Pages

mardi 1 août 2006

Google h9, crack the code

I - Google h9, « the Ultimate Search Engine »
Here is all the story in English...

De plus en plus étonnant !

En poursuivant mes recherches sur la question du nom de code Weaver/h9, dont je dévoile (je crois) le début du mystère dans mon précédent billet, intitulé « Google h9, the Ultimate Search Engine », je suis tombé sur le premier article consacré par Tony Ruscoe à l'énigme Weaver, daté 7 juin dernier, qui explique avoir découvert des liens :


pointant vers la fenêtre de connexion au service Sign in to M Scrapbook with your Google Account :


(modifiée en Sign in to Weaver with your Google Account le 24 juin).

Je dois dire que j'avais totalement ignoré cet aspect des choses en préparant mon précédent billet. J'ai eu tort !

1. Stanley Kubrick et l'IA, ou Intelligence Artificielle

N'étant pas cinéphile pour deux sous, j'ignorais totalement que l'idée d'un film sur l'intelligence artificielle avait germé chez Kubrick avant même de préparer 2001, l'odyssée de l'espace, et qu'il avait travaillé pendant plus de 20 ans à la rédaction du scénario, film jamais réalisé de son vivant et finalement mis en scène par Steven Spielberg, qui « a conservé intact une grande partie du travail de son prédécesseur. »

Kubrick confia finalement le script de 80 pages, extrait des milliers de documents produits depuis 1974, à Spielberg. Le film s'articule en trois actes, selon Spielberg : « Le premier et le troisième actes étaient fabuleux mais le second était inachevé, j'ai donc choisi de compléter le script. J'ai préféré le faire moi-même car je ne pense pas que Kubrick aurait apprécié que je porte le fruit de notre travail auprès d'un autre scénariste. ». Le spectre de Kubrick n'a donc pas fini d'hanter la pellicule d'Artificial Intelligence! A.I. est à l'image de cette union : une œuvre à multiple façettes, souvent déroutante et dérangeante, posant de multiples questionnements.

2. Scrapbook ? Album, en français, de coupures de journaux, de bouts de papier, de fragments, etc.

Pour autant c'est en googlant Artificial Intelligence + Scrapbook que j'ai eu ma plus grosse surprise, puisque voici le premier résultat :



Tout s'emboîte parfaitement ! D'abord l'association h9 <--> Hal 9000, puis la recherche Google sur Weaver + Hal 9000 qui m'a fourni une explication plausible du rapport entre h9 et « the Ultimate Search Engine » <--> l'intelligence artificielle, avec comme personnage central Stanley Kubrick : ce n'est plus le cube de Rubik, mais le cube de Kubrick, aux couleurs de Google !


Et Alan M. Turing dans tout ça ? Et bien c'est tout simplement l'un des pionniers de l'informatique théorique moderne, père de la Machine de Turing, à l'origine du test qui porte son nom :
Article de 1950 : Computing Machinery and Intelligence. Idée : ne pas définir l'IA mais la tester.

Protocole : un individu communique à l'aide d'un terminal d'ordinateur avec un interlocuteur invisible. Il doit décider si l'interlocuteur est un être humain ou un système d'IA imitant un être humain.

Construire un cerveau artificiel en imitant moins la physiologie du modèle humain, que son comportement logique, les "états de pensée" étant équivalents aux instructions de la machine.

Prédiction de Alan Turing : 30 % de réussite pour une machine discutant avec une personne non avertie pendant 5 minutes.

équivalence... des modèles de calcul (machine de Turing, lambda-calcul, etc.). liens avec calculabilité et complexité.

vision informatique : imiter le comportement, pas le fonctionnement.
Dont nous rencontrons souvent une application commune en commentant ici et là : les CAPTCHA (Completely Automated Turing Test to Tell Computers and Humans Apart), soit « test public de Turing complètement automatique ayant pour but de différencier les humains des ordinateurs ».

Un autre article de Wikipedia ajoute même : « Le nom de "Test de Turing" semble avoir été inventé en 1968 par Arthur C. Clarke dans ses nouvelles de science-fiction dont a été tiré le film 2001, l'odyssée de l'espace. »

* * *

La boucle est bouclée !

Quant au M dans M Scrapbook ? M comme Mathison (Alan Mathison Turing), M comme Machine (Machine de Turing), ou plus simplement M comme ... Mind ?


Voilà. J'espère avoir explicité certains des rapports avec Google Deus ex machina ? De plus :

1. En 2005, un ingénieur du Googleplex dit à l'historien George Dyson :
We are not scanning all these books to be read by people. We are scanning them to be read by an AI.

Nous ne numérisons pas tous ces livres pour qu'ils soient lus par les gens, mais par un système d'IA !)
2. « Pouvez-vous me citer l'un des lauréats du prix A.M. Turing Award de l'Association for Computer Machinery ? » - Vinton Cerf !!!

* * *

L'intitulé de cet article est un clin d'œil à Alan Turing, codebreaker, qui a réussi à "craquer" l'Enigma avec sa machine :


Ça me rappelle que j'ai fait mon service militaire (en 76, ça date...) comme crypto-régulateur-télégraphiste :-)

Enfin, puisqu'on en est aux devinettes, je vous laisse trouver qui a participé à la rédaction du site dédié à Alan Turing :




Tags , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire:

TOMHTML a dit…

pour ma part j'ai parié sur Medical Scrapbook ;)