Pages

lundi 11 février 2008

Microsoft - Yahoo! : Jerry Yang liste les actifs de Yahoo!

(cf. Dossier Adscriptor sur Microsoft-Yahoo! en un PDF, 100 pages, 2Mo, et Microsoft - Yahoo! : petit glossaire pour mieux comprendre ce qui se passe...)

Dans une note adressée à ses employés pour expliquer la décision stratégique de refuser l'offre de Microsoft, Jerry Yang dresse l'inventaire des actifs de Yahoo! Or qui mieux que lui pouvait le faire.

Il est donc intéressant de reprendre les différents points qu'il souligne dans sa note. Je résume et j'adapte.
Avec un marché mondial de la publicité en ligne évalué à 75 milliards de dollars en 2010 (vs. 45 milliards $ en 2007, dont plus de la moitié aux États-Unis, supérieur à de précédentes prévisions), Yahoo! a toutes les cartes en main pour profiter de cette "fenêtre de croissance" et se positionner comme passage obligé sur un double axe :
  1. starting point pour les utilisateurs
  2. must buy pour les annonceurs
Tout en augmentant ses parts de marché et en créant de la valeur pour ses actionnaires, il va sans dire.

Yahoo!, qui compte environ 500 millions d'utilisateurs (environ 1 internaute sur 2 dans le monde, selon Yang), est numéro 1 aux États-Unis dans :
  • les pages d'accueil personnalisées
  • le courriel
  • la musique
  • les actus
  • le sport
  • le shopping
  • les voyages
C'est également sur les "propriétés" de Yahoo! que les internautes passent en moyenne le plus de temps, une donnée toujours plus prisés par les annonceurs.

En outre, la trésorerie de l'entreprise se porte bien, avec une croissance à deux chiffres prévue en 2009, d'où la flexibilité financière nécessaire pour mener à bien les plans de développement de la société.

Passons sur chapitre Panama... Viennent enfin les deux chevaux de bataille :


1. Yahoo! starting point pour les utilisateurs

Yahoo! comme point de départ sur Internet, cela signifie accroître le nombre de visites d'environ 15% par an au cours des prochaines années.

Yahoo! est d'ores et déjà le site le plus visité aux États-Unis, avec en 2007 un taux de progression à deux chiffres sur sa page d'accueil. L'essor de la plateforme ouverte devrait permettre d'accélérer sensiblement cette croissance.

Côté téléphonie mobile, qui devient le principal point d'accès à Internet dans le monde (avec deux fois plus d'utilisateurs mobiles que d'utilisateurs de PC et des projections de croissance substantielle dans la publicité pour mobiles), Yahoo! a un avantage concurrentiel important (première destination des téléphonautes aux U.S.) et s'apprête à renforcer cet atout en développant une meilleure expérience utilisateur dans ce domaine.

2. Yahoo! must buy pour les annonceurs

Nous développons une plateforme publicitaire de plus en plus efficace et facile à utiliser pour les annonceurs, pour leur permettre de mieux toucher les consommateurs. Également grâce à une simplification des transactions sur notre inventaire d'annonces pour les acheteurs et les vendeurs. (je passe sur les acquisitions...)
Notre objectif est d'accroître nos parts de marché sur la publicité en ligne, pour passer d'environ 15% en 2007 à 20% au cours des prochaines années.

Notre consortium de presse est un excellent exemple de cette stratégie, puisque nous sommes passés à plus de 600 journaux partenaires, contre tout juste 264 il y a sept mois seulement. En association avec ebay, comcast, at & t et d'autres, nous créons ainsi un réseau unique de sites de premier plan à l'intention de nos annonceurs.

Nous allons en outre renforcer nos stratégies clés avec l'adoption de plateformes ouvertes aux développeurs tiers, afin d'encourager le développement d'applications nouvelles pour une expérience utilisateur toujours plus riche.

Sans oublier tout le potentiel de nos investissements en Asie, avec Alibaba qui est fortement positionné en Chine, et Yahoo! Japon, leader sur son marché, avec un potentiel de croissance énorme dans la région.

Nous avons donc beaucoup progressé en peu de temps...

J'espère donc que vous serez aussi fiers de Yahoo! que je le suis, une société que nous avons bâtie et que nous bâtirons encore. Merci pour votre travail acharné.
Dommage que tout le monde ne soit pas d'accord. Sans compter ceux qui s'en foutent complètement...


Partager sur Facebook

, , , ,

Aucun commentaire: