perdu le cap sur Internet.

Or lorsqu'il s'agit de navigation, perdre le cap n'est jamais bon... Et, surtout, tous deux semblent pour l'instant incapables de récupérer leur retard, qui ne cesse de se creuser.

Donc, pour l'instant, je conclurai par ces mots de Douglas A. McIntyre :
Microsoft is out of time in terms of getting an internet strategy to work. If not Facebook, why not Yahoo!.
Microsoft a déjà perdu le train pour mettre en place une stratégie qui marche sur Internet. Donc si ce n'est pas Facebook, pourquoi pas Yahoo! ?

[MàJ - 26 sept. 2007] Pour les sceptiques, je signale que l'article du New York Post pris en référence au début de ce billet est signé Peter Lauria, le journaliste qui avait sorti le scoop en mai dernier, avant tout le monde, avant que l'info ne soit reprise à grande échelle et fasse le tour de l'Internet...



Partager sur Facebook

P.S. Rien à voir avec ce qui précède, quoique ! En cas de fusion, les deux sociétés pourraient être amenées à revoir certains éléments de branding...


, , , ,

Aucun commentaire: