Pages

lundi 29 mai 2006

GYM : repositionnement des acteurs - tentative d'analyse

GYM : repositionnement des acteurs - tentative d'analyse

Dans sa présentation aux analystes financiers pour 2006, Eric Schmidt désignait nommément les 4 principaux concurrents de Google : Yahoo!, Microsoft, eBay, Amazon. C'était il y a moins de 3 mois !

Depuis nous avons assisté à une succession d'annonces qui ont fusé de tous côtés, anticipatrices d'un repositionnement de ces concurrents dans leur tentative de contrer la quasi-suprématie de Google dans la recherche, et de diverses tentatives de Google pour s'y opposer, notamment en cherchant lui aussi des nouveaux partenaires.

Microsoft, d'abord, qui a réussi à faire basculer Amazon en évinçant Google, avant d'envisager de prendre des parts dans Yahoo et eBay (New York Post), négociations qui n'ont mené à rien, et pour cause. Pourtant il semblerait que Bill Gates & Co. n'aient pas encore renoncé, selon cet article qui reprend l'information du New York Post ci-dessus, tandis que cet autre fait malicieusement remarquer que le New York Post appartient à ... Rupert Murdoch !

À mon avis, autant de manœuvres préliminaires au prochain affrontement titanesque qui se prépare en se déplaçant vers un nouveau théâtre des opérations : la téléphonie (où les chiffres ne sont pas moins impressionnants que pour l'Internet...), aussi bien pour Google que pour Microsoft ou Yahoo avec Skype (Yahoo qui n'a peut-être misé sur le bon cheval il y a un an, alors que la société n'était pas encore tombée dans l'escarcelle d'eBay...). Un marché tellement gros porteur que de nouveaux arrivants ne sont pas à exclure (Thomson).

Mais que ce soit sur l'Internet ou dans la téléphonie, soyons sûrs que l'hypercompétition ne fait que commencer entre les trois nouveaux pôles qui se dessinent : Google -/- Yahoo + eBay -/- Microsoft + Amazon, sans oublier le petit dernier qui pourrait faire pencher la balance : MySpace, selon HitWise première source de trafic pour Google aux États-Unis avec un taux de 8,2% :


dont la fréquentation a été multipliée par 5 en 4 mois (janvier - avril 2006), pour toucher près de 50 millions de visiteurs uniques, une paille !


et 60 millions maintenant, si l'on en croit le point de vue très intéressant et sûrement bien mieux renseigné que moi de Franck Poisson sur le sujet, ici et , ainsi que son analyse des raisons probables de pourquoi Yahoo et eBay ne fusionneront pas (même si certains observateurs voient ce partenariat comme le premier pas vers un rapprochement plus total).

Quant aux pourparlers entre Google et MySpace, il nous prédit « Le résultat officiel dans quelques jours », nous devrions donc être bientôt fixés...


P.S. À l'intuition, je dirais juste que tout n'est peut-être pas encore joué, vu que Murdoch aime beaucoup l'argent et que Microsoft a beaucoup d'argent. Ne jamais sous-estimer la cupidité dans les affaires. Mais bon, Google a les poches pleines aussi, suffisamment en tout cas pour satisfaire l'appétit du patron de MySpace, qui ne va pas se priver de faire levier sur sa position confortable pour faire monter les enchères de tout accord éventuel. D'ailleurs l'action de News Corp. est en hausse ces derniers jours, un signe qui ne trompe généralement pas...

Tags : , , , , , , , , , ,

3 commentaires:

seb r a dit…

tompson ou thomson ?

Jean-Marie Le Ray a dit…

Pardon, Thomson, je corrige, merci. :-)
J-M

Olivier Siméon a dit…

Y'a pas à dire, enfin un article de fond, pertinent et utile à la reflexion dans le contexte du net-entrepreneuriat cher à la blogosphère en général....
Merci pour ce blog donc, et à bientôt !