Pages

lundi 15 septembre 2008

Personal Branding : How to Brand You?

Personal Branding: How to Brand You?

Vous aurez noté que certains de mes billets ont parfois un titre anglais. C'est le cas pour celui-ci, car contrairement aux apparences, il est difficile à traduire. Moins dans les mots que dans les faits.

Dans les mots, le "Personal Branding", c'est l'idée que chacun peut être sa propre marque qu'il s'agit de communiquer, promouvoir, positionner (par rapport à la "concurrence"), etc.

D'où la question How to Brand You?, How to Brand Yourself?

Mais cela reste très difficile à traduire dans les faits pour notre culture francophone, où une connotation sous-jacente et fortement négative est toujours présente, qu'on pourrait rendre par l'équation suivante :
self branding = se vendre = pute !
Car là est le problème, tout au moins chez nous, où l'amalgame personal branding-prostitution vient quasi-naturellement à l'esprit.

Les anglo-saxons, moins prudes en la matière, avec moins d'états d'âme et parfois moins hypocrites, sont pourtant plein de bonnes idées lorsqu'il s'agit de positionner soi-même comme une marque, et donc de savoir se démarquer vis-à-vis des autres (en clair, sur Internet, c'est toute la différence entre "être présents" et "être visibles").

Je vous propose donc cette présentation de David Armano :
Brand "U.0"
View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: internet brand)
Dans laquelle il nous propose les 5 B de Building Brand U.0 (lire Brand You.0) :
  1. Be Ubiquitous: Create multiple streams of "you"
  2. Be Social: Effectively manage your "social systems"
  3. Be Interesting: Write, photograph, share, give
  4. Be Remarkable: Do something worthy of a remark
  5. Be Yourself: Let your personality shine through
En français, ça donne quelque chose dans ce genre :
  1. Être ubiquitaire, littéralement être partout à la fois... Nous dirons polyvalent, en créant de multiples "flux" de soi-même (ce qui suppose une certaine familiarité avec différents outils, comme, par exemple, les blogs, le micro-blogging, les univers virtuels etc.)
  2. Être social, en sachant gérer efficacement ses réseaux sociaux, ou, pour faire une analogie avec un ancien billet, en sachant gérer efficacement son interface sociale, son "tableau de bord"
  3. Être intéressant: écrire, photographier, partager, donner
  4. Être remarquable, en faisant quelque chose digne d'être remarqué ... pour mieux se démarquer
  5. Être soi-même, en laissant transparaître, voire éclater, sa personnalité (qui n'est incluse sur aucune plateforme), puisque c'est le ton unique de chacun/e, son empreinte originale, qui peut/doit faire toute la différence.
En réalité, donc, faire son "personal branding" n'a rien à voir avec "être pute". Tout au moins c'est à espérer...


Partager sur Facebook

, , , , , ,

4 commentaires:

Szarah a dit…

Il me seùble que ce sont de bons conseils.
Encore faut-uk savoir ce que l'on vend et il manque donc un conseil essentiel :

" Connais-toi toi-même. "

Et ça, c'est tout un programme :)

Je trouve amusant que la liste considère comme acquise cette connaissance ... et c'est par ce prérequis indispensable et soigneusement non-dit qu'elle ne signifie finalement pas grand'chose.

Olivier Zara a dit…

Effectivement, il ne s’agit pas de se vendre. Il s’agit de savoir vendre ce que l’on est capable de FAIRE, de savoir mieux communiquer sur ce qu’on peut apporter aux entreprises : compétences, expertises, expériences, savoir-faire, savoir être,….

A quoi servent les CV et lettres de motivation ? A se vendre ? Non ? Ok, et bien bien, quelqu'un finira bien par nous expliquer la différence ;-)

Ced a dit…

"How to brand you", je traduirais par "comment se vendre"!

Jean-Marie Le Ray a dit…

Ced,

On peut aussi risquer une traduction un peu plus exhaustive...

Jean-Marie