Pages

lundi 11 février 2008

Microsoft - Yahoo! : les dissidents s'organisent...

Microsoft - Yahoo! : les dissidents s'organisent...

(cf. Dossier Adscriptor sur Microsoft-Yahoo! en un PDF, 100 pages, 2Mo, et Microsoft - Yahoo! : petit glossaire pour mieux comprendre ce qui se passe...)

... et Microsoft se prépare (tout en continuant ses emplettes...) !

Avant même que Yahoo! ait officiellement exprimé son refus (c'est fait !) sur l'offre de Microsoft, les premiers signes de résistance commencent à se faire fortement entendre, notamment par la voix d'Eric Jackson, bien connu du Conseil d'administration de Yahoo! pour leur avoir dit leur quatre vérités à plusieurs reprises...

J'apprends d'ailleurs que le première offre de Microsoft prévoyait une action à 35$, ramenés à 31$ suite à l'énième publication de résultats décevants par Yahoo!

Je vous traduis en partie son dernier opus (c'est moi qui souligne) : les actionnaires de Yahoo! veulent vendre...
Yahoo! est une excellente entreprise et une grande marque. L'année dernière, lorsque nous avons formé notre base d'actionnaires, nous préconisions une intervention rapide pour que l'entreprise puisse rester forte et indépendante. Or, bien que certains changements aient eu lieu depuis, notamment avec l'arrivée en juin dernier de Jerry Yang comme CEO, cela n'a pas suffi. Au fur et à mesure que Wall Street a perdu confiance en Yahoo, vu le manque de résultats et l'absence d'orientation stratégique, l'action a chuté en deçà de 20$. Or maintenant que Microsoft fait une offre à 31 $, le Conseil d'administration a délibéré de la rejeter, au motif qu'elle sous-évalue "massivement" la société. Le Conseil pense Yahoo! ferait mieux de faire cavalier en refusant l'offre - même au risque que le cours dégringole au-dessous de 17 $ ou davantage.

Nous pensons que le Conseil d'administration de Yahoo! n'a pas l'autorité morale pour représenter le point de vue de ses actionnaires dans les discussions avec Microsoft ou avec toute autre société qui voudrait acheter Yahoo! Lors de l'assemblée annuelle en juin dernier, tous les membres du Conseil se sont trouvés confrontés à une opposition "historique" de la part des actionnaires, avec un nombre significatif de voix "contre" : 36% des voix exprimées étaient contre la réélection de l'actuel Président du Conseil d'administration. Or aujourd'hui, à l'exception de Terry Semel, tous les membres du Conseil sont encore en place.

Nous croyons qu'il y a mieux à faire pour représenter nos propres intérêts en tant qu'actionnaires que de faire confiance à l'actuel Conseil d'administration de Yahoo! Nous n'avons aucune envie de voir Yahoo! continuer de façon autonome avec l'équipe en place. Ce serait là le meilleur moyen pour faire descendre l'action en dessous du seuil de 17 $.

Par conséquent, nous allons constituer un groupe pour vendre nos actions Yahoo! au plus offrant. Il y a actuellement sur la table une offre de Microsoft pour 29 $ (valeur actuelle de l'action Microsoft). Nous considérons cela comme un prix plancher. Nous allons mettre nos actions aux enchères, soit à Microsoft soit à tout autre intervenant (par exemple, AT & T, NBC, News Corp, Comcast, etc.) capable de faire la meilleure offre.

Si nous restons isolés et sans droits de vote (que ce soit comme actionnaire individuel possédant une seule action ou comme investisseur institutionnel en possédant des milliers), nous sommes sans aucun pouvoir de contrôle sur la façon dont le Conseil de Yahoo! pourrait obtenir le meilleur résultat possible à notre avantage. Unis, nous pouvons contrôler notre destin.

Si vous acceptez, vous pouvez nantir les actions Yahoo! que vous possédez en faveur du Groupe "Yahoo! Plan B", afin que nous puissions négocier leur valeur au plus haut. Il s'agit d'un nantissement informel (aucun document légal à signer), mais vous devez garantir que vous êtes bien les détenteurs des actions que vous affirmez posséder et être prêts à ce que l'on vous contacte pour vérifier. Moi ou quelqu'un d'autre au nom du Groupe "Yahoo! Plan B" vous contacterons plus tard pour vous informer du meilleur prix que nous pouvons négocier avec un acheteur.
Le tout accompagné d'un widget pouvant être installé sur un site, un blog, etc. (j'observe en passant que c'est là une utilisation très insolite et innovante d'un widget...)


Toutes les conditions de la viralité sont réunies... Si vous préférez écouter son message :



Billet connexe : Microsoft - Yahoo! : la fin de Yahoo!


Partager sur Facebook

, , , ,

Aucun commentaire: