Pages

mercredi 9 avril 2008

Microsoft - Yahoo! : Google entre dans la danse...

Microsoft - Yahoo! : Google entre dans la danse...

[MàJ - 10 avril 2008] Nouvelle surprise: Yahoo et AOL sur le point de conclure une alliance!!!

Mon analyse

* * *

Yahoo! et Google passent un accord "limité" pour monétiser les recherches Yahoo! avec les Adsense !!!
Yahoo! Inc. (Nasdaq:YHOO), a leading global Internet company, announced today that it will begin a limited test of Google Inc.'s AdSense for Search service, which will deliver relevant Google ads alongside Yahoo!'s own search results. The test will apply only to traffic from yahoo.com in the U.S. and will not include Yahoo!'s extended network of affiliate or premium publisher partners. The test is expected to last up to two weeks and will be limited to no more than 3% of Yahoo! search queries.

As previously announced, Yahoo!'s board of directors is exploring strategic alternatives to maximize stockholder value, including exploration of potential commercial business arrangements. The Company noted that the testing does not necessarily mean that Yahoo! will join the AdSense for Search program or that any further commercial relationship with Google will result. The Company further stated that it would not comment on the nature or timing of any potential relationship.

Traduction (de ce qu'il faut bien appeler « une annonce stratégique »)

Yahoo! Inc annonce aujourd'hui qu'un accord de test a été passé avec Google Inc pour monétiser les recherches de Yahoo! grâce au service AdSense. Ce test ne s’appliquera qu’au trafic de Yahoo.com aux États-Unis et ne concernera pas le réseau des affiliés de Yahoo! ni les éditeurs partenaires premium. Ce test ne devrait durer que deux semaines et se limitera au maximum à 3% des requêtes effectuées sur le moteur de recherche de Yahoo!

Comme nous vous l’avons déjà annoncé, le Conseil d’administration de Yahoo! étudie des alternatives stratégiques pour maximiser la valeur pour nos actionnaires, y compris en explorant de potentiels accords commerciaux. La société souligne que ces tests ne signifient pas nécessairement que Yahoo! va signer avec le programme AdSense ni que cela débouchera sur d’autres types d’accords commerciaux avec Google. La Société déclare également qu'elle ne fera aucun commentaire sur la nature ou le timing de tout accord potentiel.
No problem, les autres se chargeront de commenter... L'encre va couler à flots, je vous le dis ! J'entends déjà Ballmer hurler : putain, je vais les tuer ! je vais les tuer ! je vais les tuer !...

Ça, c'est la réponse officieuse. ;-) Voici la réponse officielle, immédiate :
Any definitive agreement between Yahoo! and Google would consolidate over 90% of the search advertising market in Google’s hands. This would make the market far less competitive, in sharp contrast to our own proposal to acquire Yahoo! We will assess closely all of our options. Our proposal remains the only alternative put forward that offers Yahoo! shareholders full and fair value for their shares, gives every shareholder a vote on the future of the company, and enhances choice for content creators, advertisers, and consumers.

Traduction

En cas d'accord définitif entre Yahoo! et Google, cette dernière concentrerait plus de 90% du marché de la pub dans la recherche, ce qui rendrait le marché moins compétitif, contrairement à notre proposition d'acquisition de Yahoo! Nous évaluerons attentivement toutes les options qui nous sont ouvertes. Notre offre reste la seule alternative pour donner leur pleine et juste valeur aux parts des actionnaires de Yahoo!, une voix à chacun d'entre eux sur l'avenir de l'entreprise et un meilleur choix aux créateurs de contenu, aux annonceurs et aux internautes.
Allez Steve, fais un effort, quoi, que sais-je, une petite rallonge, just 99 $ l'action, t'es sûr de faire l'affaire !!!


Via Wullon :-)



Partager sur Facebook

P.S. À lire absolument : l'analyse de Danny Sullivan...

Une remarque, en passant : si vous suivez mes billets, notamment ceux sur la saga Microsoft-Yahoo!, vous aurez observé que je les tague tous Google et GYM en plus de Microsoft et Yahoo!

Ce n'est pas un hasard ! ;-)

, , , , , , , , , , , ,

3 commentaires:

narvic a dit…

Bonjour Jean-Marie

A ton avis, au delà des intérêts respectifs des entreprises, de leurs salariés et de leurs actionnaires, est-ce qu'une fusion Yahoo!/Microsoft serait une bonne ou une mauvaise chose pour l'évolution de l'ensemble du secteur, les autres entreprises, comme les consommateurs ?

La taille de Google est telle que ça pose un problème, et pas seulement un problème économique (concurrence, monopole, abus de position dominante...), mais aussi... politique (contrôle des données personnelles) et "sociologique" (les monopoles ont rarement favorisé l'innovation sur le long terme).

L'émergence d'un second "géant" pourrait-elle réintroduire de la concurrence et rééquilibrer le rapport de force ? Ou bien ça pourrait aussi conduire à verrouiller la situation (duopole) pour empêcher l'émergence de tout challenger ?

J'ai du mal à saisir les enjeux de fond de cette histoire... Merci, si tu as un peu de temps pour m'aider à comprendre ;-)

GuiZmï a dit…

On suit tes billets ! en tout cas personnellement, je les suis avec une grande assiduité et je dois bien avouer qu'il me tarde d'arriver à l'épilogue de cette histoire, que dis-je, cette saga !

Mais il y a quelque chose qui m'a échappé : je croyais que Google et Yahoo ne pouvaient pas se mettre ensemble pour gérer les publicité sous peine que ça passe comme une position de monopole ?

Excellente continuation en tout cas, c'est toujours un plaisir de lire vos billets.

Guillaume

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Narvic,

La réponse au premier paragraphe est difficile, notamment parce qu'il faudrait voir à quel type d'intégration de services donnerait lieu une fusion éventuelle, et AMHA ils ne le savent même pas eux-mêmes !

Quant aux enjeux de fond, tout dépend de Microsoft : en 10 ans alors qu'ils étaient déjà des géants ils se sont fait manger par Google parce qu'ils n'ont pas eu à temps la clairvoyance (ou la vision) de comprendre que l'avenir était sur Internet. Et ça ils ne l'ont jamais digéré. Et surtout ils veulent récupérer.

Donc d'abord ils ont essayé seuls, et en voyant que ça ne marche pas, l'option Yahoo! était la "plus naturelle". Et ça fait plus de 2 ans qu'ils essayent.

Seulement ils sont tombés sur un os avec Yang, farouchement opposé à tomber dans le giron de Microsoft.

Pour autant, Yahoo! a le même problème que Microsoft, toutes proportions gardées. Ils étaient déjà les premiers, mais n'ont pas compris à temps que le search était le passage obligé sur Internet. C'est pour ça qu'ils ont externalisé la recherche à Google et quand ils ont compris que Google allait les dépasser, c'était trop tard.

Yahoo! souffre également d'un manque de leadership interne et de "focus". Ils font un peu n'importe quoi, ils partent dans tous les sens, ils font du très bon et du très mauvais, parfois en mettant le très mauvais en avant sans savoir capitaliser sur le très bon, avec des duplications, voire des triplications de services, etc.

Donc même en admettant qu'il y ait fusion, le vrai problème vient après : quoi intégrer, comment, etc.

Et rien ne dit qu'ils seraient capable de le faire, d'exécuter comme disent les anglophones.

Donc toute cette histoire, c'est qu'un acteur aussi fragmenté que Yahoo! ne peut pas rester indépendant (trop petit par rapport aux enjeux planétaires qui ne font que commencer...), et que c'était une proie quasi "naturelle" pour Microsoft.

Quant à un accord avec Google, Guillaume, ce ne serait pas une fusion susceptible d'être bloquée par les régulateurs, mais un accord commercial d'externalisation, moins sujet à s'attirer les foudres des autorités de surveillance.

Mais au point où on en est, tout s'embrouille et tout peut arriver. Même si dans tout ça on sous-estime trop le poids des actionnaires, puisque si mes souvenirs sont bons, 18 (!) des plus gros actionnaires de Yahoo! ont également des participations significatives dans Microsoft.

Voyez un peu le merdier ;-)

Jean-Marie