Pages

jeudi 10 avril 2008

Microsoft, Yahoo!, Google et les autres

Microsoft, Yahoo!, Google et les autres

ou bloc contre bloc : grandes manœuvres et chronologie des événements

Décidément ! J'en reviens toujours à ma théorie du bloc contre bloc, mais cette fois avec deux nouveaux acteurs : Time Warner Inc. (AOL) et News Corp. (MySpace).

Il en était déjà question depuis le début de cette affaire, mais les choses semblent s'accélérer (via Techcrunch).

Voici la chronologie telle que je la vois. En commençant pour le commencement.

Au départ on a GYM : Google + Yahoo! + Microsoft. Avec sur le Web le classement suivant :
  1. Google
  2. Yahoo!
  3. Microsoft
Microsoft qui n'a jamais digéré sa deuxième place.

Ceci dit, les trois compères redessinent la carte du Web, jour après jour, opération après opération.

Et puis en 2007 c'est l'explosion de MySpace, Facebook, et les réseaux sociaux. Qui semblent pouvoir bouleverser la donne vu les "mouvements de foule" qu'ils génèrent sur Internet.

C'est ainsi qu'on en arrive au choc Microsoft vs. Google pour prendre une part dans Facebook. Qui aurait pu déterminer, selon moi, une première opposition bloc contre bloc, avec Google et Facebook d'un côté, Yahoo! et Microsoft de l'autre.

Bon, et puis Microsoft l'a emporté, apparemment, mais ça ne résolvait pas ses problèmes d'éternel second...

D'où une nouvelle vague d'assauts sur Yahoo! :

1. D'abord la déclaration de guerre !
2. Et le refus de Yahoo!
3. Et l'ultimatum de Microsoft !
4. Et le non entêté de Yahoo!
5. Et la première annonce de Yahoo!
6. Et la réponse de Microsoft !
7. Et la deuxième annonce de Yahoo!

Donc, selon les "fuites" révélées par le Wall Street Journal et les informations disponibles à cette heure, nous aurions à présent :
  • un accord possible Yahoo! - AOL (et peut-être en vue un partenariat avec Google pour monétiser la recherche Yahoo! via Adsense)
  • une entente possible entre News Corp. et Microsoft pour prendre le contrôle de Yahoo!
Dans le sondage de Techcrunch, sur plus de 1000 votants, environ 75% considèrent la deuxième solution plus sensée, contre un quart pour l'autre.

Dans le premier cas, Microsoft s'opposerait par tous les moyens pour des questions de régulation et de position dominante (ce qui est un comble !, de sa part...)  dans le deuxième, nous aurions Microsoft + Yahoo! + MySpace + Facebook (qui sont quand même aujourd'hui les deux plus gros réseaux sociaux du monde), à quoi Google s'opposerait par tous les moyens pour des questions de régulation et de position dominante...

Si vous avez une idée de la tournure que vont prendre les événements, je suis preneur !

Personnellement, la première hypothèse me semble désastreuse et marquerait à terme la fin de Yahoo! Car si l'on a dit sous toutes les coutures de Microsoft + Yahoo! que deux perdants ne font pas un gagnant, avec AOL c'est même pas la peine d'en parler. De plus l'impact d'AOL concerne avant tout les États-Unis, alors que le positionnement de ces acteurs se fait à l'échelle planétaire...

J'emprunterai ma conclusion à Michael Arrington :
Their actions, which appear to be based on destroying their market value as a counter to the Microsoft bid, benefit neither their stockholders nor their employees. And by setting up Google as the only real option in search marketing, they are disrupting what little market balance and competition exists in that space today.

Traduction

Les actions entreprises par Yahoo! semblent n'avoir pour fondement qu'une destruction de la valeur de la société sur le marché juste pour contrer l'offre de Microsoft, sans aucun bénéfice ni pour ses actionnaires ni pour ses salariés. Et en choisissant Google comme seule option réelle dans le marketing lié à la recherche sur Internet, Yahoo! casserait le peu d'équilibre et de compétition qu'il reste encore aujourd'hui sur ce marché.
C'est bien mon avis.

Ceci dit, si l'on se retrouve avec, d'un coté, Google (plus éventuellement AOL qui n'aurait plus d'alternative), et de l'autre, Microsoft + Yahoo! + MySpace + Facebook, alors c'est retour à la case départ : bloc contre bloc, l'internaute au centre...


Partager sur Facebook

P.S. Et puisqu'on parle d'une théorie du bloc contre bloc, entre les États-Unis d'un côté, la Chine et l'Asie de l'autre, mon impression est que l'Europe pèsera de moins en moins sur Internet, y compris sur l'Internet des choses...

, , , , , , , , , , , , ,

4 commentaires:

MarcL a dit…

Beaucoup de choses que je ne comprend pas :
D'abord le Wall Street Journal indique que AOL est valorisé 10 milliards de dollars. hors 5% du capital appartient à Google et cela l'a valorise 20 milliards.

Ensuite, l'alliance Myspace- Microsoft est bizarre, car ayant une participation dans Facebook, c'est plus de la position dominante, c'est directement du canibalisme !

Le projet de Google est intéressant, car en agissant comme sauver de Yahoo avec l'accord pub, il devient la régie mondiale incontournable et prendra le contrôle de Yahoo quoi qu'il arrive. En sommes c'est pas un rachat direct, mais Google prend la source principal de revenus de Yahoo a son compte (sur le long terme).

Quoi qu'il en soit, Yahoo est mort. Que ce soit par un rachat par Microsoft ou alors une alliance avec Google.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Marc,

Je ne comprends pas plus que toi !
Tout ça est tellement énorme, avec des implications gigantesques, que les analyses de l'internaute lambda ne pèsent pas plus d'un caillou dans l'eau.
Mais bon, vu ce qu'on peut lire ici et là, autant essayer de se forger sa propre opinion :-)

Jean-Marie

Rubenxela a dit…

Je me trompe peut être JM mais je crois que tu sous estime la force d' AOL. C'est tout de même une énorme compagnie : Time Warner est un pur groupe média et ce genre de partenaire vu sa diversité peut énormément réduire tes coûts en contenu mais aussi te donner une putain de visibilité. (Time magazine, Fortune, People, CNN, Money mag, Warner Bros, Warner Bros.' Studio 2.0, Digital Cinema, Total Hi-Def disc , AOL Video, AOL Music, AIM, MapQuest et Moviefone; HBO on Demand et AT&T mobile devices, Time Warner Cable's enhanced digital video applications, Road Runner High Speed Online et Digital Phone services; Time Inc.'s People.com, SI.com and Time.com; Turner Broadcasting's CNN.com, TCM.com, CartoonNetwork.com, TheSmokingGun.com, superdeluxe.com, AdultSwim.com, Veryfunnyads.com, NASCAR.com, pga.com et GameTap; In2TV et TMZ.com ... et j'en passe !!!)

Sinon en ce qui concerne l'éventuel accord News Corp. et Microsoft, c'est tout à fait exact, je tenais juste à préciser ce que j'ai lu ce matin : il s'agirait d'une alliance dans l'expectative de pouvoir proposer une meilleure offre à Yahoo (c'est soit disant ce qu'ils attendent et ce qu'ils revendiquent depuis un moment) dans l'espoir que ça aboutisse à un accord rapide.

Sinon à mon avis le coup de Google c'est surtout pour le moment un énorme coup de pression à l'encontre de Crosoft. Ok c'est très envisageable que Yahoo teste les adsenses sur 3% de ses requêtes moteur, mais alil ne faut pas oublier que Yahoo annonce la sortie de AMP! , sa régie "révolutionnaire", pour les mois à venir ! Je serais étonné tout de même de les voir partir sous le joug de GG.
Bon c'est vrai que Crosoft a racheté beaucoup de boites de pub et communication (on et offline) ces derniers mois et peut être qu'il nous préparerait une vraie offensive face à la suprématie googlienne. En gros, peut être que Crosoft a un sacré truc dans les tiroirs et que ce n'est pas trop le moment pour GG de se voir taquiné par ses concurrents. Du coup c'est clair qu'une fusion Crosoft YAhoo et voir même News Corp ferait très très mal à l'action GG dans les semaines suivantes ... Je me demande donc si le rapprochement GG, Yahoo, ne serait pas plutôt à l'initiative de GG qui tendrait surtout à favoriser un rapprochement avec AOL, qui certes est énorme mais ne les concurrence pas, au contraire, AOL rapporte beaucoup d'argent à GG en utilisant sa technologie de Search et bien entendu les adsenses sur les recherches.

Je crois et j'ose espérer que le rapprochement se fera avec AOL. Ca risquerait d'entrainer d'autres rapprochements du type Crosoft News Corp ... Ca assainirait surtout beaucoup le marché en positionnant un Yahoo AOL comme un véritable acteur capable de concurrencer GG ou encore Crosoft. Et ce pour quoi je suis particulièrement favorable à ce rapprochement, c'est le fait que GG devrait enfin sortir d'une lourde suprématie sur la pub online ... peut être pas tout de suite, mais il trouvera face à lui deux véritables challengers.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Ruben,

Concernant mon opinion sur AOL, je t'avoue que je n'ai pas étudié la chose en détail mais que je me suis fait un avis en lisant tout ce que je trouve sur le sujet chez les anglo-saxons. Ce qui en ressort unanimement, c'est qu'AOL est une division de Time Warner, qui cherche aujourd'hui a s'en débarrasser par tous les moyens !
Le cas est d'ailleurs emblématique, puisque la fusion Time Warner / AOL est jugée par tous un échec retentissant, de deux énormes compagnies qui n'ont pas été capables de s'intégrer...
Signe prémonitoire ?

Quant à Google, ils viennent juste de prendre les services d'un consultant de premier choix (cf. Techcrunch US, ce qui indique qu'ils cherchent vraiment à comprendre quel pourrait être leur rôle dans cette affaire, ça va donc bien au-delà du simple coup de pression.

Jean-Marie