Pages

mardi 2 septembre 2008

Google Chrome : mon navigateur par défaut !

Google Chrome : mon navigateur par défaut !

Je viens de saluer Firefox, après des années de bons et loyaux services ! J'aurais mis moins d'une heure pour adopter Chrome et en faire mon navigateur par défaut ! Et encore, tout reste à découvrir.

Mais contrairement aux promesses de Mozilla :
Le navigateur qui a tout
Firefox est sûr, rapide et possède de nouvelles fonctionnalités qui changeront la façon dont vous utilisez le Web. Exigez le meilleur !
Pourquoi est-il fantastique ? etc.
je suis fatigué de ses plantages à répétition, plus d'une dizaine aujourd'hui, qui me font perdre un temps infini en plein travail.

Des plantages qui démentent dans les faits les mots de John Lilly traduits par Tristan Nitot :
Dans ce contexte, il sera intéressant de voir l'évolution des choses dans les mois et années à venir. Je pense personnellement que Firefox 3 est un excellent navigateur. Le meilleur, même . Et nous constatons qu'il est adopté par des millions de personnes tous les mois. Il repose sur une technologie qui démontre sa compatibilité avec l'ensemble du Web, un technologie qui a été affinée et améliorée pendant de longues années.
Une déclaration désormais à mettre au passé : Firefox reste un excellent navigateur, mais ce n'est plus le meilleur. Et il se pourrait bien que le nombre de millions de personnes diminue fortement.

Car un navigateur qui plante aussi souvent reste un trop gros obstacle, que n'a pas résolu mon passage de la version 2 à Firefox 3.0, ce que j'espérais par ailleurs. Toujours trop gourmand en ressources, en outre...

Or ma première utilisation de Chrome me donne à penser que ces problèmes sont désormais derrière moi. Dès le téléchargement (moins de 500 Ko), tout semble léger, puis tout va très vite.

Je suis d'ailleurs frappé par ce Big Browser qui s'insère si parfaitement dans la lignée des intemporels de Google : qualité, simplicité, rapidité, gratuité, universalité, originalité, interactivité !

Pour certains c'est un projet mort-né, un me-too sans aucune innovation, pour moi j'ai plutôt le sentiment d'une nouvelle rupture majeure, d'une approche « disruptive » originale, donc, essentiellement axée sur les besoins des utilisateurs, et visant à satisfaire ces besoins en priorité. Permettez-moi de me citer encore :
Oui, probablement, voilà le principal secret de Google : avoir compris avant tout le monde qu’au cœur de l’Internet était la recherche, et qu’au cœur de la recherche était la pertinence. L’utilisateur cherche, Google trouve. Aussi simple que ça ! Une réponse de qualité. Quasi-instantanément, ce qui ne gâte rien !
Google = qualité + simplicité + rapidité d’accès à l’information pertinente, le triptyque gagnant du moteur ! Trois déterminants livrés en bundle comme disent les anglo-saxons, offre couplée…
En outre, dans ce cycle sans fin, plus la masse d’info augmente, plus la recherche devient nécessaire, et plus la qualité des réponses indispensable. Donc, tant que Google trouvera ce que l’utilisateur cherchera, celui-ci sera satisfait de celui-là. Et un utilisateur satisfait est un utilisateur fidélisé. Franchement, pourquoi aller voir ailleurs, d’autant plus que c’est moins bien et plus cher ! Voici l’autre atout imparable de Google : la gratuité !

Un exemple parfait de cette approche googlienne nous est donné avec Gmail, autre rupture majeure par rapport à ce qui se faisait en matière de courrier électronique, courriel et recherche sur Internet occupant de loin les deux premiers rangs des activités préférées des internautes.

Là encore, l’offre de Google désarçonne la concurrence...
Des mots qui me semblent s'appliquer comme un gant à Chrome, qui s'intègre naturellement dans une stratégie bien plus ample, et j'ai bien l'impression que Google va réitérer avec son navigateur ce qu'il a déjà si bien réussi avec GMail. À suivre, qu'ils disaient chez Compaq !


Partager sur Facebook

P.S. Mon enthousiasme ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de problèmes (notamment pour lire les vidéos sur cette page), mais gageons qu'ils seront vite résolus.

Voici une liste de tests sérieux (y compris en français, ici, ou encore) et d'avis contraires ou plus mitigés : Et pour finir en beauté, voir cette photo d'un plantage de Chrome, avec bien en évidence cette injonction : Please Tell Microsoft about this problem...

, , , , , , , , , , , , ,

10 commentaires:

Jérôme Charron a dit…

Tout à fait d'accord avec toi Jean-Marie.
Comme la plupart des produits Google (pas tous), Google Chrome est excellent : simple, rapide, axé sur l'essentiel.

Souvenons-nous au lancement de la première version de Firefox, ce dernier était présenté comme un navigateur simple et léger (ce qu'il n'était pas) et se positionnait en rupture avec Mozilla (qui intégrait un client de messagerie, un gestionnaire de contact, ...). Firefox est aujourd'hui de plus en plus "lourd" et Chrome est une vraie rupture. Bravo Google.

Je ne suis malheureusement pas sous Windows, et Chrome ne pourra donc pas devenir mon navigateur par défaut (mais sous Linux j'utilise bien plus souvent Opera que Firefox, car il est beaucoup plus rapide et beaucoup plus stable). L'atout de Firefox, ce sont ses plugins : nombre de développeurs ne pourraient s'en passer.

Commeje le disais hier sur twitter :
"Ce que je vois se profiler : Firefox pour développer et Chrome pour surfer".

Je me posais également cette question hier après ma première utilisation de Chrome : "Quid des flux RSS?"

Jean-Marie Le Ray a dit…

Jérôme,

Je ne sais pas s'ils ont résolu le problème des RSS entre-temps, mais sur cette page, par exemple, je vois le flux s'afficher de façon tout à fait normale.

Jean-Marie

Jérôme Charron a dit…

Il va falloir que tu m'expliques la manip, car avec chrome, je n'ai aucun moyen de voir si un site propose un flux xml et je n'ai aucun raccourci pour m'abonner par exemple avec google reader.... non ?

Jean-Marie Le Ray a dit…

Jérôme,

Ben, en fait, aucune manip, je vois le traditionnel bouton orange RSS gros comme une maison en haut à droite de la page, je clique et j'arrive sur une page qui me demande si je veux le syndiquer avec Yahoo, Google, etc.
Ou alors c'est que j'ai pas compris ce que vous entendez par "Chrome ne gère pas la syndication" !

Jean-Marie

Jérôme Charron a dit…

En fait, sur le site que tu donnes, tu vois le bouton RSS en haut à droite parce que l'auteur du blog l'a placé là. Si tu vas faire un tour sur shopreflex ou staragora qui disposent d'un flux RSS, tu ne verras rien du tout et tu ne pourras pas t'abonner.

Dans Firefox (par exemple), lorsque tu vas sur une page qui propose un flux rss, Firefox "détecte" la présence de ce flux et t'affiche un icône à droite de la barre d'adresse : à partir de cet icône, tu peux alors voir les flux disponibles et t'y abonner.

Bref, dans le cas que tu décris, c'est l'auteur qui met en avant le fait qu'il y a un flux rss, dans celui dont je parle, c'est le navigateur qui détecte (c'est simplement signalé dans la page) qu'il y a un ou des flux associés à une page.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Jérôme,

Ah, ok ! Tu viens de m'apprendre une chose, j'ignorais totalement cette fonctionnalité de FF.
Jusqu'à présent, quand je voulais savoir l'adresse d'un flux non affiché, je faisais toujours "code source"...
Comme quoi :-)

J-M

Jérôme Charron a dit…

Content de t'avoir fait découvrir cette fonctionnalité! Et ceci montre bien finalement que l'utilisabilité de Firefox serait certainement à revoir!

Guillaume a dit…

Concernant les plantages de Firefox, il faut prendre l'habitude de faire le ménage dans les extensions ou thèmes qui sont généralement responsables au fil du temps de ratés et autres freeze.

Et pour Chrome, je trouve qu'il manque sincèrement de maturité pour avoir mes faveurs :-) Mais c'est bien normal pour une béta. Je reste cependant convaincu que Firefox en tant que véritable couteau suisse des navigateurs gardera sa place au soleil.

Loran Bernardi a dit…

Bonjour,

A la maison je suis sur Ubuntu, du coup le probleme est résolu...
Mais bon au boulot c'est Windows power, donc j'ai aussi joué avec la bête (marketing).

Moi j'ai adopté Chrome tout de suite, et... je l'ai abandonné le lendemain...

Pour plusieurs raisons:
- Pas de adblock (a elle seule cette régression justifie que je ne prenne pas le bouzin)

- Pas de search box! On est obligé de passer par google pour chercher sur wikipedia!!

- Pour aller dans le sens de Jerome, pas de firebug, pas de web developper....

- Pas de bookmarks! (ni d'extensions Del.icio.us...)

- Pas d'icones RSS (mais pour moi c'est un peu moins grave, Netvibes les trouve pour moi)

- Pas d'Operator (mais bon ca c'est pas vital)

- Google qui me gonfle en me profilant toujours plus et en verrouillant le web (GEAR). (ca c'est rédibitoire).

Mais c'est vrai que Chrome se lance tres vite et est plus rapide en surf... Du coup j'ai installé la béta FF 3.1 from scratch et... ca va très vite! Du coup hop switch back vers le renard de feu (qui est tout bleu maintenant!).

Bruno Bichet a dit…

Ah, ça fait du bien : je finissais par croire que FF ne plantait que sur ma config ^^

Pareil, en moins d'une heure, j'ai fait de Chrome mon navigateur par défaut pour le surf et je garde FF pour l'intégration web (Firebug et la Webdevelopper toolbar restent indispensables).

En plus, vu que le moteur de Chrome est le même que Safari et qu'il reste quelques différences de rendu entre safari et FF, c'est tout bénef. (j'ai aussi Safari pour Windows, mais je trouve le rendu des typo un peu flou ^_^v)