Pages

lundi 11 février 2008

Microsoft - Yahoo! : la fin de Yahoo!

Microsoft - Yahoo! : la fin de Yahoo!

(cf. Dossier Adscriptor sur Microsoft-Yahoo! en un PDF, 100 pages, 2Mo, et Microsoft - Yahoo! : petit glossaire pour mieux comprendre ce qui se passe...)

C'est mon quatrième billet sur Yahoo! aujourd'hui, mais le moment est historique et à mon avis le sujet vaut plus qu'une brève chez Techcrunch !

Yang a beau vouloir mobiliser ses troupes, ce qui se passe ressemble fort à une débandade, et je serais curieux de voir comment il va arrêter l'hémorragie.

Donc, je vous ai dit que certains actionnaires contestaient l'autorité morale du Conseil d'administration de Yahoo! et souhaitaient vendre leurs actions.

Par ailleurs plus de 70% des actions de Yahoo! sont détenus par des investisseurs externes, dont des zinzins et des hedge funds.

Dont l'un, Capital Research, était en pourparlers avec Microsoft...

Et bien c'est fait, ils viennent de transférer la propriété de 11,6% des 1 336 444 000 actions ordinaires de Yahoo!, soit 85 106 000 actions (6,4%) pour Capital Research Global Investors, et 69 647 000 actions (5,2%) pour Capital World Investors, dont probablement (je ne suis pas particulièrement compétent dans ce genre de documents) 54 millions d'actions auxquelles est rattaché un droit de vote au Conseil d'administration.

Les documents ne disent pas qui est (sont) le(s) destinataire(s), mais juste que Capital Research and Management Company (CRMC) (the reporting person) « has ceased to be the beneficial owner of more than five percent of the class of securities »...

Toutefois, on pourrait peut-être avancer un nom sans grand risque de se tromper...

Microsoft, par exemple. Qui avait averti depuis le début :
Microsoft se réserve le droit d'entreprendre toutes les actions nécessaires afin de garantir aux actionnaires de Yahoo! qu'ils pourront saisir l'opportunité de notre offre pour réaliser la valeur de leurs actions.

Microsoft reserves the right to pursue all necessary steps to ensure that Yahoo's shareholders are provided with the opportunity to realize the value inherent in our proposal.
La réponse officielle au refus de Yahoo! répète d'ailleurs ce passage, mot pour mot :
The Yahoo! response does not change our belief in the strategic and financial merits of our proposal. As we have said previously, Microsoft reserves the right to pursue all necessary steps to ensure that Yahoo!’s shareholders are provided with the opportunity to realize the value inherent in our proposal.
En ajoutant simplement : « La réponse de Yahoo! ne modifie en rien notre conviction sur les mérites stratégiques et financiers de notre offre ».

Donc c'est bien parti pour que Microsoft bypasse le Conseil d'administration de Yahoo! et que la société change de main avec ou sans la volonté de Jerry Yang & Co.

À mon avis une grosse erreur stratégique de la part de Yang, qui va finir par obtenir ce qu'il affirme vouloir éviter : l'éparpillement - et la fin - de sa société...


Partager sur Facebook

P.S. Devinette du jour : qui est-ce qui détient le nom de domaine Microsoft-Yahoo.com  ?

, , , ,

3 commentaires:

Laurent Bervas a dit…

Merci pour cette très bonne série de billets.

En effet, le communiqué de M. Yang, semblait assez "prétentieux". avait-il les moyens de refuser cette proposition ? On aura la réponse rapidement :-)

Anonyme a dit…

en regardant ces billets, je trouve que l'on parle principalement des actionnaires.
Cependant on oublie que Yahoo c'est aussi de la recherche & developpement, des équipes techniques et du développement logiciel.Pour ma part je suppose que M$ cherche uniquement a racheter des clients de Yahoo (et donc de l'argent a destinations des actionnaires) et que tout le contenue technique de yahoo (webmail,etc..) serait completement jeté/abandonné...
Ca me donne froid dans le dos, de me retrouver avec un Microsoft contre un Google, ou du moins d'un coté technique, un monde pro-Microsoft contre un monde ouvert. L'utilisateur va en pâtir... (PS: a votre avis, pour imposé son concurrent de flash, silverlight, si il fait des réductions sur les pubs a ce format-là, il va assoir son format propriétaire grace a un monopole, j'espere que vous n'avez pas de d'autre plateforme que Windows...)

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Anonyme,

Personnellement, je trouve que la bataille qui se joue se situe à deux niveaux :

1. un niveau financier pour la prise de contrôle de Yahoo!, et c'est le stade où nous en sommes.

2. un niveau intégration post-fusion/acquisition, et ça c'est une autre histoire, sur lequel on pourrait écrire - et sur lequel on écrira sûrement - des milliers de billets, articles, commentaires, etc.

Pour l'heure mes billets ne se concentrent que sur le premier volet. D'autant plus que la réalisation du second dépend en grande partie de l'issue du premier. Donc il serait tout à fait prématuré d'en parler.

Une seule chose est sûre : même si le premier volet est très compliqué, c'est de la gnognotte à côté du deuxième...

Jean-Marie