Pages

jeudi 17 avril 2008

Keywords are nothing without Keypages!

Autrement dit, « Les mots clés ne valent rien s'ils ne sont pas contextualisés dans des pages clés ! » (côté éditeur, car côté annonceur, la problématique est différente)

Préambule

Les mots clés
1. Qu'est-ce qu'un mot clé ?
2. Quelques caractéristiques des mots clés

Les pages clés
1. Qu'est-ce qu'une page clé ?
2. Quelques caractéristiques des pages clés

* * *

Préambule

Depuis l'achat d'Overture en 2004 par Yahoo! le concept des mots clés à fait florès. Or aujourd'hui, l'optimisation des mots clés à elle seule ne suffit plus, vu la concurrence avec le payant, et surtout elle a bien moins d'efficacité si elle est faite en aval.

Traduction : on crée un site sans stratégie bien précise, on met dedans un nombre plus ou moins grand de pages avec du contenu plus ou moins pertinent, et ensuite on pense à quels mots clés utiliser pour le faire connaître.

Or le problème, en procédant de cette manière, c'est qu'on trouvera toujours devant nous une bonne centaine de sites mieux optimisés qui occuperont "naturellement" les 10 premières pages de résultats de Google, Yahoo & Co. ; "naturellement", c'est-à-dire dans les résultats organiques.

Et puis on trouvera aussi devant nous tous les annonceurs dont les liens sponsorisés seront bien en évidence sur ces mêmes mots clés qu'on aura péniblement extraits de nos réflexions a posteriori.

Donc, première règle d'or, les mots clés doivent être définis en amont du process de développement d'un site, ou d'un blog, qui vont être le contenant : un contenant à construire autour du contenu.

Ceci dit, avant d'imaginer la conception d'une page autour d'un mot clé, ou d'un ensemble de mots clés sémantiquement proches, mieux vaut d'abord se demander : 1) qu'est-ce qu'un mot clé ? Et la question corollaire : 2) quelles doivent être ses caractéristiques ? [Début]

* * *

Les mots clés

1. Qu'est-ce qu'un mot clé ?

Techniquement, disons que les mots clés sont des "tags", des étiquettes en bon français, servant à catégoriser vos pages, vos messages, vos recherches.

Jusqu'à présent leur emploi a été plutôt basique, mais il serait temps de passer d'une utilisation par associations (d'idées, de concepts), à une utilisation par intentions, selon cette définition d'Otavo :
Quelles sont les différences entre les mots clés et les intentions ?

Les mots clés sont des catégories, et, en tant que tels, ils ne vous indiquent ni COMMENT ni POURQUOI vous souhaitez utiliser l'information qu'ils étiquettent, mais juste à quelle catégorie elle appartient dans le grand ordonnancement des choses.

Par contre les intentions sont porteuses du POURQUOI et du COMMENT vous souhaitez utiliser l'information.
Une notion déjà évoquée dans mon billet sur Powerset, où j'observais que « les mots clés sont au centre de la reformulation des requêtes, en cartes mentales pour les utilisateurs, en ontologies pour les moteurs. »

En prenant pour exemple le film suivant :


Or puisque les mots clés seuls ne peuvent indiquer ni le COMMENT ni le POURQUOI qui sous-tendent vos intentions, c'est en les contextualisant dans des pages clés que vous allez pouvoir faire d'un simple document contenant des mots clés un document vecteur de votre message, rendu à la fois plus intelligent et plus intelligible, autant pour vos lecteurs que pour les moteurs. [Début]

2. Quelques caractéristiques des mots clés
  • Les mots clés doivent faire sens ! Pris séparément ET collectivement. Une activité ne se définit jamais par UN mot clé seul, mais par DES mots clés, des expressions clés, des cooccurrences, des phrases clés, qui s'inscrivent dans un contexte.
    Dans lequel ils ont une densité (idéalement entre 3% et 7%, sans jamais dépasser les 10%), appliquée à la page qui les accueille.

  • Les mots clés ne sont pas seulement "entrants" mais également "sortants".
    • Entrants : ils amènent du trafic vers vos pages, puisque mis à part la navigation directe et les relais des réseaux sociaux, la plupart des internautes vous rendent visite après avoir saisi des mots clés dans les moteurs.
    • Sortants : ils convoient votre message à l'extérieur, sur les réseaux sociaux, les sites de partage de photos, de liens, de vidéos, de présentations, Technorati, etc.
    Et entrants ou sortants, ce sont des ancres qui matérialisent des liens : pensez aux nuages de mots clés, ces fameux "tag clouds", où tous les termes sont clicables.

  • Les mots clés peuvent également être connotés marque ou non connotés marque (génériques), et doivent s'insérer dans les URL de vos pages et billets (les résultats sont parfois surprenants).
Transposons maintenant ces considérations aux pages clés en nous interrogeant de façon semblable : 1) qu'est-ce qu'une page clé ? 2) quelles doivent être ses caractéristiques ? [Début]

* * *

Les pages clés

1. Qu'est-ce qu'une page clé ?

Une page clé est une landing page, ou page d'atterrissage, où se rencontrent, dans le meilleur des mondes, les attentes de l'auteur et celles du visiteur.

Déjà, si vous cliquez sur les deux liens précédents, que vous les lisez ainsi que toutes les références auxquelles ils renvoient, vous en saurez plus que moi sur la question ! Et c'est en français, une fois n'est pas coutume.

Mon but ici n'est pas tant d'insister sur l'aspect technique, bien qu'il reste primordial, mais plutôt d'encadrer ce concept de page clé dans la réalité du Web aujourd'hui, où chaque page est évaluée, décortiquée et pondérée par les moteurs comme une entité à part entière. Certes rattachée à l'écosystème dont elle fait partie, mais indépendante en termes de poids spécifique et de positionnement.

Pour donner un exemple limpide, certains billets d'Adscriptor sont très bien positionnés, d'autres pas du tout. Idem pour les pages clés... Qui doivent être un mélange d'optimisation, et de rédaction. Comme pour un billet de blog ! [Début]

2. Quelques caractéristiques des pages clés

Dans Booster son blog : mots clés et optimisation, je concluais en observant :
Identifier l'univers lexical de son blog en analysant les cooccurrences de mots clés significatives, puis définir une thématique précise par billet, en optimiser sémantiquement le contenu et intégrer la phrase clé centrale (entre 2 et 5 termes pondérés) dans l'URL.
Il en va de même pour une page clé, que nous pourrions comparer à un billet de blog, sauf que là, l'univers lexical est celui de votre activité, de votre service ou du message à faire passer.

Deuxième règle d'or, une page clé se construit plus qu'elle se rédige, c'est de l'ingénierie linguistique où le paramètre de base peut se résumer par la formule G + 2H + 5W : qui, quoi, où, quand, pourquoi, comment, combien et en première place G = Google.

Car n'oublions jamais que la présence sur Internet n'est rien sans la visibilité, qui découle de votre positionnement dans les moteurs en général, et sur Google en particulier, principal vecteur de trafic aussi bien en Europe qu'aux États-Unis ! [Début]


Partager sur Facebook

P.S. Si vous vous demandez pourquoi j'ai choisi d'intituler ce billet "Keywords are nothing without Keypages!" plutôt que "les mots clés ne valent rien s'ils ne sont pas contextualisés dans des pages clés !", c'est simplement parce que la transformation des titres en URL dans Blogger ne prend pas en compte les caractères accentués, et ça m'énerve. Vivement les IDN... [Début]

, , , , , , , , , , ,

4 commentaires:

librettto a dit…

Je vous suis parfaitement bien sur cette idée de page clef. Je suis en train d'installer ça chez moi pour mes pages de tags. L'idée est bien d'avoir une "landing page" par tag avec un petit texte et des liens vers le contenu le plus intéressant du site / blog sur le sujet.
Pensez aussi à la dimension snippet dans Google = une keypage pour ciseler son snippet.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Libretto,

C'est vrai, j'avais pas pensé au snippet, j'ai lu quelque part qu'il y avait moyen de "suggérer" le snippet à Google, il faudra que je retrouve ça...

Merci pour la suggestion,

Jean-Marie

Eric Baillargeon a dit…

Il n'y a pas moyen malheureusement de suggérer le snippet à Google sauf dans kle cas d'une page sans contenu texte, alors le snippet sera extirpé de la balise meta description.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Eric,

J'ai un vague souvenir d'avoir lu quelque chose sur ça, mais peut-être bien que c'était en rapport avec les images. Merci :-)

Jean-Marie