Pages

lundi 4 février 2008

Microsoft - Yahoo : l'OPA hostile

Microsoft - Yahoo! : l'OPA hostile

(cf. Dossier Adscriptor sur Microsoft-Yahoo! en un PDF, 100 pages, 2Mo)

À lire :
Il y a dans le communiqué de presse de Yahoo prenant acte de l'OPA de Microsoft une terminologie qui dit bien ce qu'elle veut dire : « Le Conseil d'administration de Yahoo! va étudier l'offre non sollicitée de Microsoft... »

Depuis un an et demi que Microsoft négocie sans succès le rachat de Yahoo!, la réponse de Jerry Yang a toujours été la même aux avances de M$ : NON ! Si l'on en croit Kara Swisher, généralement très bien informée, Ballmer aurait fait une énième tentative "discrète" mardi 29 janvier, suite à l'annonce des résultats "décevants" de Yahoo, sans plus de réussite que les précédentes.

D'où le "coup" stratégique de rendre l'offre publique deux jours plus tard. Juste histoire de mettre Yang en porte-à-faux : face aux difficultés de Yahoo annonçant des licenciements et au long glissement vers le bas de la valeur de l'action, valoriser celle-ci de +60% est un signe fort en direction des actionnaires qui prendraient volontiers la balle au bond et se foutent bien des vélléités de Yang qui, jusqu'à présent, n'ont jamais produit de résultats à la hauteur des promesses annoncées.

Fini les tergiversations, donc, même si Yahoo ne se presse pas pour répondre. La société négocierait d'ailleurs une porte de sortie avec ... Google, qui s'est empressé d'intervenir via Eric Schmidt (et dont l'option plus probable consisterait à externaliser à Google la recherche monétisée par la pub) !

Dans un message interne à l'intention des employés, Yahoo écrivait :
Nous tenons à préciser qu'absolument aucune décision n'a encore été prise, et en dépit de ce que bon nombre de personnes essaient de faire croire, il est sûr qu'aucun processus d'intégration n'est à l'ordre du jour. Cette offre n'est rien d'autre que ce qu'elle est : une offre...

We want to emphasize that absolutely no decisions have been made -- and, despite what some people have tried to suggest, there's certainly no integration process underway. This proposal is just that — a proposal.
Source : Reuters. Pour autant, les options ne sont pas légion... Murdoch ?

Certes, l'intégration entre Microsoft et Yahoo n'est pas gagnée d'avance (comme le dit la blague qui circule en ce moment chez les anglo-saxons : qu'obtient-on en fusionnant Microsoft et Yahoo ? Microsoft...), mais ce qui est sûr, c'est qu'indépendamment du résultat final, le paysage Internet en sortira profondément modifié, et GYM définitivement mis au placard.


Partager sur Facebook

, , , ,

Aucun commentaire: