Pages

lundi 22 mai 2006

Le plagiat sur Internet - Retailleau Fabrice : les Confessions d'un ex kleptonaute

Le plagiat sur Internet - Retailleau Fabrice : les Confessions d'un ex « kleptonaute »

[MàJ - 3 juin 2008] Suite ... et fin (j'espère) !

Dans un épisode précédent, intitulé Le plagiat sur Internet - un cas d'école : Retailleau Fabrice, profession Cleptonaute !, j'invitais Fabrice Retailleau à s'exprimer en commentaire, ce qu'il vient de faire. Or vu la nature du commentaire, je préfère le transformer en billet, aussi bien au titre du sacro-saint « droit de réponse » que pour lui donner autant de visibilité qu'en a eu l'article à l'origine de cette affaire.

Mise à jour le lendemain, 23 mai 2006

Celles et ceux qui auront lu ce blog entre hier et aujourd'hui noteront qu'entre-temps j'ai supprimé les liens de son message, chose que je n'avais pas fait dans un premier temps par souci d'honnêteté. Voici mon message d'hier :
Je vous livre son commentaire tel quel, sans aucune censure de ma part, même si je trouve que l'allusion finale à la Kommandatur n'a pas sa place. Mais bon, à chacun ses mots, et à lui la parole : ...
Cela m'a d'ailleurs valu des remarques - justifiées - en commentaire, auxquelles j'ai répondu en exposant mon point de vue (voir les 6 premiers commentaires).

Alors pourquoi ce revirement entre hier et aujourd'hui ? Parce qu'entre-temps j'ai reçu un message de Joël Ronez qui me demandait si j'étais au courant de cette page :

où F.R. reprend le billet de Joël en le qualifiant de « poudre aux yeux » !

Donc apparemment il continue de s'amuser, mais comme il ressort assez clairement des définitions de Kleptonaute / Kleptomania qu'il reprend à son compte :
Kleptonaute : Voleur de contenu, copieur-colleur, rédacteur voleur, récidiviste, plagieur, pompeur, copycat, recopieur, cleptonaute, Fregoli des blogueurs, kleptomaniaque, copiste

Kleptomanie : Dans le monde réel, la kleptomanie se caractérise par des vols impulsifs, sans organisation, portant la plupart du temps sur des objets sans valeur. Dans le monde virtuel, le voleur kleptonaute n'est pas motivé par la valeur du contenu dérobé, ses vols de contenu n'ont pas de motifs financiers. L'intensité de la pulsion éprouvée durant l'acte de vol de contenu permettrait au voleur kleptonaute de surmonter une phase dépressive, causée par exemple par un chagrin amoureux, la mort d'un proche ou une injustice.

Ses vols de contenu ne sont pas prémédités. D'ailleurs, il se préoccupe peu, au moment du vol de contenu, des risques qu'il a de se faire arrêter, des foudres qu'il peut déclencher par son comportement suicidaire ou pire du lynchage sur la place publique dont il peut être l'objet.

De plus, le kleptonaute agit toujours seul, sans la complicité d'autres personnes. Même si son intention n'est pas de nuire, le kleptonaute est conscient de ne pas agir correctement en collectant et en centralisant les informations qu'il trouve pertinentes.

Kleptomania : Royaume enchanté du kleptonaute
il n'a pas l'air de bien mesurer la gravité de la chose, puisqu'il minimise et récidive, chose qu'il a intentionnellement négligé de mentionner hier dans sa galaxie...

Oubli ô combien coupable ! Or puisqu'il aime les citations, en voici une qu'il aurait intérêt à méditer : « Errare humanum est, perseverare diabolicum ».

Et qu'on vienne plus me dire que dans cette histoire, c'est lui la victime ! Franchement, sur ce coup, je n'ai pas eu la même clairvoyance que JB Boisseau, qui observait justement dès le départ :
Désolé, mais cette réponse est aussi grotesque qu'inacceptable. Je n'ai personnellement aucune pitié pour ces gens qui disent s'autodétruire par amour et qui, en réalité, ne font que détruire les autres (ou plutôt dans ce cas leur travail).
La seule chose à faire était de s'excuser sobrement... mais le respect des autres, ça ne vient certainement pas du jour au lendemain.
Ça m'apprendra... [Début]



Message que j'ai reçu hier (22-05-06), sans liens

Retailleau Fabrice : Les Confessions d'un ex « kleptonaute »

Je n'ai pu m'empêcher de mettre la main dans le pot de confiture (je sais...c'est très mal) alors que j'aurais du me retrousser les manches et les mettre dans le cambouis de l'écriture (comme je l'ai toujours fait)...mais que voulez-vous ?

Pour des raisons personnelles que je ne souhaite pas détailler ici - car trop douloureuses - je me suis lancé dans la création «frénétique» de Blogs (13 blogs pour le seul mois de janvier 2006 ! voir annexe)... ce n'est pas une justification...c'est juste une précision... j'ai mis les mains dans le sucre du plagiat et je me suis "carbonisé" comme d'autres avant moi (littérature, peinture, industrie, écoles, universités, musique, cinéma, télévision mais ne comptez pas sur moi pour vous citer quelques noms célèbres, je n'ai pas pour habitude de montrer les gens du doigt même quand ils ont commis une faute)... au moins, j'ai tenté et expérimenté quelque chose (voir commentaire de kilroy) et j'ai attiré l'attention de Jean-Marie qui s'est intéressé à mon cas... Ma galaxie virtuelle, c'est bien plus de 40 blogs... Peut-être finirez-vous par les découvrir au hasard de vos surfs ?

Dans le monde réel, la kleptomanie se caractérise par des vols impulsifs, sans organisation, portant la plupart du temps sur des objets sans valeur. Très souvent le kleptomane souhaite inconsciemment « se faire prendre ». Cela peut sembler bizarre mais de nombreuses études le démontrent.

Mes emprunts ponctuels (sans maquillage) n'avaient pas de motifs financiers. Je ne les ai pas prémédités. J'ai toujours agi seul, sans aucune aide extérieure. Même si mon intention n'était pas de nuire, je suis conscient de ne pas avoir agi correctement en collectant et en centralisant dans mes « blogs concepts » certaines informations que je trouvais pertinentes...et certains liens que je trouvais utiles. J'ai également écrit quelques billets quand j'en avais le temps ou l'envie...

Je dois préciser à tous que mon CV n'est ni "truqué" , ni "pompé" comme le suggère Jean Marie... que j'espère (pourquoi pas) avoir la chance de rencontrer un jour puisqu'il me témoigne autant d'intérêt...C'est promis Jean-Marie, je mettrais plus d'énergie à développer mon propre contenu plutôt qu'à l'emprunter à Pierre et Paul... Je ne sais pas si je vais faire un carton (ce n'était d'ailleurs pas mon objectif) mais c'est gentil de le penser et de me reconnaître un certain talent... Les gens qui me connaissent savent pourquoi j'ai "dérapé" sur ce coup là... Et ils me comprennent...Tout n'est pas si simple en effet !!! Christophe Rocancourt ne l'est pas devenu du jour au lendemain...

En attendant, j'aimerais savoir comment je peux continuer à centraliser les informations qui m'intéressent dans certains de mes blogs-notes virtuels sans risquer de passer pour un kleptonaute, un voleur de contenu, un copieur-colleur, un rédacteur voleur, un récidiviste, un plagieur, un pompeur, un copycat, un recopieur, un cleptonaute, un kleptomaniaque, un copiste, un fregoli des blogueurs... Comment reprendre un contenu pertinent de façon légale ?

Je sais que ce n'est pas une excuse mais j'ai été souvent plagié dans le monde réel... et comme Effisk j'ai fini par prendre la chose du bon côté : le plagiat est en effet d'une certaine façon la reconnaissance de la valeur d'un travail bien fait ! J'ai été copié dès mes débuts...ce qui prouve que je fais du bon boulot ! Je n'ai jamais attaqué les auteurs tout simplement parce que c'est inutile (il s'agissait essentiellement de mailings, d'annonces presse, etc.) et parce que je préfère mettre mon énergie créative ailleurs...au service des résultats et du retour sur investissement ! Et croyez-moi dans ce domaine le plagiat ça marche pas !!! Mais ça...ceux qui n'ont jamais vendu par écrit ne le savent pas...et surtout pas ERAZOR qui n'a pas encore compris que j'étais devenu malgré moi " l'arrosé arroseur "

Je remercie les personnes indulgentes qui me soutiennent ou qui m'ont compris (elles se reconnaîtront) et qui ont des jugements plus nuancés sur cette triste affaire dont je ne suis pas fier mais qui a au moins l'avantage de soulever quelques questions intéressantes... et de faire parler de moi ! Pour les autres allez-y ne vous gênez pas !!! Faites du bruit ! Hurlez avec les loups! Faites du « google bombing » ...Laissez-vous aller à vos plus bas instincts ! C'est tellement courageux derrière un écran ! Tellement jouissif ! Vous m'auriez sûrement dénoncé à la Kommandantur pendant l'occupation, n'est-ce pas ?

Annexe :

Voici en bonus pour ceux que ça intéresse : (…)

La Chronologie de ma blogosphère, Le royaume enchanté de kleptonaute (mot inventé par JM : le seul qui ait fait un véritable travail d'analyse...Malgré quelques erreurs d'appréciation - et non pas du " Paris Match" ou du " Libération" comme d'autres). Voici donc ma galaxie virtuelle : la partie visible de mon iceberg en fait !!!


"Regarde la poutre qui est dans ton oeil avant de regarder la paille qui est dans celle de ton voisin." (La Bible) »

Envoyé par Retailleau Fabrice à Adscriptor le 5/22/2006 02:17:58 AM [Début]

, , , , , ,

8 commentaires:

JB Boisseau a dit…

Désolé, mais cette réponse est aussi grotesque qu'inacceptable. Je n'ai personnellement aucune pitié pour ces gens qui disent s'autodétruire par amour et qui, en réalité, ne font que détruire les autres (ou plutôt dans ce cas leur travail).
La seule chose à faire était de s'excuser sobrement... mais le respect des autres, ça ne vient certainement pas du jour au lendemain.
Quant à la décision de laisser tous les liens vers les blogs du kleptonaute, je la trouve étonnante.

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ JB Boisseau : « Quant à la décision de laisser tous les liens vers les blogs du kleptonaute, je la trouve étonnante. »

Comme je le dis en préambule, je n'ai rien censuré et laissé le message tel quel. Franchement, je n'ai pas pensé à la question des liens, je me suis juste contenté de faire un copier-coller. J'espère juste que les liens renvoient vers des blogs épurés de tout plagiat. Si je m'aperçois, ou si on me rapporte, que ce n'est pas le cas, mon jugement serait bien plus sévère. Mais a priori je préfère ne pas exclure l'hypothèse d'un changement de cap.
Pour moi, l'histoire est simple : j'ai commis un premier billet sur Fabrice Retailleau, qui use ici de son droit de réponse.
Je pense que chacun est assez grand pour se forger sa propre opinion, et je préfère de loin une réaction de ce genre que celle de l'Atelier, qui s'en est tiré par une pirouette au lieu de s'excuser auprès de ses milliers d'abonnés, probablement avec l'espoir inavoué qu'ils ne s'apercevront jamais de la supercherie.
Donc, toutes proportions gardées, si je devais émettre un jugement, je dirais que la faute est bien plus conséquente dans ce dernier cas que dans le premier.
Enfin, je pense surtout que le mérite de cette histoire est
de tenir le débat ouvert, car à mon avis on ne parle pas assez du plagiat sur Internet, et tout ce qui peut donner visibilité à la question est chose utile.
J-M

effisk a dit…

je ne commenterai pas le post, je m'en fous un peu.

Par contre t'es plutôt généreux en backlinks JM !
J'aurai au moins mis des rel="nofollow"...

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ Effisk : « Par contre t'es plutôt généreux en backlinks JM !
J'aurai au moins mis des rel="nofollow"... »

L'une des raisons pour lesquelles j'ai laissé les liens, c'est justement qu'à tous il a lui-même mis l'attribut rel="nofollow".
J-M

JB Boisseau a dit…

Effectivement, il y a les attributs nofollow... je comprends mieux dans ce cas.

Jean-Marie Le Ray a dit…

@ JB Boisseau

La question des liens ne m'a pas effleuré car je voulais laisser les lecteurs libres de les cliquer pour se faire une opinion. J'ai fureté ici et là, et j'ai vu que F.R. avait ajouté les sources. Donc, même tardivement, je trouve que ça va dans le bon sens, et mieux vaut tard que jamais ne me semble pas une expression usurpée dans ce cas.
Enfin, quand je lis qu'on m'accuse de lynchage sur la place publique, ça m'énerve trop, et comme réplique Joël, « Ce Fabrice est tout à fait en mesure de répondre, de se justifier ou de s’excuser. »
Donc mon choix de publier sa réponse ne signifie en rien que je cautionne quoi que ce soit, mais juste que je trouve normal d'écouter ce qu'il a à dire. Après quoi, comme je l'ai précisé plus haut, c'est à chacun(e) qu'il revient de se forger sa propre opinion.
J-M

Sébastien Billard a dit…

Son droit de réponse me conforte davantage dans mon idée que ce rédacteur (qui ne rédige pas du tout) est un crétin. Il atteint même le point Godwin (Bouh bande de méchant nazis, je suis sûr que vous auriez été collabos dans les années 40)

JB Boisseau a dit…

Précision toutefois, c'est Blogger qui met automatiquement les attributs "nofollow" aux liens des commentaires pour éviter le spam.