Pages

mardi 16 octobre 2007

Le sommet du Web 2.0

Le sommet du Web 2.0...

... c'est demain ! En douze mois nous sommes passés d'une conférence au sommet, si vous me permettez le jeu de mots.

Et comme l'année dernière, on joue à guichets fermés cette fois aussi : The 2007 Web 2.0 Summit has sold out.

En 2006, Facebook tenait déjà le haut de l'affiche, mais encore Skype ou Alibaba. Un an plus tard, pour ne citer que ces trois-là, Mark Zuckerberg devrait nous réserver quelques surprises, Jack Ma va vers une introduction en bourse réussie (avec une participation de 10% de Yahoo!) (sur un marché chinois où Google récupère du terrain), Niklas Zennström et Janus Friis ont été virés, ou ça va pas tarder (ils vont maintenant se concentrer sur Joost, même si...), etc.

À ce propos, eBay a clairement reconnu avoir surévalué Skype, ce qu'a confirmé Niklas Zennström himself. Comme quoi il y a survalorisation et survalorisation...

Les sommets passent et ne se ressemblent pas !

Mais pour en revenir à notre conf au sommet, le thème de cette année est : Discovering the Web's Edge, découvrir/explorer les confins du Web. Tout un programme...


Selon la présentation, explorer les confins du Web, c'est découvrir le territoire le plus stimulant de notre époque, où sont les plus grandes opportunités à saisir, mais aussi les plus grands risques à courir, là où le Web commence juste à mettre ses racines pour se ramifier en 3 dimensions : industries, zones géographiques et applications, tout reste à conquérir.

Durant ses trois premières éditions, le sommet du Web 2.0 a agité des idées qui font à présent partie du Web grand public. Aujourd'hui nous allons donner la parole à des enthousiastes et des rêveurs insoupçonnables qui touchent du doigt les zones encore inexplorées du Web, au côté d'acteurs bien établis qui souhaitent s'étendre à ces nouveaux territoires.

(...) Quelles sont les limites, en termes commerciaux, politiques, éthiques ?...

Where are we most stimulated? At the Web's edge.

Where are the greatest opportunities, and the greatest risks? At the Web's edge—the places where the Web is just beginning to take root: the industries, geographies, and applications that have yet to be conquered by the Web's wide reach.

For the past three years, the Web 2.0 Summit has explored ideas which have already begun to slip into the mainstream. This year, we'll highlight news from unusual suspects—the enthusiasts and dreamers touching the edges of spaces not yet conquered by the Web, as well as established players who are looking to expand into new and previously unimaginable realms.

(...) What are the edges in terms of policy, politics, and morality?...
Une tentative de diversification que nous explique O'Reilly entre les lignes.

Il sera donc intéressant d'analyser les réponses que donneront à ces interrogations tous les intervenants qui vont se succéder. Du beau monde ! Attendons-nous aussi à de grosses annonces...

Tiens, si vous voulez tester votre préparation au Web nouveau, comme le Beaujolais, cliquez sur la liste ci-après et faites le compte de ceux que vous connaissez. Vous comprendrez mieux votre degré de préparation aux choses de l'Internet (et non pas à l'Internet des choses :-).


Personnellement, j'en connais 20 sur 107, soit 18,7%, ou moins d'1/5e, ce qui n'est pas particulièrement brillant !

Saluons au passage la présence de Franck Poisson, le seul français, sauf erreur de ma part.

Cocorico, il y en a bien besoin en ce moment où Chabal la France pleure :-(


Partager sur Facebook

, , , ,

1 commentaire:

Anonyme a dit…

"Saluons au passage la présence de Franck Poisson, le seul français, sauf erreur de ma part."
Effectivement, et c'est bien triste...