Pages

mardi 2 mai 2006

Google vs. Microsoft : déclenchement des hostilités

Google vs. Microsoft : déclenchement des hostilités

Dans mon billet d'hier, j'écrivais :
Il va bientôt falloir que j'ouvre une catégorie Google vs. Microsoft pour compter les coups donnés, fourrés, pris et rendus par chacun des deux protagonistes (et Yahoo!, où est Yahoo !?)...
Je croyais pas si bien dire ! Bon, ben ça y est, c'est parti, les choses sérieuses commencent, Google vient d'attaquer Microsoft à la fois devant le Department of Justice américain et devant la Commission européenne au motif que la société de Redmond va commercialiser IE 7, la prochaine version d'Internet Explorer qui détient encore 85% des parts de marchés (après en avoir perdu env. 10% puisqu'il y a quelques temps encore le taux de pénétration d'IE était de 95% et des poussières), avec MSN Search par défaut.

Google, qui paye Mozilla Firefox et Opera pour être le moteur de recherche pré-configuré sur ces deux navigateurs, soutient que ce « paramétrage par défaut » est anti-concurrentiel vu la position dominante de Microsoft sur le marché des navigateurs (étroitement lié à Office...).

Déjà, en décembre 2005, Google était passé devant Microsoft en déboursant 1 milliard de dollars pour devenir le moteur de recherche attitré d'America Online (et en prenant 5% des parts d'AOL).

Microsoft rétorque que la configuration de défaut est très facile à modifier, ce à quoi Google, dont les arguments seraient pour le moins fragiles, selon certains observateurs, réplique que la plupart des utilisateurs ne s'en rendent même pas compte et laissent « naturellement » le paramétrage existant.

Désormais, les deux géants dialogueront par avocats interposés (imaginez s'ils sont contents les avocats de Microsoft et de Google, ils risquent pas de se retrouver chômeurs du jour au lendemain !). Certes, ce n'est pas la première fois que leurs avocats s'affrontent, puisque l'année dernière Microsoft n'avait pas apprécié que Google débauche Kai-Fu Lee, désormais en charge de l'implantation de Google en Chine. Steve Ballmer aurait même piqué plusieurs grosses colères (c'est un sanguin, l'ami Steve).

Quant à Yahoo, affecté tout autant que Google par le quasi-monopole de Microsoft, il faudra voir s'il prend des décisions à ce sujet.

Enfin, j'ai comme la vague impression que ce billet ne sera que le premier d'une longue série ! Car selon le New York Times, la rivalité entre les deux firmes a de bonnes raisons de devenir de plus en plus âpre, puisqu'il ne s'agit rien de moins que de modeler tout le futur de la compétition dans les TIC et de la façon dont les gens utiliseront les technologies de l'information et de la communication :
The rivalry between the companies is growing more combative, and with good reason: the outcome is likely to shape the future of competition in computing and the way people use information technology.
Comme le disait justement Serge Cheminade dans La guerre du savoir :
L'enjeu est immense. Il s'agit de favoriser l'évolution de l'ensemble de la connaissance humaine. Nous allons voir ici pourquoi et comment Internet va bouleverser notre quotidien, notre manière de penser. (...) N'oublions pas que ceux qui maîtrisent le mieux les connaissances sont ceux qui créent le plus de richesses, le plus d'emplois...
Suite au prochain épisode...

Sources en anglais (en français, ça va venir) :

New Microsoft Browser Raises Google's Hackles
Microsoft's IE 7 Serve Unfair Advantage Over Google & Yahoo?
Google fires double barrell at Microsoft IE7 search



Tags : , , , , , ,

Aucun commentaire: